Après trois semaines de compétitions intenses, le Tour de France 2022 s’est conclu ce dimanche 24 juillet sur la belle avenue des Champs-Élysées. Le Danois Jonas Vingegaard a gagné cette 109ème édition du Tour de France. Une édition marquée par six étapes montagneuses. Des étapes adorées du public de par leur difficulté mais aussi la beauté des paysages.

Une première étape de montagne qui a tenu ses promesses

Le premier passage en montagne du tour de France se fera lors de la septième étape dans les Vosges. Le 8 juillet 2022, les coureurs se sont élancés de Tomblaine pour une arrivée sur terre à la Super Planche des Belles Filles. Pas moins de 179 km attendent les athlètes avec un dénivelé jusqu’à 24%. Certains ont fini en marchant, avec le vélo sous le bras. La première étape en montagne du Tour de France a mis à mal les coureurs qui ont dû puiser dans leur réserve pour arriver au sommet. Une étape idéale pour les spécialistes de la grimpe qui vont pouvoir rattraper leur retard. La planche des Belles Filles est une étape classique de la grande boucle. C’est la sixième fois en dix ans que le Tour y passe.

Tour de France 2022 Super Planches des Belles Filles
©L’equipe – Fatigue des coureurs avant la ligne d’arrivée

Une première étape qui nous a offert un magnifique sprint finish entre Tadej POGACAR et Jonas VINGEGAARD les deux favoris à la victoire final. Un sprint remporté par le Slovène qui double à 20 mètres de l’arrivée son concurrent directe. 

Une entrée en douceur dans la montagne française

Le 10 juillet 2022, le peloton du tour de France fait son entrée dans les Alpes pour la dernière étape avant la journée repos. Cette deuxième étape de montagne partira d’Aigle en SUISSE où est installé le siège de l’Union cycliste internationale (UCI) pour rejoindre Châtel, au coeur des Portes du Soleil. Une course longue de 190 Km quasi intégralement sur le territoire suisse, avec une montée finale du pas de Morzine longue de 15 km pour un dénivelé de 6,1%, avant de passer la journée de repos à Morzine.

En 109 participations, c’est la deuxième fois que Châtel accueille une étape de la grande boucle.

Christian Prudhomme Directeur du Tour de France déclare ceci :

 

L’enchaînement concocté en Suisse placera les coureurs dans un nouveau rythme, sans toutefois les pousser à leur extrême limite. Un groupe d’échappés bien calibré pourrait tirer profit de cette entrée en douceur dans les Alpes.

Pour cette entrée dans les Alpes, c’est le Danois Bob JUNGLES qui s’impose après un énorme raid solitaire de 62 Kilomètres.

Tour de France 2022 victoire de Bob JUNGLES
©L’équipe – L’arrivée solitaire de Bob JUNGLES à Châtel

Le début des gros cols 

Après trois jours dans les Alpes, les coureurs du Tour de France se retrouveront face aux monuments de la montagne. Ce 13 juillet 2022 marque le départ de la première étape de haute montagne. Un long tracé de 151 km qui partira d’Albertville pour arriver au sommet du Col du Granon.  Au programme : l’ascension de cols mythiques. Les choses sérieuses vont commencer au col du Télégraphe, un col de première catégorie, long de 11km avec un dénivelé de 7,1%. Les coureurs vont enchainer avec le mythique Galibier, long de 17,7 km pour un dénivelé de 6,9%. Après deux ascensions longues et difficiles, le peloton va terminer les 151 km de courses par le col du Granon qui voit sa route s’élevait à 9,2% de moyenne pendant 11 kilomètres. Un enfer pour les coureurs, un régal pour les spectateurs.

C’est la deuxième fois que le Tour de France arrive au sommet du col du Granon.

Tour de France 2022 col du Granon
©RTL – Le peloton entame l’ascension du col du Granon

Cette étape sera marquée par la victoire de Jonas VINGEGAARD qui prendra le maillot jaune. Submergé par l’émotion, le coureur danois finira en larmes après avoir tout donné. Après 36 ans d’absence, le col du Granon aura tenu toutes ses promesses.

