Les stations de ski, quelle que soit leur taille et leurs moyens, sont des acteurs majeurs et incontournables de la montagne française. Paradoxalement, les stations dites « petites » jouent l’un des rôles les plus importants, notamment dans le développement et la découverte de la pratique du ski. « De nombreux skieurs découvrent les plaisirs de la glisse, dans des petites stations, généralement faciles d’accès (altitude, taille du domaine réduite, prix du forfait) ou grâce à l’organisation de classes de neige. Elles sont considérées en quelque sorte comme des « stations couveuses de skieurs», baptisées Breeders. Une fois les bases acquises, les skieurs de ces petites stations s’orientent généralement vers des domaines skiables plus grands. Une fois qu’ils fondent une famille, on constate qu’ils ont tendance à revenir à la station où ils ont appris à skier », indique Virginie VIAU, CEO de I Love Ski.
Un phénomène que les stations de ski des Alpes du Sud souhaitent cultiver pour maintenir l’activité des petites et des grandes stations de ski, acteurs majeurs des territoires de montagne. L’intérêt pour les domaines skiables du Val d’Allos est de promouvoir le ski auprès de la jeune clientèle pour accompagner le renouvellement des skieurs et attirer davantage de visiteurs en provenance du Sud-est de la France. Pour la station de ski de Gréolières-les-Neiges, dans les Alpes-Maritimes, située à environ quarante kilomètres de Cannes, l’objectif est de pouvoir prendre la parole et communiquer sur son domaine skiable.
« Ce rapprochement s’inscrit dans une dynamique commune de contribuer au développement de la pratique du ski, et de proposer une destination complète pour les skieurs qui débutent et qui souhaitent évoluer par la suite sur un domaine plus étendu. » Virginie VIAU – CEO I Love Ski.
L’idée est que le skieur s’initie à la pratique du ski (ou du snowboard) sur la station de Gréolières-les-Neiges en tant que novice et se poursuive sur les domaines skiables du Val d’Allos en tant qu’amateur voire expert à terme, tout en profitant d’avantages exclusifs.

Communication Solidaire

Pour concrétiser ce rapprochement, les domaines skiables du Val d’Allos sont les premiers en France à répondre à l’ensemble des critères du label « Communication Solidaire », un concept exclusif de solidarité inter-stations, développé par I Love Ski.
« Nous avons fait le choix de soutenir la station de ski de Gréolières les Neiges car nous entretenons des relations privilégiées avec cette station, du fait de notre implication dans le territoire local, et notre proximité avec les mêmes bassins de clientèle », indique Gérard Bracali, Directeur Général des Domaines Skiables du Val d’Allos.
De son côté, la station de ski de Gréolières y voit l’opportunité de s’unir avec un domaine skiable plus grand, et offrir des avantages exclusifs à ses clients : « Nous espérons beaucoup de cette collaboration avec les Domaines Skiables du Val d’Allos, et nous leur sommes reconnaissants de s’impliquer dans le développement de notre station et de notre territoire.
Compte tenu des contraintes budgétaires, la communication est souvent réduite pour une station comme la nôtre : avec ce partenariat, nous allons pouvoir prendre la parole et mieux faire connaître notre produit à la clientèle qui souhaite découvrir le ski », précise Marion Luigi, Directrice de la station de Gréolières les Neiges.

La communication solidaire ? De quoi parle t’on ?

Les domaines skiables du Val d’Allos, qui appartiennent à l’Espace Lumière, l’un des plus grands domaines skiables de France, soutiennent la station de Gréolières-les-Neiges dans ses actions de communication, par le biais de la plateforme internationale www.iloveski.org, en communiquant sur ces deux destinations sur les marchés francophones, anglophones et hispanophones.
De nombreuses stations, petites, moyennes et grandes, collaborent déjà sur des aspects techniques (prêt de matériel, mise à disposition de compétences humaines), comme récemment la station des 2 Alpes et le Col de Porte située aux portes de Grenoble ou la station des Arcs / Peysey Vallandry avec la petite station du Granier.
C’est la première fois que cette solidarité s’instaure exclusivement au niveau de la communication nationale et internationale. Un outil original et puissant, souvent délaissé par les petites stations, par manque de moyens, mais fondamental pour attirer la clientèle, développer les territoires de montagne et contribuer au développement de la pratique du ski.