Située au cœur des Cantons-de-l’Est au Québec, la station de Mont-Orford, réputée pour ses 62 pistes de ski dont 18 en sous-bois, et ses paysages époustouflants. Localisée au sein du Parc national du Mont-Orford, non loin de Magog, cette station de ski est renommée pour son cadre naturel magnifique, incluant des forêts denses et de nombreux lacs, qui créent un microclimat favorable à des chutes de neige abondantes chaque année

Avec une altitude au sommet d’environ 850 mètres (2789 pieds), Mont-Orford est la quatrième plus haute station de ski du Québec et offre un dénivelée de 589 mètres (1933 pieds)​

Le domaine skiable couvre trois montagnes principales—Mont Orford, Mont Giroux et Mont Alfred-Desrochers—et propose une gamme variée de pistes adaptées à tous les niveaux de compétence, des débutants aux experts.

Ski sur la station de Mont-Orford

La Corporation Ski & Golf Mont-Orford entre dans une nouvelle ère et annonce un plan d’investissement de 20 millions de dollars, visant à révolutionner non seulement l’expérience hivernale mais aussi à enrichir son offre par des activités toutes saisons.

Une modernisation de Mont-Orford pour des expériences personnalisées et exclusives

Dans le cadre de son ambitieux programme d’investissement de 20 millions de dollars, Mont-Orford met l’accent sur la modernisation et la création d’espaces dédiés à l’accueil mais aussi à la privatisation, garantissant des expériences personnalisées et exclusives. 

Au centre de ces nouveautés, la salle Giroux, transformée en un café bistro élégant et connecté à la cafétéria par un espace vitré donnant sur la terrasse. Cette innovation permet d’ouvrir l’espace tout en offrant la possibilité de le privatiser pour des groupes corporatifs ou des célébrations privées comme des mariages, offrant une vue imprenable sur les montagnes environnantes.

Le Café le Virage subit également une métamorphose notable. L’espace sera agrandi et réaménagé pour servir de zone de détente avec des casiers, idéale pour les pauses entre les activités ou simplement pour se changer avant ou après les descentes. Ce réaménagement vise à améliorer le confort et la fonctionnalité pour tous les visiteurs

La salle Orford n’est pas en reste avec une augmentation du nombre de places assises et une amélioration des espaces de rangement. La rénovation du comptoir de service enrichit également cette salle, la rendant parfaitement adaptée pour accueillir des événements privés ou des réunions d’affaires, en assurant une expérience à la fois raffinée et pratique.

Le Slalom Pub, quant à lui, connaîtra des améliorations significatives avec le remplacement de son chauffage au mazout par une option plus écologique et l’ajout d’air climatisé, rendant l’espace idéal pour une utilisation tout au long de l’année. Des éléments audiovisuels de pointe seront intégrés, transformant le pub en un espace événementiel multifonctionnel, adapté tant aux manifestations culturelles qu’aux conférences ou fêtes privées.

Ces améliorations s’inscrivent dans une vision plus large de diversification et de modernisation de Mont-Orford, visant à attirer non seulement les passionnés de sports d’hiver et d’été mais aussi ceux en quête d’un lieu exceptionnel pour leurs événements spéciaux.

Mont-Orford : optimisation du réseau de neige de culture

Dans le cadre de son plan de modernisation, Mont-Orford a placé une attention particulière à l’optimisation de son système d’enneigement, essentiel pour garantir des conditions de ski idéales tout au long de la saison. Ces innovations en neige de culture représentent une facette cruciale des investissements de 20 millions de dollars, soulignant l’engagement de la station envers la durabilité et la performance.

Pistes de ski de la station de Mont-Orford

Une étape majeure de ce projet est l’installation de nouvelles pompes à la station de pompage, augmentant significativement la capacité de production de neige. L’achat de canons à neige fixes supplémentaires vient renforcer ce dispositif, permettant une couverture plus uniforme et rapide des pistes. Ces canons sont conçus pour être plus écoénergétiques, réduisant ainsi l’empreinte écologique de la station tout en améliorant l’efficacité énergétique.