Tour de France 2022 larme de VINGEGAARD
©TodayCycling – Les larmes de VINGEGARD à l’arrivée de la course

L’Alpe d’Huez une fête populaire 

Le 14 juillet 2022, le Tour de France fait son arrivée au sommet de l’Alpe d’Huez. Un feu d’artifice entre Briançon et la célèbre ascension alpestre. Un parcours de 165 km pour le moins montagneux. La veille, les coureurs se sont infligés les ascensions du col du télégraphe, du Galibier et celui du Granon.  Au menu aujourd’hui, une nouvelle fois le col du Galibier par le Lautaret, la Croix de fer et pour finir, l’Alpe d’Huez. Une étape qui va mettre à mal le corps des coureurs déjà bien affaibli lors de la 11e étape. L’Alpe d’Huez, est une étape mythique du tour de France. Cette année, elle fait sa 26ème apparition sur le tour. Plus de 90 000 personnes du monde entier sont venus au sommet du col pour encourager le peloton sur cette ascension mythique. Une belle vitrine pour le département Haut-Alpin.

spectateur Alpe d'Huez
©sportbusinessmag – Encouragement des spectateurs venus nombreux

Côté sportif, c’est le jeune britannique Thomas PIDCOCK qui arrivera le premier au sommet. C’est sa première victoire sur le tour de France, sa deuxième en professionnel.

Début des étapes dans les Pyrénées 

Après deux étapes dans les mythiques cols des Alpes, les coureurs du Tour de France vont faire face au col des Pyrénées. Pour la 17e étape, le tour de France propose un petit parcours de 129 km. Une étape courte mais dynamique. Plusieurs ascensions d’envergure attendent les coureurs. Avec tout d’abord, le mythique col d’Apsin un col de première catégorie de 12 km et un dénivelé de 6,5% puis enchainé par la Hourquette d’Ancizan classé deuxième catégorie longue de 8,2km pour un dénivelé de 5,1%. L’ascension finale se fera à Peyragudes, une ascension longue de 8 kilomètres pour un dénivelé de 7,8%. C’est la troisième apparition de Peyragudes en tant que ville étape.

Au terme d’un duel au sommet, c’est le Slovène Todej POGACAR qui prendra l’avantage et arrivera premier au sommet de l’altiport de Peyragudes.

Clap de fin en montagne 

Cette 18ème étape met fin aux courses de montagne du Tour de France 2022.

Pour cette dernière épreuve de montagne, un parcours de 143,2 kilomètres attend les coureurs. Une étape particulièrement exigeante avec l’ascension de plusieurs cols. La première partie de course sera relativement plate. C’est au 60e km que les choses sérieuses vont commencer. Le peloton du tour de France commencera par l’ascension de l’Aubisque une montée de 16km et un dénivelé de 7,1% qui sera finalement qu’un amuse-bouche puisqu’après sera grimpé le col de Spandelles long de 10,3 km pour un dénivelé de 8,3% qui fait son aparition pour la première fois sur le tour de France. Pour terminer, cette 18ème course mais aussi l’étape de montagne, le peloton escaladera le col d’Hautacam de 13,6 km de long pour un dénivelé de 7,8%. Une épreuve mythique qui fait sa sixième apparition sur le tour.

C’est le Danois Jonas VINGEGAARD qui va s’imposer. Tadej POGACAR aura tout essayé mais en vain, il verra donc son rival remporter cette victoire mais également la Grande Boucle.

©France Bleu – Arrivée de VINGEGAARD à Hautacam

Cette année, les étapes montagneuses du Tour de France 2022 ont tenu leurs engagements. Derniers sprints, rebondissements ainsi que la détresse des coureurs, tout a été réuni pour le plus grand plaisir d’un public passionné. Le Tour de France est un véritable coup de projecteur sur la montagne et les plus beaux cols du pays.