Les chaussettes de ski font en général partie des vêtements auquel on prête peu ou moins d’attention, peut-être tout simplement car on ne les voit pas. Cependant, les pieds sont l’une des extrémités du corps d’où la chaleur corporelle s’échappe, et une fois que nos pieds sont froids, la sensation de froid envahit tout le corps. Il est donc important de savoir quel type de chaussettes chaudes ou thermiques choisir pour skier.

Dans la panoplie du skieur, les chaussettes de ski font partie des vêtements indispensables. Il est important de bien les choisir en fonction de ses besoins et de leur  utilisation. Elles doivent couvrir toute la jambe et être chaudes. Selon leur conception, leur matière, les coutures ou le fil utilisé, elles pourront être plus ou moins confortables pour la pratique du ski.

 

Les chaussettes de ski thermiques

Pour la pratique du ski, les chaussettes thermiques sont bien plus adaptées que les chaussettes en coton. Il est d’ailleurs important d’éviter le coton dans la neige car les pieds accumulent l’humidité. En effet, il s’agit de l’une des parties du corps qui transpire le plus. L’utilisation d’une chaussette thermique permettra d’absorber l’humidité grâce à leur composition en fibres synthétiques telles que le polyester, le nylon, le lycra, l’acrylique ou la laine de mouton mérinos. Ces derniers sont des matériaux conçus spécifiquement pour absorber l’humidité.

De plus, les chaussettes thermiques s’adaptent beaucoup mieux à la forme du pied que les chaussettes en coton.

De même, les chaussettes de ski thermiques spécifiques incluent généralement un rembourrage dans des zones spécifiques telles que les tibias ou les talons pour offrir un confort maximum au skieur, et éviter les blessures sur les pistes.

 

  • Chaussettes de ski tubulaires

Les chaussettes tubulaires sont les chaussettes thermiques les plus basiques que vous puissiez acheter. Ce sont, comme leur nom l’indique, des tubes longs et élastiques avec une couture permettant de bloquer le pied à son extrémité. La partie supérieure de la chaussette possède une bande élastique pour l’empêcher de glisser le long de votre jambe.

La partie négative de ce type de chaussettes est qu’il n’y n’existe pas de différence entre le pied gauche et le pied droit. Il n’existe pas non plus de différence entre les modèles conçus pour les hommes et ceux pour les femmes. Un point important, d’autant que la morphologie, les jambes et les pieds diffèrent fortement entre une femme et un homme.

Les chaussettes tubulaires sont idéales pour les personnes qui pratiquent le ski ou le snowboard très occasionnellement car elles offrent un confort simple à un prix abordable.

 

  • Chaussettes de ski ergonomiques

Tout d’abord, les chaussettes ergonomiques différencient le pied gauche du pied droit. L’une des caractéristiques de ce type de chaussettes est qu’elle s’adapte parfaitement à votre pied. Elles disposent généralement d’une partie avant inclinée pour s’adapter aux différentes longueurs des doigts de pied, et une forme adaptée au talon et à la cheville.

Les chaussettes ergonomiques s’adressent aux skieurs qui pratiquent le ski ou le snowboard plus régulièrement, mais sans être professionnels et qui recherchent à la fois confort et performance.

 

Quelques conseils pour bien choisir vos chaussettes de ski

Avant de vous procurer une ou plusieurs paires de chaussettes de ski, il est important de garder à l’esprit une série de paramètres.

  • Les matériaux utilisés

En fonction du niveau de pratique, de la fréquence et de la sensibilité au froid, certains matériaux seront plus adaptés que d’autres.

Chaussettes de ski thermiques en laine

La laine est la seule fibre naturelle capable d’absorber l’humidité. Le seul point faible de la laine réside dans le fait qu’elle a moins de mémoire élastique que les fibres synthétiques.

Chaussettes de ski thermiques en laine de mouton mérinos

Ce type de laine provient d’une classe spécifique de moutons et est considérée comme une laine de meilleure qualité car elle conserve mieux sa forme que la laine dite normale.

