Les saisons d’hiver se suivent et ne se ressemblent pas. Les professionnels du secteur s’accordent sur le fait que cette saison d’hiver 2023/24 aura été atypique et complexe à gérer, marquée par des conditions climatiques fluctuantes. En haute altitude, les quantités exceptionnelles de neige ont posé des défis supplémentaires mais ont également offert des conditions de ski idéales.

Ces conditions climatiques exceptionnelles, bénéfiques pour les activités de montagne, ont directement influencé les performances de la Compagnie des Alpes (CDA) qui gère les stations de La Plagne, Les Arcs, Peisey-Vallandry, Tignes, Val d’Isère, Les Menuires, Méribel, Serre Chevalier, Flaine, SamoënsMorillon – Sixt-Fer-à-Cheval.

Chiffre d’affaires semestriel de 761 millions d’euros

Enregistrant un chiffre d’affaires consolidé de 761,1 millions d’euros sur le premier semestre de l’exercice 2023/24, le groupe a connu une augmentation impressionnante de 12,2 % par rapport à l’année précédente. Cette excellente performance est principalement attribuée à “la forte mobilisation des équipes, que celles-ci soient impliquées dans la conception des différentes offres du Groupe, leur préparation, leur promotion ou leur commercialisation ou qu’elles travaillent sur le terrain à l’accueil du public, en montagne comme dans les parcs de loisirs” (Compagnie des Alpes). Cet engagement collectif pour la satisfaction du client, pierre angulaire de la stratégie du Groupe, s’est concrétisée par une amélioration des indices de satisfaction clientèle dans les trois divisions principales de la Compagnie des Alpes durant ce semestre : Domaines skiables et activités Outdoor, Distribution et Hospitality et les Parcs de Loisirs.

Station de ski La Plagne

Ce succès s’explique également par la haute qualité des domaines skiables que gère le groupe, situés en altitude, où l’abondance naturelle de neige a offert des conditions de ski idéales. Ces facteurs, associés à des infrastructures modernes, ont non seulement amélioré l’expérience client mais ont également renforcé l’attractivité et la compétitivité des sites du CDA, soulignant l’importance cruciale de l’altitude et de la qualité des équipements dans la stratégie de croissance du groupe.

Parmi les projets notables de cette saison, on retrouve la nouvelle télécabine du Pontillas à Serre Chevalier, qui revitalise la zone de Villeneuve-La Salle avec le développement du projet de résidence Club MMV, ainsi que la première phase de la refonte de la chaîne des Glaciers à La Plagne, visant à améliorer l’accès aux zones les plus élevées du domaine, été comme hiver.

Une forte hausse du nombre de journées-skieur

Le secteur des domaines skiables et des activités outdoor a enregistré une croissance impressionnante au premier semestre de l’exercice 2023/24, avec un chiffre d’affaires atteignant 496,9 millions d’euros, soit une hausse significative de 14,3 % par rapport à la même période de l’année précédente. Ce résultat remarquable est principalement attribuable à l’augmentation du nombre de journées-skieur, qui a connu une progression de 8,6%, surpassant largement la croissance du marché national qui se situe à 2,0 %.

Une réduction de 20% de la consommation d’eau

Cette croissance robuste s’explique en partie par les conditions climatiques favorables. Les domaines skiables du groupe, situés en haute altitude, ont bénéficié d’un enneigement abondant, ce qui a permis de réduire de près de 20 %, la consommation d’eau destinée à la production de neige de culture. Cette situation géographique privilégiée garantit une expérience de ski de qualité supérieure, facteur crucial pour attirer et fidéliser les amateurs de sports d’hiver.

Station de ski de Samoëns

Un calendrier scolaire favorable

Le calendrier des vacances scolaires a également joué un rôle favorable, optimisant la répartition des visiteurs tout au long de la saison, en particulier pendant les périodes habituellement très fréquentées. Ce lissage de la fréquentation a contribué à améliorer l’expérience des visiteurs et à maximiser les revenus journaliers.

La CDA devient le choix de prédilection pour 93% des nouveaux clients

Des données révélatrices ont été obtenues grâce à une enquête interne menée auprès de 10 000 nouveaux clients, qui n’avaient pas fréquenté les domaines skiables du groupe depuis plus de cinq ans. Les résultats de cette enquête montrent que près de 93% de ces nouveaux clients sont venus d’autres sites de haute montagne non gérés par la Compagnie des Alpes ou sont de nouveaux adeptes des activités de montagne. Seulement 7% des clients interrogés sont des visiteurs habituels des stations de basse et moyenne montagne en France ou dans les pays limitrophes, ayant choisi de migrer vers les sites d’altitude gérés par la CDA.

Cette tendance est encourageante car elle suggère que la Compagnie des Alpes attire une clientèle nouvelle et diversifiée, captant ainsi une part de marché importante des autres régions montagneuses. Ces informations sont cruciales pour ajuster les stratégies marketing et opérationnelles du Groupe afin de continuer à séduire et fidéliser cette nouvelle clientèle tout en optimisant les offres et services proposés. Les perspectives restent donc positives, malgré la prudence nécessaire en raison de possibles incertitudes économiques ou autres aléas conjoncturels.

