Comment peut-on sauver des vies ? Voici la question à laquelle a tenté de répondre Clément Jacquelin le 16 mars dernier, lorsque la Commission Européenne lance un appel aux entreprises capables de produire des masques et de ventilateurs pour lutter contre la propagation du coronavirus. Depuis, il participe activement à l’opération nationale #HopitauxChampions.

Le 20 mars dernier, le covid-19 contraint les machines 3D de Clément Jacquelin à ne plus tourner. Mais cet entrepreneur au grand coeur décide de prendre un virage solidaire et de mettre à profit ses 10 machines pour agir. Clément Jacquelin nous explique sa démarche : « Nous nous sommes dit que nous allions suivre ce qui ce faisait déjà dans d’autres pays. Nous avons partagé les démarches, les conceptions… et aujourd’hui nous avons déjà produit 800 masques ».

« Nous devrions prochainement atteindre une capacité de 200 unités par jour »

 

Le milieu de la montagne se mobilise

Pour se lancer dans ce projet solidaire, Clément Jacquelin s’est associé à La Fabrique du ski, une autre entreprise iséroise pour aller plus loin ensemble.  « L’initiative #HopitauxChampions est née de l’envie de sauver des vies. Cette dynamique citoyenne s’organise et se structure en donnant à chacun l’envie d’agir au quotidien. Aujourd’hui, elle donne naissance à une nouvelle communauté d’imprimeurs 3D 3dchampions.org apportant des solutions recours en des temps rapide face à des demandes de proximité pour diminuer la propagation du virus ».

Cela fait au moins 4 semaines que nous travaillons ensemble sur la production d’un masque réutilisable. En ce moment, nous sommes 5 à travailler, en respectant le confinement et les règles d’hygiène.

A l’échelle nationale, nous comptons sur la collaboration de près de 1000 imprimeurs makers 3D et du fort soutien de la MGEN qui offre la matière première. Prochainement, ce sont près de 83.000 visières qui ont être produites à l’échelle nationale. « Cet élan citoyen, et cette volonté de sauver des vies est soutenu par de nombreux partenaires, comme EDF, Schneider Electric, MGEN… « , nous précise Clément Jacquelin.

 

#HopitauxChampions – Une initiative solidaire venue des montagnes, et qui a fait écho partout en France

Depuis le début de la crise sanitaire, Clément, ingénieur à la tête de la société Athletics 3D (production de crosse de carabine par exemple), a fédéré d’autres entrepreneurs pour produire des masques barrière grâce à des imprimantes 3D, et ça marche !

« Nous mettons à contributions les machines 3D que nous utilisons normalement pour les biathlètes de haut niveau à destination du personnel médical pour les accompagner selon leurs besoins puisque les hôpitaux aussi sont des Champions ! Pour réaliser ces dispositifs 3D, on a commencé en utilisant une matière souple PLActive qui ressemble au plastique, elle est antivirale et antibactérienne, et permet de fabriquer une coque qui va prendre la forme du visage de la personne qui l’utilise. On insère ensuite des filtres (95% des particules filtrées) qui peuvent être changés régulièrement, rendant ces masques réutilisables. »

Des masques pour des vies – un élan de générosité

L’opération #HopitauxChampions est devenue un véritable modèle de collaboration solidaire en ces temps de crise. Elle a pour objectif de mettre en relation différents acteurs, à savoir :

– ceux qui ont besoin de matériel de protection : établissements sanitaires, livreurs, soignants, caissiers, etc.

– ceux qui dispose d’une imprimante 3D ou qui ont une expertise dans le domaine de l’impression 3D, ou bien encore de la matière première nécessaire (plastique rhodoid, alcool isopropylique…)

– enfin, ceux qui n’ont pas d’imprimante mais qui souhaitent participer en faisant un don. L’argent récolté permet à cette nouvelle communauté d’acheter les matières premières, produire des dispositifs barrières afin de ralentir la diffusion du coronavirus, et les envoyer à travers la France.

« Je crois qu’il y a des solutions qui apporte du baume au coeur »

« Nous voyons émerger une nouvelle chaîne de production 3D et nous espérons que cette mise en lumière s’accompagnera d’une reconnaissance de ce savoir-faire par les pouvoirs publics », conclut Clément Jacquelin.

Clément Jacquelin – Athletics 3D