Avec un hat trick à Lake Louise et un doublé à Val d’Isère, Sofia Goggia a marqué cette fin d’année en survolant les courses de vitesse de la Coupe du monde de ski alpin. Récit de ce dernier mois de 2021 quelque peu extraordinaire pour la skieuse italienne qui a même réussi à devancer Mikaela Shiffrin pendant quelques jours au classement général de la Coupe du monde !

Mais avant cela, un grand retour en arrière. Nous sommes le 2 octobre 2002 et Sofia Goggia a presque 10 ans. Elle remplit un formulaire dans lequel elle indique son objectif : « Devenir championne olympique de descente ». A moyen terme, physiquement, elle précise « je serai bien ». Psychologiquement « je serai prête » et techniquement « Je ferai moins d’erreurs ».

Formulaire remplit par Sofia Goggia

Tout est dit. Presque 20 ans plus tard, la médaille d’or olympique en descente est autour du cou de Sofia depuis ce beau jour de février 2018 à Pyeongchang. La même année, elle remporte aussi le globe de cristal en descente et récidive en 2021, et ce même en n’ayant pas pu courir toutes les courses de la saison en raison d’une blessure.

En ce début décembre 2021, Sofia Goggia est plus que prête à tous les points de vue pour s’élancer tout schuss dans une nouvelle saison de vitesse. Tout démarre au Canada à Lake Louise, avec un joli programme de trois courses : deux descentes et un Super-G.

Sofia Goggia : Hat trick à Lake Louise

D’entrée et sous un magnifique soleil, Sofia frappe un grand coup. On assiste à une superbe démonstration de l’italienne qui est supersonique sur la neige canadienne. Goggia a affolé les chronos, l’américaine Breezy Johnson et l’autrichienne Mirjam Puchner complètent le podium mais elles sont loin, très loin de l’italienne : 1s47 pour Breezy et 1s54 pour Mirjam !

Changement radical de météo le lendemain.

Lake Louise est plongé dans un jour blanc ponctué de flocons de neige comme arbitres de la seconde descente. L’italienne pratique à nouveau son meilleur ski et, encore une fois, elle est très très rapide. Goggia est flashée à presque 140 km/h à la sortie du Coach Corner ! Impressionnante, elle remporte cette course avec 84 centièmes d’avance sur l’Américaine Breezy Johnson et 98 centièmes sur la Suissesse Corinne Suter.

Place au Super-G le dimanche

Sans contexte, il sera beaucoup plus disputé que les deux descentes. La saison dernière, Goggia s’est un peu cherchée dans cette discipline. Au moment où l’italienne s’élance, c’est la suissesse Lara Gut-Behrami qui occupe le fauteuil de leader. On croit un instant en suivant les chronos intermédiaires de Sofia que Lara va signer sa première victoire de la saison. Mais c’est sans compter sur le finish de l’italienne. Dans la partie finale du tracé, elle met le booster et réussie à refaire son retard. Sur la ligne, Goggia est de nouveau devant pour 11 petits centièmes. Comme pour la première descente, l’Autrichienne Mirjam Puchner termine 3e à 44 centièmes de Goggia.

Ce formidable Hat trick canadien permet à Sofia Goggia de porter le dossard rouge (symbole du meilleur classement aux points dans une spécialité) en descente et en Super-G. Avec ses 3 victoires en 3 jours à Lake Louise, l’italienne égale les performances de Lindsey Vonn et de Katja Seizinger, seules championnes à avoir réalisé un tel exploit avant elle. Et elle marque 300 points au classement général de la Coupe du monde…

Très proche d’une nouvelle victoire à St Moritz

Après le Géant annulé de Killington, les filles de la Coupe du monde de ski alpin s’envolent pour la Suisse pour y disputer deux nouvelles courses de vitesse à St Moritz. Le week-end suisse dans la station grisonne prévoit deux Super-G. Pour le premier, on assiste à un duel de toute beauté entre Gut-Behrami, qui joue à domicile, et Goggia.

