Dès la prochaine saison d’hiver, la station de Peyragudes étendra son domaine skiable sur le Cap des Hittes. Sa position de station avant-gardiste est d’autant plus renforcée avec ce nouveau projet. Cette extension permettra d’agrandir le domaine skiable et d’atteindre une zone naturellement très enneigée avec l’ouverture d’un nouveau secteur destiné à une pratique experte et respectueuse de l’environnement naturel.

Le Cap des Hittes, un secteur très prisé pour la pratique du ski

L’idée principale de ce projet consiste à se rendre sur le point culminant de la station, à ce jour non encore exploité. Le Cap des Hittes qui culmine à 2.369 mètres d’altitude, est très prisé en hiver par les nombreux skieurs de randonnée. Situé dans le prolongement de la Vallée Blanche et du Serre-Doumenge, le Cap des Hittes est une zone naturelle fréquentée par les skieurs en hors-pistes.

Son orientation privilégiée et son altitude lui permettent de bénéficier d’un bon enneigement tout au long de l’hiver. Confortée par ce constat, la station de Peyragudes a instruit un dossier d’aménagement jusqu’à l’obtention du permis de construire accordé en 2017. En raison de la pandémie, après une prolongation d’un an de ce permis, les travaux de terrassement ont en partie commencé à l’automne 2021.

Après les saisons blanches liées au COVID, l’engouement des skieurs durant cette saison 2021-2022 a été l’élément déclencheur du projet. À quelques mois de la fin de validité de ce permis de construire, la station n’a pas attendu plus longtemps pour l’annoncer. De quoi ravir les fidèles skieurs de la station qui pourront profiter de cette nouveauté dès l’hiver prochain.

Une extension en altitude pour affronter le changement climatique

De nouvelles prévisions du GIEC qui confirment le réchauffement climatique

Aujourd’hui, les enjeux climatiques ne peuvent être écartés des projets d’aménagement en raison des prévisions plus qu’alarmantes. En effet, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat (GIEC) a sorti récemment son deuxième (28 février 2022) et troisième volet (4 avril 2022) du sixième rapport. Les prévisions ont été modifiées en comparaison avec les anciennes, mais elles ne sont pas rassurantes. Il s’agit du premier rapport où l’influence de l’homme dans le réchauffement climatique est dite comme « sans équivoque » (source : Jean-Baptiste Sallée – Chercheur CNRS en océanographie).

De plus, le GIEC prévoit un réchauffement climatique de 1,5°C d’ici 2030, soit 10 ans plus tôt que l’estimation précédente. Cependant, le rapport souligne le fait que ce sont de simples estimations et que « nous pouvons encore changer le destin de l’environnement. Il suffirait que l’humanité entière émette au maximum 300 gigatonnes de dioxyde de Carbonne (CO2) afin de se maintenir sous le seuil des 1,5°C jusqu’en 2100″.

Les domaines skiables devront être capables d’appréhender ces évolutions, notamment dans l’optimisation de la production de neige de culture et les nouveaux projets d’aménagement ou d’extension en cohérence avec les projections d’enneigement issue de l’étude Climsnow réalisé en 2020 pour le compte de Peyragudes par Dianeige en partenariat avec Météo France et l’INRAE.

Cap des Hittes, une extension pleine de sens

« Aujourd’hui, nous avons un bel espace de neige naturelle connu par de nombreux skieurs de freeride, idéalement situé en partie haute du domaine, qu’il nous est possible d’aménager très simplement sans investir massivement ».

« Cette démarche est totalement cohérente avec les résultats des études sur le changement climatique dont nous disposons. c’est une nouvelle phase d’adaptation du domaine de Peyragudes qui vise à la fois le maintien du ski et la diversification d’activités 4 saisons »

, affirme Laurent Garcia, Directeur de la station de Peyragudes.

C’est pourquoi, le nouveau projet d’extension de la station de Peyragudes est plein de sens. Cela va permettre d’accompagner les enjeux climatiques et le prolongement de l’activité ski sur le domaine. D’autant plus, que la station de Peyragudes est déjà engagée vers un modèle de développement raisonné.

Cap des Hittes : situation du téléski des 1000 (en rouge) dans le paysage lointain. ®DCSA 2015

Comme pour la télécabine Skyvall (le transport urbain qui relie Loudenvielle et la station de Peyragudes), ce nouvel aménagement a été pensé pour respecter l’intégration paysagère et préserver la biodiversité. Le directeur de la station de Peyragudes, Laurent Garcia, nous en a dévoilé les détails. « Ce projet comprend la construction d’un téléski à enrouleurs d’une longueur de 401m pour une dénivellation de 130m offrant un débit maximal de 900 skieurs par heure. Le TK 1000 aura un impact environnemental bien moins important qu’un télésiège ou un téléski dit « classique ».

Cet appareil répond aux contraintes environnementales et au calendrier de travaux imposés à la station de Peyragudes, pour la construction. Il permet d’avoir une moindre prise au vent et une exposition par rapport à la faune relativement faible. Il va être composé de petites perches rigides d’environ 80cm à enrouleurs, le long d’un câble porté par six pylônes. Et enfin, le téléski sera équipé de protections avifaune qui permettront de signaler les câbles aux oiseaux qui fréquentent le site ».

Cap des Hittes, une aubaine pour les skieurs

Pour accéder à ce nouveau téléski et au secteur du Cap des Hittes, il faudra emprunter le télésiège six places de Serre Doumenge, l’un des trois secteurs composant le domaine de Peyragudes. Les deux autres étant le secteur des Agudes et de Peyresourde.

La nouvelle remontée sur le Cap des Hittes va permettre de prolonger l’espace desservi aujourd’hui par le télésiège de Serre Doumenge et d’ouvrir un quatrième secteur « par le haut ». Depuis le point culminant, les skieurs pourront profiter de la piste la plus longue du domaine avec 1000m de dénivelé. De ce fait, la station a choisi de l’appeler « le téléski des 1000 ». Le TK 1000 desservira d’un côté une piste noire permettant de rejoindre la piste rouge des Marmottes ou de poursuivre sur la piste noire Pène Nère pour rejoindre le TSD Serre Doumenge ou finir par la vallée blanche au terme de 1000m de dénivelé.

De l’autre côté, un espace de freeride sera mis en place dans le Val de Montségu. Il a fait l’objet de concertation avec les associations environnementales afin de contribuer à la protection de la biodiversité sur ce secteur très prisé notamment par le lagopède. Le secteur sera non damé mais sécurisé, 2 itinéraires seront balisés, d’environ 3 km chacun, de couleur noire, réservés aux bons skieurs ou surfeurs. Il sera entouré de toutes les conditions d’informations en matière de sécurité, zone de test DVA et de moyens pédagogiques afin d’engager au respect de la bio-diversité.

Cap des Hittes Peyragudes
Le nouveau secteur autour du Cap des Hittes – station de Peyragudes

Un positionnement assuré et assumé

Ce secteur de ski sera réservé à une clientèle experte, avec un débit contrôlé. Il s’agit d’une véritable avancée au niveau de l’offre de ski pour ceux qui recherchent de nouvelles sensations ou profiter d’un paysage unique à 360° depuis le sommet de ce futur téléski.

Ce nouveau secteur permettra aux clients exigeants de venir pratiquer le freeride dans une zone de montagne naturelle.


A lire aussi…

La station de Peyragudes s’engage vers un modèle de développement raisonné