La Fondation POMA est née de l’expérience et de la vision à long terme d’une entreprise solidement enracinée dans l’industrie du transport par câble. Après 87 ans d’innovation et de développement, c’est l’engagement début des années 2000 envers la ville de Medellín, en Colombie, qui a ouvert les yeux de l’entreprise sur l’impact sociétal de ses projets. Cette prise de conscience s’est concrétisée grâce à l’initiative de collaborateurs dévoués, qui, même avant le lancement des équipements, ont travaillé à gagner l’acceptation des communautés locales. Ces actions ont renforcé la conviction de POMA dans l’importance de son travail, soulignant la nécessité d’une approche sociale et humaine.

Retour sur la genèse de la création de la Fondation POMA

Face à une sollicitation croissante pour soutenir diverses causes, le groupe POMA a décidé de structurer ses efforts philanthropiques. Un jeune étudiant de l’école de Grenoble Ecole de Management a révélé, après plusieurs mois d’études, l’ampleur des actions menées par l’entreprise, qui ne pouvaient être contenues dans un simple rapport. Ce fut le point de départ pour donner du sens et de la structure à ces initiatives.

Jean SOUCHAL, Président du Conseil de Surveillance de POMA revient avec nous sur les débuts de la Fondation : « POMA, entreprise à la fois profondément française et fortement orientée vers l’exportation, a toujours œuvré à renforcer les liens entre ses collaborateurs, répartis entre la maison mère et ses quatre filiales françaises spécialisées. Cette dynamique a mené à la création d’une Fondation qui incarne l’âme et les valeurs partagées de l’entreprise.

S’orientant vers un mécénat de compétences, la Fondation POMA s’est engagée dans des projets qui intègrent les collaborateurs des différentes entités, les encourageant à réfléchir sur la mission globale de l’entreprise au-delà de sa raison d’être commerciale.

La Fondation, après avoir consulté ses collaborateurs, a décidé de concentrer ses efforts sur quatre axes majeurs : l’environnement, le sport, le handicap, et la solidarité. Chaque collaborateur de POMA se voit offrir une journée de travail annuelle dédiée à ces projets, garantissant que les initiatives soient portées par les employés eux-mêmes ».

Sortie aux Bulles de Grenoble. ®POMA

Quatre ans après sa création, la Fondation POMA a déjà réalisé de nombreuses réussites, non seulement en termes de projets spécifiques mais aussi en unissant les collaborateurs des différentes branches de l’entreprise autour d’un objectif commun, créant ainsi une valeur collective et partagée au sein du groupe POMA.

La mise en œuvre de projets en Colombie a notamment révélé la nécessité d’une approche inclusive, qui, tout en étant délicate à présenter, est cruciale pour le succès et la pertinence des initiatives. En répondant aux appels d’offres, POMA s’engage à impliquer la main-d’œuvre locale, veillant à créer de la valeur au sein des communautés où elle opère.

« Au-delà de cela, la Fondation s’engage dans divers projets, travaillant avec des associations pour soutenir le développement local. Un exemple frappant est l’initiative lancée à Chambéry, où la Fondation POMA soutient l’Association « Ma Chance Moi Aussi » qui accompagne les enfants dès l’âge de 5 ans jusqu’à leur adolescence, palliant le manque de soutien éducatif et familial. Ces enfants bénéficient d’une attention éducative continue, que ce soit lors de soirées hebdomadaires, de mercredis et de vacances.

Dans ce cadre, la Fondation POMA s’étend également à des actions plus larges, comme l’organisation de visites du téléphérique de la Bastille pour les jeunes qui n’ont pas l’occasion de sortir de chez eux, ou encore la découverte des processus industriels à l’usine d’Albertville. Ces expériences contribuent à l’éducation et à l’ouverture culturelle des jeunes participants », explique Jean SOUCHAL.

