Ski Andorre s’est engagée à retirer les remontées mécaniques les plus anciennes et abandonnées dans les montagnes. La dernière remontée en date est un vieux téléski obsolète situé dans la vallée d’Incles. Cette dernière a été retirée et démontée le mois dernier. Cette action durable s’inscrit dans la volonté de la Principauté de préserver la beauté naturelle des montagnes d’Andorre.

Andorre : démontage du vieux téléski dans la vallée d’Incles

La principauté andorranne franchit une étape supplémentaire dans la préservation de l’environnement et de la faune. Grâce à l’initiative de Ski Andorre visant à retirer les remontées mécaniques obsolètes, le pays se joint à des pays tels que la France qui mènent ces actions depuis déjà de nombreuses années. L’objectif est d’améliorer la sécurité et l’esthétique du paysage, de protéger la sécurité de la faune et de préserver l’environnement.

En empruntant la route menant à Grandvalira, peu après avoir dépassé le Parador Canaro, on pouvait apercevoir, depuis plus de 50 ans, les pylônes orange d’un vieux téléski juste à l’approche d’un virage.

En ANDORRE, Le téléski retiré était celui du Valle de Incles, le dernier encore debout dans tout le pays.

Il s’agissait d’un équipement à quatre pylônes qui n’était plus opérationnel depuis des années. Cette démarche représente une avancée significative sur le plan de l’impact environnemental : l’élimination d’équipements obsolètes contribue de manière substantielle à la réduction des émissions de carbone, favorisant ainsi la préservation de la biodiversité dans la région.

Démontage du dernier téléski de la Vallée de Incles. Ski Andorra

La remontée mécanique retirée était celle de la vallée d’Incles, la dernière du pays. Il s’agissait d’une installation à quatre pylônes qui n’était plus en service depuis des années. Cette action représente une amélioration de l’impact environnemental : l’élimination d’équipements obsolètes réduit considérablement les émissions de carbone et favorise la conservation de la biodiversité dans la région.

Téléski de la vallée d’Inclès : la fin d’une époque

Présent dans la vallée d’Incles depuis plus de 50 ans, ce téléski était le premier installé dans la vallée et appartenait à la famille Sanclimens de la maison Jan del Sastre. Il servait de moyen de transport dans les montagnes pendant l’hiver et a été le témoin du développement historique de la région. La famille a ainsi laissé sa marque sur le paysage et dans la mémoire des habitants locaux pendant de nombreuses années, en tant qu’icône locale. Bien que les Sanclimens aient envisagé de le remplacer par un nouveau téléski, ou du moins de le restaurer, l’histoire a finalement suivi son cours avec l’introduction de nouvelles remontées comme Canaro ou Peretol.

Démontage du dernier téléski de la Vallée de Incles. Andorre

Une industrie du ski chaque jour un peu plus durable

Avec la vision de promouvoir la durabilité et grâce à l’aide du « Home del Sac », l’entité a pris en charge l’ensemble du processus de retrait de toutes les pièces du téléski. La remontée mécanique a été transportée vers un centre de recyclage, où toutes les pièces ont fait l’objet d’un traitement adapté. Une initiative qui souligne l’importance de la responsabilité environnementale et de la collaboration en tant que moteurs du changement vers un avenir plus durable.

En Andorre, le retrait de ce téléski historique démontre l’engagement du pays à prendre des mesures pour préserver l’environnement naturel et ouvre la voie à une industrie du ski plus durable et respectueuse de l’environnement. Le départ de ce téléski marque non seulement la fin d’un chapitre de l’histoire, mais ouvre également la porte à un avenir plus propre et toujours plus respectueux de l’environnement.


A lire aussi…

L’Andorre, le pays où il y a plus de kilomètres de pistes (de ski) que de kilomètres de route !