À partir du 1er novembre 2021, chaînes ou pneus neige seront obligatoires en zones de montagne. Le Ministère de l’intérieur et la Sécurité routière viennent de publier un décret « Pneus Neige » très attendu, afin de garantir la sécurité des usagers sur les routes de montagne.

Ce décret a été l’objet de nombreux travaux débutés en 2015 pour la Savoie et la Haute Savoie, en collaboration avec le Ministère des transports. « En tant que Mairie de Mâcot-La Plagne et avec l’association des Maires de Haute Tarentaise, nous avions travaillé à l’époque sur ce projet. Nous avions présenté des recommandations concernant les équipements spéciaux en montagne afin de ne pas bloquer les usagers sur la route », nous explique Jean-Luc BOCH, actuel Président de l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne (ANMSM).

Après cinq ans d’attente, ce décret est enfin publié. Il était dans les tiroirs depuis 2016 et la loi Montagne II. Souvent repoussé, il aura fallu l’intervention du secrétaire d’État chargé de la ruralité Joël Giraud pour que ce soit chose faite.

Pour améliorer la sécurité des usagers en cas de neige et de verglas, et limiter le blocage des routes dans les régions montagneuses, l’obligation d’équiper son véhicule de chaînes ou de pneus hiver sera étendue à partir du 1er novembre 2021, comme le prévoit le décret n°2020-1264 paru au Journal Officiel le 18 octobre.

Les préfets des 48 départements situés dans des massifs montagneux devront établir la liste des communes où un équipement des véhicules devient obligatoire en période hivernale. Cette obligation sera applicable du 1er novembre au 31 mars. Cette liste sera établie avec et après consultation des élus locaux concernés.

Chaînes et pneus neige obligatoires : les nouvelles mesures

Les nouvelles obligations d’équipements concerneront les véhicules légers et utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars circulant dans les zones établies par les préfets. Elles ne s’appliquent pas aux véhicules équipés de pneus à clous.

Avec cette nouvelle disposition, les véhicules légers, utilitaires et les camping-cars devront soit détenir des dispositifs antidérapants amovibles (chaînes à neige métalliques ou textiles) permettant d’équiper au moins deux roues motrices, soit être équipés de quatre pneus neige.

Les autocars, autobus et poids lourds sans remorque ni semi-remorque seront également soumis aux mêmes obligations que les véhicules précités, avec le choix entre les chaînes ou les pneus neige.

Pour les poids lourds avec remorque ou semi-remorque, ils devront détenir des chaînes à neige permettant d’équiper au moins deux roues motrices, même s’ils sont équipés de pneus hiver.

Actuellement, et jusqu’au 1er novembre 2021, un équipement spécifique type chaîne est obligatoire seulement sur les routes où est implanté le panneau, lorsqu’elles sont enneigées.

Équipements spéciaux (chaînes, pneus neige) obligatoires : des réactions positives de la part des élus de la montagne

L’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne, au travers de son Président Jean-Luc BOCH se réjouit de cette publication. « Grâce à ce Décret, nous allons enfin pouvoir légaliser les interventions sur la chaussée, et faciliter l’accessibilité des stations. Dans ce Décret, il était important de parler d’équipements spéciaux adaptés qui permettent de favoriser le grip (adhérence) sur la route. Il ne fallait pas perdre cette notion d’équipements spéciaux (chaînes, chaussettes), beaucoup plus économique que des pneus neige, surtout pour des vacanciers qui viennent passer une semaine à la montagne », précise Jean-Luc BOCH.

De con côté, Xavier ROSEREN, Député de la 6ème circonscription de la Haute-Savoie, indique que ce décret était « très attendu par les élus et les habitants de [la] circonscription et plus généralement des communes de montagne ».

« En plus des nuisances visuelles et sonores il faut savoir que, d’après France Montagnes, 85% de la clientèle des stations de ski se rendent en voiture sur leur lieu de vacances. Il s‘agit du premier poste d’émissions de gaz à effet de serre de ces dernières (57% d’après le cabinet Solving Efeso pour l’ANMSM). Grâce à ce décret, les interminables embouteillages à la moindre chute de neige seront considérablement réduits », insiste le député Xavier Roseren.

« Les habitants des communes de montagne sont pressés de voir cette obligation entrer en vigueur et certains m’interrogent sur la date du 1er novembre 2021. Ayant un magasin de matériel de ski aux Houches je comprends, pour le vivre chaque hiver, et je partage cet empressement. Malheureusement pour 2020 cela n’était pas possible car ce décret doit être ciblé : il y a un travail en amont de la part des préfets des 48 départements qui doivent établir la liste des communes en consultation avec les élus locaux concernés ».