Fondation POMA : une approche avant tout « collaborative »

Lorsque l’on évoque les facteurs clés de réussite de ces actions menées avec les associations, Jean SOUCHAL souligne que la Fondation POMA se distingue par son approche collaborative en matière de projets sociaux. « Loin d’une gestion descendante, la Fondation valorise les initiatives portées par les intérêts et les passions des collaborateurs. Le processus de sélection des projets est mené par un comité dédié, qui évalue les propositions soumises par les employés désireux de concrétiser une idée. Ces projets sont ensuite sélectionnés par le conseil d’administration de la Fondation, qui est structuré en trois collèges, Collaborateurs, Gouvernance et Personnalités extérieures, afin de garantir l’alignement avec les quatre axes fondamentaux établis lors de la création de la Fondation.

Accueil des enfants d’Echirolles et de Chambéry sur le site industriel de Gilly sur Isère avec différents ateliers créatifs. ®POMA

Cette démarche participative assure que les projets retenus résonnent avec les valeurs de la Fondation et répondent aux aspirations des collaborateurs ». Reconnaissant que les priorités et les projets évoluent avec le temps, Jean SOUCHAL admet que bien que la Fondation n’ait pas encore des décennies d’expérience, elle s’adapte et soutient l’évolution constante des initiatives, affirmant ainsi la dynamique et la pérennité de l’engagement de la Fondation POMA dans l’innovation sociale.

Une journée d’Action Solidaire pour chaque salarié

L’une des particularités de la Fondation POMA est l’instauration d’une Journée d’Action Solidaire par salarié. Jean SOUCHAL nous explique en détail ce qu’elle représente et comment elle se manifeste concrètement au sein de la Fondation POMA :

“La Journée d’Action Solidaire est un concept clé dans l’engagement sociétal de la Fondation POMA. Cette initiative se concentre sur trois éléments fondamentaux : un jour dédié, l’action elle-même et l’esprit de solidarité. La solidarité, dans ce contexte, fait écho à une conscience de l’environnement social et à la contribution positive que l’on peut apporter à des projets significatifs, propulsée par les axes définis par la Fondation. L’aspect « jour » signifie que l’effort est concentré autour d’une journée spécifique, facilitant ainsi un engagement ciblé.

Sortie aux Bulles de Grenoble. ®POMA

Par exemple, dans le monde du ski adapté, la Fondation soutient la Ligue Auvergne Rhône Alpes et les comités départementaux du Sport Adapté, qui s’occupent des athlètes avec des handicaps psychiques ou mentaux. Ces athlètes sont invités à partager leurs expériences, tandis que des collaborateurs de la Fondation les parrainent durant cette journée, favorisant un échange entre différents univers et une meilleure connaissance mutuelle. La Fondation soutient ces projets du Sport Adapté depuis ses débuts, avec une participation passionnée et sincère des collaborateurs, notamment au moment des épreuves des Championnats de Ski, témoignant de la flexibilité et de l’évolution constante des associations soutenues”.

Une Fondation pour « donner du sens »

Concernant la Fondation POMA et sa vision à long terme, nous nous intéressons à la perspective unique en tant que témoin et contributeur, de Jean SOUCHAL, à l’évolution du groupe et sa Fondation. Elle continue d’évoluer en fonction des projets qui émergent. Quelle est alors la direction générale ou les grandes orientations prises par la Fondation ?

« La réponse à cette question est complexe. Personnellement, je ne considère surtout pas la Fondation comme mienne. Elle a été créée comme une opportunité pour donner du sens à nos actions. À mon avis, l’avenir de la Fondation est entre les mains des acteurs actuels de l’entreprise et non de sa propre gouvernance. Je suis convaincu que l’avenir sera grand, car on le ressent clairement. Lorsque l’on observe les différentes entreprises, on remarque que la Fondation POMA a suscité un intérêt très fort et une participation active, ce qui démontre clairement un enthousiasme pour donner du sens à nos actions. Je crois donc que l’avenir est prometteur et se trouve juste devant nous », conclut Jean SOUCHAL.


Fabien Felli, Président de POMA : « La transition écologique au cœur de la stratégie du groupe»