La station thermale des Eaux-Bonnes, située au pied de la station de ski de Gourette, et l’une des plus grandes attractions de la région, a de nouveau fermé ses portes le 29 mars dernier. Le spa restera fermé au moins durant toute la saison d’été 2019. La raison ? des problèmes persistants sur la structure en bois qui supporte la bulle de verre.
Stéphane Courtié, maire de la commune des Eaux-Bonnes, a déclaré à FranceInfo: « Après ces premières conclusions de l’expert, nous ne pouvons pas risquer de jouer avec la sécurité des curistes et des employés de Valvital, la société qui gère les spas ».
Le rapport complet de l’expert, qui sera essentiel pour l’avenir de ce spa, devrait être rendu au mois de juin. Mais ce n’est pas la première fois que la structure de la célèbre Bulle pose problème. Sa construction, qui a débuté en 2014, a eu de nombreux problèmes et retards. Dès août 2016, alors que le spa venait à peine d’ouvrir ses portes, un incident l’a forcé à fermer jusqu’à la mi-2017. En raison d’un problème sur la structure, les piliers qui soutenaient une piscine dans le centre thermo-récréatif ont explosé, conduisant à la fermeture des installations pour des raisons de sécurité.
La piscine suspendue dans la bulle de verre a été conçue par l’architecte toulousain Luc Demolombe comme un projet ambitieux, doté d’une structure unique et innovante. Ce projet représentait un investissement millionnaire pour la région, ayant pour but de relancer le tourisme, mais l’investissement pose aujourd’hui plus de problèmes qu’il ne représente d’avantages. C’est pourquoi la municipalité a déposé une réclamation en décembre 2016.
Photo: structure de La Bulle – Valvital Eaux Bonnes Facebook