Du 16 au 20 mars, les finales de la Coupe du monde à Courchevel et Méribel ont été l’occasion de célébrer les meilleurs skieurs alpins de la saison. Dans la discipline du Géant dames, tout s’est joué dans la dernière course et la française Tessa Worley est entrée dans l’histoire en remportant le petit globe de cristal devant un public en liesse. C’est notre Skieuse du mois.

Le sacre de Tessa Worley

Un début de saison en fanfare pour Sara Hector

Lorsque s’ouvre le mois de mars, nos championnes de ski rentrent tout juste de Chine où elles ont disputé les Jeux Olympiques d’hiver sur les pistes de Nanqing. La discipline du géant est dominée par une skieuse Suédoise. Aux JO de Pékin, Sara Hector a totalement dominé son sujet et a été sacrée championne olympique de la spécialité.

Elle a devancé l’Italienne Federica Brignone et la Suissesse Lara Gut-Behrami aux termes d’une course marquée par l’abandon dès la première manche des favorites Mikaela Shiffrin et Marta Bassino.

Tessa Worley, porte drapeau de la France à l’occasion de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin

Porte-drapeau de la délégation française à Pékin, la française Tessa Worley a raté ses Jeux olympiques. Elle a en effet chuté dans la deuxième manche du géant.

En Coupe du monde, Sara Hector gagne tout ou presque. Depuis le début de la saison, la Suédoise est irrésistible : sur les 5 slaloms géant qui se sont courus, elle en a gagné trois (Courchevel, Kranjska Gora, Kronplatz), s’est classée 3e à celui de Lienz et a terminé une seule fois au-delà du Top 10, à Sölden pour l’ouverture de la saison.

Au classement général de la spécialité, il n’y a guère que Tessa Worley, Mikaela Shiffrin et Petra Vlhova qui s’accrochent pour suivre ce rythme de performances. Exit Marta Bassino, Federica Brignone et Petra Vlhova qui jouaient pourtant les premiers rôles en géant la saison dernière !

Il ne reste que 3 géants à disputer : à Lenzerheide en Suisse, à Are en Suède et aux Finales à Méribel.

Tessa Worley s’impose à Lenzerheide

A Lenzerheide, pour la première manche du géant, on prend les mêmes et on recommence. Enfin presque ! On retrouve effectivement Sara Hector, Mikaela Shiffrin et Tessa Worley aux trois premières places (les 3 skieuses se tiennent dans 16 centièmes de seconde) mais le haut de piste très pentu et très verglacé a fait des dégâts. La Slovaque Petra Vlhova ne termine pas la manche, ce qui est lourd de conséquences pour elle dans la course au gros globe de cristal.

Sur ce premier tracé, Tessa Worley a pratiqué un très bon ski. Et avec la skieuse Bornandine, qui dit bonne première manche appelle souvent une 2e manche brillante. C’est ce qui va se réaliser. Elle réussit un magnifique second tracé lui permettant de remporter sa deuxième victoire en géant de la saison après celle obtenu à Lienz en Autriche fin décembre 2021.

« J’ai vraiment réussi à pousser en deuxième manche malgré la vitesse et le tracé peut être un peu piégeux sur le sommet et en bas »

, commente Tessa Worley au micro de FFSTV.

L’Italienne Federica Brignone et Sara Hector viennent compléter le podium de Lenzerheide.

Quand Sara Hector quitte la station suisse, elle compte encore 55 points d’avance sur Tessa Worley au classement du petit globe de cristal. Autant dire que la fin de saison s’annonce passionnante !

Un tournant à Are pour Tessa Worley

Le circuit féminin de la Coupe du monde met ensuite le cap sur la Suède. C’est à Are, que se dispute l’avant dernier géant de la saison. Sara Hector va donc courir à domicile, devant son public.

On va assister à un scénario improbable avec le réveil dans la nuit suédoise de Petra Vlhova. Depuis le début de la saison, la skieuse Slovaque est en effet méconnaissable en géant. Elle n’a encore rien gagné ! Mais à Are, elle frappe très fort dès la première manche en signant le meilleur chrono devant Marta Bassino (+0 »03) et Sara Hector (+0 »29). Tessa Worley est 5e (+0 »60).

Sur le second tracé, on assiste à un véritable coup de tonnerre. Quelques instants après que Sara Hector se soit élancée, elle chute et est contrainte à l’abandon, ce qui n’était jamais arrivé depuis le début de la saison !

Petra Vlhova finit le travail en seconde manche et écrase la concurrence en créant de gros écarts : 1″24 d’avance sur Marta Bassino et 1″70 sur Mikaela Shiffrin ! Malgré une deuxième manche jalonnée de fautes, Tessa Worley termine 4e de ce géant.

Le zéro pointé de Sara Hector, chez elle à la maison, lui fait très mal. Non seulement, Tessa Worley marque 50 points et revient à 5 petits points de la Suédoise. Mais à l’issue de sa chute la Suédoise ressent une douleur à son genou gauche. Elle est forfait pour le slalom du lendemain et repart de Suède avec beaucoup d’incertitudes.

