Le ski est un sport d’hiver qui se pratique sur deux planches pour glisser sur la neige. Les deux planches – communément appelées skis – sont fixées à la semelle des chaussures du skieur au moyen d’un système de fixation.

Historiquement, le ski est né d’un besoin de transport, mais de nos jours, il est lié à des activités purement sportives et de loisirs.

Dans un environnement enneigé, il existe de nombreuses modalités sportives dérivées du ski, telles que le freestyle, le freeride, le télémark, la vitesse, les bosses, le biathlon… Pour résumer, voici une classification simplifiée :

Le ski alpin : c’est le sport le plus pratiqué et le plus connu. La principale différence avec les autres modalités est que toute la surface de la plante du pied est fixée sur les skis et que tout le matériel est pensé et conçu pour la descente des pentes enneigées dans tous les types de neige, mais pas pour la remontée. Le matériel sportif utilisé a beaucoup évolué au cours des dernières décennies. Aujourd’hui, on utilise des skis paraboliques ou de carving, des bâtons, des casques et des chaussures semi-rigides permettant la flexion dorsale (et fermeture BOA…).

Ski nordique : Ce sport regroupe différentes disciplines. Le point commun est que le talon peut être décollé de la semelle du ski grâce à un système de fixation qui permet au pied de pivoter à partir de la pointe. Le matériel est léger et conçu pour se déplacer généralement en montée ou en descente sur des terrains à pente modérée. Les deux techniques utilisées sont le patinage classique et le skating, qui consiste à imiter la foulée du patineur. La discipline sportive qui combine le patinage et le tir à la carabine s’appelle le biathlon.

nordico-esqui
Image : Ski de fond sur piste balisée, en style classique avec la technique du pas alternatif.

Ski alpinisme : Appelé aussi ski alpinisme ou skimo, c’est un sport qui combine le ski nordique classique avec l’alpinisme dans la montée et qui présente de nombreuses similitudes avec le ski alpin dans la phase de descente. En étant capable de libérer le talon et de réaliser le geste technique de la marche, le skieur peut gravir des pentes abruptes et s’aventurer dans des zones de montagne vierges. C’est facile si vous êtes en forme ! Il faut imiter le geste technique de la marche à la montée, en s’aidant des bâtons. Si vous devez gravir une pente de neige, vous devrez utiliser une peau synthétique. Communément appelée peau de phoque, elle est fixée à la semelle des planches, ce qui permet de glisser dans le sens de la marche, mais pas dans le sens inverse. Les lames sont également utilisées pour éviter de glisser sur les pentes raides ou sur la glace. Si l’on veut descendre une pente de neige avec du matériel de randonnée, il faut verrouiller la fixation pour descendre en mode alpin et enlever les peaux synthétiques.

esquí
Image : deux alpinistes remontant une pente enneigée, avec un équipement de randonnée spécifique.

N’oubliez pas qu’il s’agit d’une activité à risque et qu’il faut être conscient des dangers du ski de randonnée avant de s’y aventurer.

Enfin, si vous cherchez du matériel pour profiter au mieux de la glisse, voici une sélection des meilleures marques de skis et des différents types de skis disponibles.