La Compagnie des Alpes progresse de 2,9% en Hospitalité et Distribution

Au sein de la Compagnie des Alpes, la division Distribution & Hospitality a réalisé un chiffre d’affaires de 96,5 millions d’euros pour le premier semestre de l’exercice 2023/24, affichant ainsi une progression de 2,9 % par rapport à la même période de l’année précédente. Cette augmentation, en ligne avec les attentes du Groupe, résulte de performances variées au sein de ses différentes entités.

MMV, acteur clé de cette division, a vu son chiffre d’affaires hébergement net de commissions croître significativement. Cette hausse à deux chiffres a été particulièrement stimulée par l’excellente réception des sites récemment ouverts ou rénovés, tels que la nouvelle résidence club à Risoul inaugurée en décembre 2023 et le Village Club de l’Alpe d’Huez fraîchement rénové cet hiver. Ces établissements ont enregistré des taux d’occupation remarquables, atteignant environ 97 % pendant les vacances de Noël et 95 % durant celles de février, reflétant ainsi la qualité et l’attractivité des hébergements proposés.

Par ailleurs, Mountain Collection Immobilier, le premier réseau d’agences immobilières spécialisées en montagne, a connu une période particulièrement dynamique. Affichant également une croissance à deux chiffres, le réseau a profité d’une refonte de ses grilles tarifaires et s’est agrandi avec l’ouverture en février d’une nouvelle agence à Val Thorens, marquant ainsi l’installation de son 30ème point de vente.

Quant à Travelfactory, l’entité a suivi une trajectoire conforme aux prévisions, avec une croissance modérée. Cette évolution est principalement due à un recentrage sur une politique axée sur la marge contributive plutôt que sur le volume, ainsi qu’à l’arrêt de l’offre ferroviaire suite à une décision du transporteur. Face à cette situation, la Compagnie des Alpes envisage des ajustements stratégiques pour la saison prochaine, incluant la possibilité de rétablir l’offre ferroviaire afin de répondre au mieux aux besoins de ses clients.

Une maîtrise intégrale du groupe MMV

Le 27 mars 2024, la Compagnie des Alpes (CDA) a franchi une étape décisive en consolidant son investissement dans l’immobilier de montagne, en acquérant le solde de 15 % du capital du Groupe MMV, portant ainsi sa participation à 100 %. Cette acquisition s’inscrit dans la continuité des accords initialement conclus avec les fondateurs de MMV, lors du rachat initial de 85 % du capital en octobre 2022. Les fondateurs ont proposé à la CDA de racheter les 15 % restants qu’ils détenaient, une offre que la Compagnie a acceptée, à une valorisation et un prix des titres identiques à ceux de l’acquisition précédente.

Cette stratégie de prise de contrôle total sur MMV est significative pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle permet à la CDA de renforcer son influence et sa capacité de décision au sein du groupe MMV, un acteur majeur de l’hébergement touristique en montagne. En possédant 100 % du capital, la Compagnie des Alpes s’assure une maîtrise complète sur les orientations stratégiques et opérationnelles de MMV, ce qui favorise l’implémentation de synergies entre les différentes activités du groupe, notamment en termes de marketing, de gestion de la clientèle et de développement immobilier.

Hameau des Airelles, Montgenèvre (05)

De plus, cette intégration totale permet à la CDA d’optimiser la gestion des actifs immobiliers, éléments cruciaux dans l’offre globale de services en montagne. En contrôlant entièrement MMV, la Compagnie peut plus efficacement aligner les opérations immobilières avec les besoins des domaines skiables, améliorant ainsi l’expérience client tout en maximisant les rendements financiers.

En résumé, cette acquisition complète reflète une stratégie prudente et calculée de la Compagnie des Alpes pour consolider ses activités et renforcer sa position dans l’industrie du tourisme de montagne. En maîtrisant intégralement le groupe MMV, la CDA est mieux positionnée pour piloter des initiatives stratégiques cohérentes et pour exploiter pleinement le potentiel des actifs immobiliers en montagne, garantissant ainsi une croissance soutenue et une valorisation accrue du groupe.

Un optimisme mesuré pour les domaines skiables

Les résultats exceptionnels de la division Domaines skiables et activités outdoor de la Compagnie des Alpes illustrent clairement les effets combinés d’un emplacement stratégique, d’investissements judicieux et d’une gestion efficace des périodes de forte affluence. Ces facteurs, soutenus par l’engagement des parties prenantes locales pour promouvoir le tourisme montagnard, positionnent idéalement le groupe pour maintenir cette dynamique positive dans les semestres à venir.

Concernant cette division, le Groupe Compagnie des Alpes affiche un optimisme mesuré pour la poursuite de l’exercice après une performance remarquable durant le premier semestre. Il est important de rappeler que le second semestre représente traditionnellement un peu plus de 10% du chiffre d’affaires annuel de cette division, indiquant une moindre activité par rapport à la haute saison hivernale.