La suissesse s’élance avec le dossard 1 et personne avant que Goggia s’installe dans le portillon de départ n’arrivé à battre le chrono de Lara Gut-Behrami. Dans la partie haute du tracé, Goggia doit faire face à une nappe de brouillard. Pour autant, pas d’inquiétude dans le clan italien qui connait bien le ski de combat que l’italienne est capable de livrer. Sur la ligne, 18 centièmes séparent les deux championnes. Avantage à la Suissesse qui donne ainsi un coup d’arrêt à la série victorieuse de Goggia. De son côté, Mikaela Shiffrin qui a trop peu de kilomètres de vitesse sur ses skis, réussit quand même à se hisser sur la troisième marche du podium.

Pour le second Super-G, la course est perturbée par le vent et par plusieurs sorties de pistes. Celle de Lara Gut-Behrami est spectaculaire et jette un grand froid sur la course. Heureusement, plus de peur que de mal pour Lara ! On s’attend alors à un nouveau succès de Goggia mais c’est sa compatriote Federica Brignone qui est la plus rapide devant Elena Curtoni. Comme la veille, Mikaela Shiffrin se classe 3e et marque des points importants au classement général de la Coupe du monde. Avec une prise de risque plus limitée que d’habitude, Goggia se contente de la sixième place.

Reine du Critérium de la Première Neige

Un an après avoir déjà triomphé à Val d’Isère, Sofia Goggia est très attendue pour la 66e édition du Critérium de la Première Neige. Sur la piste Oreiller-Killy parfaitement préparée et avec une superbe météo, Goggia offre un nouveau récital de vitesse. Elle est la plus rapide et réalise un bas de parcours époustouflant. « Le puma de Bergame », comme elle l’écrit dans un tweet, a encore frappé. Breezy Johnson (2e à +0.27) et Mirjam Puchner (3e à +0.91) complètent le podium.

Avec cette nouvelle victoire, la quatrième depuis le début de la saison, Sofia Goggia prend la tête du classement général de la Coupe du monde. L’italienne possède alors 10 petits points d’avance sur Mikaela Shiffrin.

Le podium de la descente de Val d’Isère – Copyright photo Andy Parant

Les deux championnes se retrouvent dès le lendemain au départ du Super-G, dernière course de ce Critérium de la Première Neige. Goggia s’élance en ne prenant pas les risques habituels. Mais elle réussi ensuite à prendre une grosse vitesse pour aborder la deuxième partie du tracé et créer des écarts très conséquents. C’est le doublé pour Goggia qui s’offre aussi le Super-G de Val d’Isère. Elle devance la norvégienne Ragnhild Mowinckel et l’Italienne Elena Curtoni. Mikaela Shiffrin, qui pourtant avait indiqué ne pas vouloir participer aux épreuves de vitesse de Val D’Isère, est bien là et prend la 5ème place.

Quelques points en technique

Tous les regards se portent ensuite vers Courchevel qui organise cette année deux géants (la station savoyarde a repris le géant annulé de Killington). Il ne s’agit pas de la discipline de prédilection de Goggia et ses deux jours à Courchevel se soldent par un zéro pointé (DNF en 2e manche le premier jour et un DNF en première manche le deuxième jour !).

Reste alors pour l’italienne à disputer sa dernière course de l’année avec le géant de Lienz en Autriche. Une course marquée par l’absence de Mikaela Shiffrin, déclarée positive au COVID, et la magnifique victoire de Tessa Worley. Sofia Goggia y décroche une honorable 12e place et marque quelques points au général de la Coupe du monde.

Et maintenant

Sofia Goggia a de quoi être fière de son palmarès depuis son début de saison. Elle a disputé 11 courses et en a remporté 5 (3 descentes et 2 Super-G). Elle a aussi réussi à marquer quelques points (37) dans la discipline du géant.

 En cette fin d’année 2021, elle vire en tête au classement de la descente et du Super-G et compte seulement 93 points de retard sur Mikaela Shiffrin au général !

Début janvier, on sera à un mois de l’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver. Sûre que le regard de Sofia Goggia commencera à se tourner vers Pékin avec pourquoi pas, un nouveau rêve de titre olympique dans une discipline de vitesse.