Consciente des défis posés par les variations climatiques, Mont-Orford a également prévu la modification de certains compresseurs et infrastructures pour permettre un enneigement efficace même lors des périodes de températures plus chaudes.

Les efforts pour une pratique plus écoénergétique incluent également la réduction des déplacements et la manutention des employés en montagne. En centralisant et en automatisant davantage le système d’enneigement, Mont-Orford vise à diminuer les émissions liées à la gestion des opérations de neige, contribuant ainsi à un environnement plus sain et plus durable.

Expansion du vélo de montagne

Le projet prévoit la formation d’un réseau d’environ 15 kilomètres de pistes, principalement situées sur le versant Alfred-Desrochers, une zone sans remontée mécanique, offrant ainsi une expérience naturelle et immersive. Ces pistes de type Enduro sont conçues pour offrir des défis techniques et des descentes excitantes, attirant à la fois les débutants et les cyclistes expérimentés.

Parc National du Mont-Orford avec au fond à gauche la station de Mont-Orford

Une particularité du projet est son intégration avec les réseaux de pistes gérés par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). Cette synergie permettra de créer une expérience de vélo de montagne bonifiée, où les cyclistes pourront profiter d’un accès étendu et varié, traversant différentes zones de la montagne et bénéficiant de paysages diversifiés. L’objectif est de relier les deux réseaux pour offrir un circuit plus vaste et plus enrichissant.

Le développement des pistes sera précédé par une caractérisation minutieuse du terrain durant l’été 2024. Cette étape est cruciale pour s’assurer que la construction des sentiers respecte l’environnement naturel et maintient l’équilibre écologique de la région. La planification inclut également des consultations avec des écologistes pour minimiser l’impact sur la faune et la flore locales.

Mont-Orford : Technologie et développement durable

L’une des innovations majeures est l’adoption de la technologie RFID (Radio Frequency Identification) dans la gestion des accès aux remontées mécaniques. Cette technologie permet une transition vers des systèmes de billetterie sans contact, offrant une expérience plus fluide et sécurisée pour les visiteurs. Les billets rechargeables RFID contribuent également à réduire les déchets générés par les anciens systèmes de billetterie papier, s’alignant ainsi sur les objectifs environnementaux de la station. 

Développement durable et gestion de l’environnement

Sur le plan du développement durable, Mont-Orford a entrepris plusieurs initiatives pour protéger et valoriser son environnement naturel. Cela comprend l’élaboration d’un plan de gestion des eaux de ruissellement pour prévenir l’érosion et protéger les cours d’eau locaux. Un plan d’entretien des fonds de piste est également mis en place pour réduire la quantité de neige nécessaire, minimisant ainsi l’impact sur la végétation sous-jacente et la biodiversité de la région.

Lever de soleil sur la station de Mont-Orford

Valorisation de la biodiversité et éducation environnementale

Mont-Orford s’engage également dans des projets de revitalisation écologique, comme la plantation de plantes indigènes sur certaines pistes.

Ces plantes attirent les insectes pollinisateurs, y compris les papillons Monarques, contribuant à la santé des écosystèmes locaux.

Des circuits éducatifs sur la protection de l’environnement et la biodiversité sont prévus pour sensibiliser les visiteurs à l’importance de la conservation. 

 

Ces efforts technologiques et environnementaux reflètent la volonté de Mont-Orford de devenir une destination touristique responsable et innovante. Cet investissement est réparti en deux phases, chacune bénéficiant d’un financement conjoint entre la Corporation et le ministère du Tourisme du Québec via le Programme d’aide à la relance de l’industrie touristique (PARIT). Ces investissements sont non seulement un témoignage de l’engagement de la station envers l’excellence et l’innovation, mais aussi un catalyseur prometteur pour le tourisme régional et l’économie locale.


Des télésièges en automne pour un tourisme contemplatif