Il s’agit d’un matériau idéal pour les chaussettes thermiques car la laine absorbe également très bien l’humidité et n’accumule pas les mauvaises odeurs aussi facilement que les matériaux synthétiques. Ce type de chaussettes est doux, confortable et respirant.

Chaussettes de ski thermiques en matières synthétiques

Il existe différents matériaux synthétiques utilisés dans le cadre de la fabrication de chaussettes thermiques, telles que l’élastomère ou l’élasthanne (mieux connu sous le nom de lycra). Ces matériaux fournissent une grande élasticité. L’acrylique est parfait pour les basses températures car elle conserve parfaitement la chaleur.

Il s’agit des principaux tissus à partir desquels les chaussettes thermiques sont fabriquées. Cependant, la plupart des chaussettes thermiques sont fabriquées avec un mélange de matériaux au lieu d’un seul. Cela permet aux fabricants d’obtenir les meilleures performances possibles de chaque tissu. Par exemple, ils peuvent utiliser du polyester pour leur confort, du nylon pour leur résistance et de l’acrylique comme substitut de la laine. Il est important de bien se référer aux étiquettes, qui indiquent avec quels matériaux elles sont fabriquées. Et n’oubliez pas, évitez toujours les chaussettes en coton!

  • L’activité pratiquée

En fonction du type d’activité, et du moment de pratique, le choix des chaussettes pourra être différent. En effet, ce n’est pas la même chose d’utiliser des chaussettes thermiques pour le ski, le snowboard ou l’après-ski. De même, il n’en va pas de même si vous pratiquez une activité physique (ski ou snowboard) en tant que professionnel ou amateur.

  • La température

En fonction des conditions météorologiques, mais aussi du moment dans la saison (en début ou en fin de saison), la température extérieure sera plus au moins chaude ou plus ou moins froide. Selon la température extérieure, il faudra choisir un type de matériau ou un autre. Si vous êtes plutôt confronté à des températures douces (en fin de saison d’hiver par exemple), il peut-être intéressant d’acheter une paire de chaussettes qui contient du Coolmax, un matériau capable d’éliminer la transpiration du pied. Si vous êtes plutôt exposés à de basses températures, il est préférable d’opter pour un mélange de laine avec un matériau de type Thermolite, capable de conserver la chaleur même lorsqu’il est mouillé.

  • Le modèle

Plus une chaussette convient à l’ergonomie du pied, plus elle sera confortable lors de la pratique du ski ou du snowboard. C’est pourquoi il est important de bien choisir son modèle, et notamment celui qui distingue le pied droit et le pied gauche (à l’inverse des chaussettes tubulaires, précédemment citées).

  • La taille

Si vous avez un doute en choisissant la taille de votre paire de chaussettes de ski, il vaut mieux prendre une taille en moins. En effet, les chaussettes ont tendance à être élastiques et peuvent s’ajuster plus facilement. Inversement, si vous utilisez une trop grande taille, la pression exercée sur les plis qui se forment peuvent occasionner une gêne, un inconfort, voire de la douleur.

  • La hauteur

Selon le type de chaussures de ski ou de bottes de snowboard que vous allez utiliser, il vous faudra choisir une chaussette plus ou moins haute afin d’éviter d’éventuels frottements.

  • Les coutures

Dans la mesure du possible, évitez les modèles avec de nombreuses coutures. Moins il y aura de coutures, et moins il y aura de risque de frottements. Aujourd’hui, de nombreux marques proposent des modèles avec peu de coutures. Dans ce cas, mieux vaut opter pour les modèles de chaussettes de ski, avec des coutures dites « coutures plates », qui minimisent les risques d’ampoules.

  • Le poids du tissu

Léger

Les chaussettes de ski légères offrent généralement le plus haut niveau de performance. Elles sont privilégiées par les skieurs et snowboarders professionnels, en raison du plus grand contrôle et du toucher qu’elles procurent.

