Le projet de créer la plus grande piste de ski Indoor d’Amérique du Nord avance à grands pas. Volet insolite de cette installation : elle s’établira sur un centre d’enfouissement de déchets.

L’information a de quoi surprendre mais elle ne serait pas l’unique en son genre. Ces dernières années, de nombreuses pistes de ski indoor, créées ex-nihilo, ont été construites un peu partout sur la planète. Une piste de ski dite « sèche » de 800 mètres en Serbie est devenue la plus grande piste d’Europe le mois dernier. La piste serbe a dépassé la piste de Hillend à Edimbourg. Mais le centre écossais vient d’annoncer son intention de faire peau neuve en investissant plusieurs millions de livres au cours des prochaines années. Copenhague vient d’ouvrir au public Copenhill, une piste de ski « sèche », particulièrement écologique, du fait de sa localisation, sur le toit d’un incinérateur.

Le projet de la plus grande piste de ski indoor d’Amérique du Nord, et l’une des plus longues au monde, a de quoi surprendre. C’est sur un site d’enfouissement du Nord de la Virginie (Etats-Unis) que la piste indoor devrait voir le jour.

Des responsables du Comté de Fairfax ont annoncé que cette nouvelle piste, si elle était approuvée, pourrait être la plus longue d’Amérique du Nord.

 

Une piste de ski indoor et une importante zone de services

Le projet inclut la création :

  • d’une piste de ski indoor de près de 41 800 mètres carrés, et une hauteur de plus de 85 mètres de haut, des zones de loisirs et de restauration.
  • de plusieurs pistes de ski d’une inclinaison d’environ 20 degrés, y compris une pente conforme aux normes de la Fédération Internationale de Ski, garantissant une utilisation de l’installation pour des compétitions.
  • une zone spécialement conçue pour le ski et le snowboard avec une série de rampes, de sauts, de rails, de boxes, pouvant également être utilisés dans les compétitions nationales de snowboard et de ski acrobatique.
  • une piste de snow-tubing
  • des restaurants, magasins de ski, bar à ciel ouvert et terrasse au sommet.

Fairfax-peak-i-love-ski

Donner une seconde vie à une zone industrielle

Le projet, connu sous le nom de Fairfax Peak, serait construit sur le site de la décharge inter-États 95 du Comté, dans la région de Lorton. Le site recycle et élimine actuellement des matériaux tels que des bouteilles en plastique, des canettes en carton et en acier, ainsi que des produits électroniques et des déchets ménagers dangereux.

Ce site de recyclage est actuellement en cours de fermeture. Le projet inclut le recouvrement du site et la revégétalisation en surface. Un processus qui devrait prendre environ deux ans. Une fois le site revenu à son état “naturel”, et si le projet proposé est validé, la première phase de construction devrait se finaliser en 2022.

 

Un engouement de la part des dirigeants du territoire

Pour gérer et financer cette installation, Alpine-X (société à l’origine du projet) a soumis une proposition de partenariat public-privé au comté.

«Quand Alpine-X m’a proposé en 2016 de construire une installation de ski indoor à Lorton. je savais que cela pourrait être une grande opportunité pour le comté et la région», a déclaré Dan Storck, superviseur du district de Mount Vernon.

«Les avantages fiscaux, sportifs et communautaires de cette opportunité sont nombreux, notamment avec la création de nouveaux emplois. Je suis extrêmement enthousiaste à l’idée de m’associer à Alpine-X pour développer une destination unique pour les sports de neige», a déclaré Pat Herrity, superviseur du district de Springfield.

Implanter cette piste de ski indoor dans le Comté de Fairfax n’est pas le fruit du hasard. Il s’agit de la banlieue proche de la ville de Washington DC, située à tout juste 20 miles (32 kilomètres) de la future piste de ski Indoor.

 

Le développement durable au coeur du projet Fairfax Peak

Le projet proposé intègre un volet développement durable sur le plan environnemental. Fairfax Peak prévoit d’intégrer des technologies vertes et éco-énergétiques dans ses bâtiments. Par exemple, la société a annoncé qu’elle collaborerait avec l’usine privée de valorisation des déchets de Covanta. Elle devrait capter et réutiliser la vapeur, réutiliser les eaux grises et utiliser l’énergie solaire.

Fairfax-i-love-ski

Autre initiative à souligner. L’installation ouvrira ses portes (ou plutôt ses pistes) aux collèges et universités de la région qui souhaitent tester de nouvelles technologies environnementales.

Si le projet est accepté, les premiers skieurs pourront dévaler les pistes de la plus grande piste de ski indoor d’Amérique du Nord d’ici 36 à 48 mois.

Une installation qui s’inscrit dans la tendance urbaine de la pratique du ski, à l’échelle mondiale. Aujourd’hui, les montagnes ne sont pas (plus) le seul terrain de jeu. La Chine, en créant plusieurs stations de ski indoor vient confirmer cette tendance.