Finalement, tout se jouera aux Finales !

Il ne reste plus qu’un géant à disputer. Le suspense reste total pour le petit globe du slalom géant féminin. Mathématiquement, elles sont encore quatre à être en mesure de le remporter à Méribel : Sara Hector, Tessa Worley, Mikaela Shiffrin et Petra Vlhova.

Tessa Worley a l’expérience de ces veilles de grand rendez-vous. Elle expliquera après la course avoir fait plein de rêves durant la nuit, avec plein de scénarios possibles dans sa tête. « Et finalement cela a été encore différent que tout ce que j’avais pu imaginer », indique Tessa Worley.

Dimanche 20 mars. Quand les premières lueurs du soleil commencent à illuminer les pistes de Méribel en Savoie, bien malin qui peut prédire qui brandira au pied du Roc de Fer en tout début d’après-midi le petit globe de la spécialité. Le genou gauche de Sara Hector va mieux, son staff médical lui ayant donné le feu vert pour l’ultime course.

La première manche démarre sous un beau soleil de printemps. Le public a répondu présent et l’ambiance monte au fur et à mesure des départs. Lorsque Tessa Worley s’élance avec son dossard 5, c’est l’Américaine Mikaela Shiffrin qui est installée sur le fauteuil de leader. La Française pratique un ski correct, juste techniquement, mais cela n’est pas suffisant. « J’ai totalement manqué d’engagement et ça chiffre vite », explique Tessa Worley. Effectivement, elle coupe la ligne avec un retard de 1 »60 par rapport à Shiffrin !

Sara Hector qui s’élance juste après Tessa Worley ne fait pas mieux

Sur la ligne, elle accuse un retard de 2 »10 sur Shiffrin qui remporte la manche devant l’italienne Federica Brignone (+0 »82). Tessa Worley est 8e et Sara Hector 13e ! Dans le clan français, ce n’est pas tout à fait le scénario espéré car la première manche de Shiffrin a marqué les esprits. Mais la seconde manche va se dérouler sous une chaude température, alors tout reste encore possible…

Il faut pour cela que Tessa Worley sorte une grosse manche. Ce qu’elle va faire sous les encouragements d’une foule en liesse qui va littéralement la pousser de haut en bas du Roc de Fer. La skieuse Bornandine réussit le meilleur temps sur ce second tracé et renverse la situation en mettant une grosse pression sur Mikaela Shiffrin.

Lorsque l’Américaine s’élance, c’est Federica Brignone qui est en tête et Tessa Worley est 4e provisoire. Sur ce second tracé, Mikaela Shiffrin s’effondre et ne réussit qu’à terminer 7e. Et c’est dans une ambiance indescriptible que Tessa Worley peut alors savourer son immense joie quelques secondes après que Shiffrin ait franchi la ligne.

La skieuse française vient de remporter le petit globe de cristal du géant.

« C’est incroyable, j’ai réussi à le réaliser, c’est dingue »

, déclare Tessa Worley, très émue.

Crédit images FFS TV

« On a vécu cette course avec du stress jusqu’aux derniers mètres de la manche de Shiffrin. Une journée incroyable, avec des tensions. C’est magnifique, Tessa mérite énormément tout ça, c’est une énorme championne, je suis content pour elle, pour tout le staff et les gens qui ont travaillé derrière », commente Alberto Senigagliesi, Directeur de l’équipe de France féminine.

L’ambiance est tout autre du côté de la championne olympique Sara Hector. Leader avec cinq points d’avance avant ce géant de Méribel, elle ne se classe que 14e de ce géant. Elle a tout perdu dans ce géant et son rêve de globe de cristal s’est envolé !

Avec ce globe de cristal du Géant, Tessa Worley conclut à Méribel sa saison de Coupe du monde en toute beauté en ayant réussi 4 podiums dont 2 victoires et 5 Top 10 dans sa discipline de prédilection.

Copyright photo Agence Zoom/Courchevel Méribel 2023

Il s’agit du second globe de cristal en carrière pour la native du Grand-Bornand, après celui remporté en 2017. Auquel il faut rajouter 16 victoires en Coupe du monde et deux titres de championne du monde !

Ce mois de mars, Tessa Worley le finalise sur les skis aux Championnats de France à Auron dans le Sud de la France. Elle remporte le titre de Championne de France en Géant. « Je me suis concentrée jusqu’au bout, avec du bon ski et avec l’énergie qu’il me restait. Maintenant, ça y est je peux enfin dire que la saison est terminée ! », conclut Tessa Worley au micro FFS TV.

Transition parfaite pour clôturer également cette saison éditoriale qui a permis de mettre en valeur chaque mois sur ILoveSki une championne ou un champion d’exception.


À lire aussi…

LE SKIEUR DU MOIS – Clément Noël