Ce type de chaussettes de ski s’adapte mieux aux personnes qui ont tendance à avoir les pieds au chaud ou à faire du ski en début ou en fin de saison lorsque les conditions atmosphériques sont plutôt favorables (moins froides).

Intermédiaire

Selon les spécialistes des chaussettes de ski, les modèles avec un poids de tissu intermédiaire est souvent le bon compromis. Les chaussettes thermiques « intermédiaires » sont les plus appréciées sur les pistes de ski. Elles offrent un équilibre parfait entre confort, chaleur et performance.

Lourd

Les chaussettes thermiques dites « lourdes » sont généralement très appréciées des plus frileux(ses). Elles sont en effet parfaites pour les personnes qui ont tendance à avoir froid aux pieds, et généralement utilisées par les skieurs et les snowboarders débutants.

 

Chaussettes de ski – Notre coup de coeur : La Chaussette de France

La Chaussette de France est une marque implantée à Troyes depuis 1961, qui emploie une cinquantaine de personnes. La Chaussette de France crée des chaussettes destinées aux hommes, femmes, enfants… grâce à un processus de fabrication exclusif.

Avec une production journalière de 10.000 paires de chaussettes, et une production de 3 millions de paires de chaussettes par an, l’atelier de production fonctionne 24h/24 et 7j/7.

Comme son nom l’indique, 100% de la production de La Chaussette de France est réalisée dans son atelier français. Le point fort de la marque est sans aucun doute la qualité de ses produits. 100% des fils utilisés par La Chaussette de France proviennent de l’Union Européenne, qu’il s’agisse de l’alpaga, de la laine mérinos, du cachemire, de la soie, du lurex lycra, du bambou, du drytex, du bio céramique, du deocell, du friction Free Fiber, du Meryl SkinLife ou du fil d’argent.

Chacun d’entre eux est utilisé pour ses vertus, à savoir la chaleur, la douceur, la résistance aux échauffements, la capacité d’absorption, le confort, la résistance, etc.

Modèle Whistler, spécialement conçu pour les snowboarders

La Chaussette de France est la seule marque à proposer un produit véritablement conçu pour la pratique du snowboard. Après deux de recherche et de développement, le résultat est bien là. Grâce à l’utilisation d’une technologie exclusive de bouclette inversée en jauge 18 de l’Elbrouz, cette chaussette s’adapte aux différentes contraintes de la pratique du snowboard : forces latérales, frottements des sangles et du spoiler des fixations, sudation…

Techniquement, la selle de protection recouvre le coup de pied au niveau des sangles. Les blocs de protection à l’avant sont rattachés par endroits à ceux de l’arrière pour ne pas vriller du fait du mouvement latéral.

Les pieds chauffant plus dans une botte de snowboard que dans une chaussure de ski, les concepteurs ont placé des aérations spécifiques au-dessus de la protection malléole pour stopper la sudation. Enfin, le modèle Whistler est composé de 91% de laine mérinos, garantie d’une thermorégulation maximale et d’un confort climatique absolu, sans avoir une chaussette épaisse.

Modèle Whistler – La Chaussette de France

Modèle Bio-céramique pour ski et snowboard

La Chaussette de France revendique ce modèle comme un concentré de technologies exclusives. La chaussette bio-céramique, de conception asymétrique, est composée:

de biocéramique, une fibre thermorégulante aux vertus quasi magiques puisqu’elle favorise la circulation sanguine et l’oxygénation des muscles du pied. Sans oublier qu’elle offre une meilleure stabilité posturale et améliore le bien-être,

d’un tricotage en nids d’abeille alvéolés, procédé de fabrication inédit qui préserve la chaleur tout en assurant une aération optimale du pied et qui offre une mémoire de forme pour une plus grande ergonomie.

Ce modèle Bio-céramique, hautement respirant et précis, est particulièrement apprécié pour une pratique intensive du ski ou du snowboard.

Modèle Bio-céramique – La Chaussette de France