Image : acheminement de neige par camions depuis la Sibérie, en direction de Métabief (Jura) – décembre 2014.
Actuellement, la situation est morose. La station de Grandvalira affiche 0cm en bas des pistes et seulement 45cm en haut des pistes.
Du côté de Vallnord, Pal-Arinsal, on retrouve 20cm en bas des pistes et 40cm en haut des pistes.
Des hauteurs de neige rarement affichées durant les vacances de Noël, et qui subsistent grâce aux installations de neige de culture et aux enneigeurs de dernière génération qui permettent de produire dans des conditions de températures marginales.

L’or blanc sera acheminé depuis Sotchi et la Sibérie ce week-end

Et comme toujours, les moyens ne manquent pas dans le petit pays des Pyrénées, au point que les stations de ski de Grandavlira et Vallnord ont fait le choix de se ravitailler en neige fraîche du côté de la Russie.
L’or blanc sera acheminé depuis Sotchi et la Sibérie ce week-end, où l’enneigement est extrêmement important, comme le montrent les images diffusées par la station de Sotchi sur les réseaux sociaux.
Une opération similaire déjà menée en décembre 2014 par la station de ski de Métabief, dans le Jura, qui avait reçu 156 camions de neige en provenance de la Sibérie.
On savait déjà que la neige était considérée comme de l’or blanc pour les stations, mais son commerce et son libre-échange entre pays ou stations est plutôt nouveau.
Dans une interview à RTVA, le directeur de Vallnord – Pal Arinsal, Josep Marticella, a estimé que cet accord était très positif et qu’il faisait partie intégrante de la stratégie future des différents domaines skiables.
Une solution stratégique plutôt inédite pour sécuriser l’approvisionnement en matière première qu’est la neige, pour des domaines skiables qui basent une grande partie de leur activité économique sur cet or blanc et qui génère de nombreux emplois.
La mesure prise par les stations de ski d’Andorre vise à garantir la plus haute qualité de neige sur les pistes jusqu’à la fin de la saison, tout juste quelques mois avant la célébration de la finale de la Coupe du monde de ski alpin, prévue en mars 2019.

Situation critique – solution critique et critiquable 

Cette solution est certainement justifiée mais peut aussi être critiquable, compte tenu du montant annoncé de l’opération. Cette dernière devrait nécessiter un investissement important, dont une partie devra sortir des caisses de l’Etat andorran. Des sources proches du gouvernement ont assuré qu’un crédit extraordinaire d’un million d’euros aurait été approuvé.
Outre son caractère coûteux et anti-écologique, ce défilé de camions génèrera une pollution atmosphérique malvenue.
On peut se poser la question de savoir quelle est la perspective de ce modèle économique ?
Aller chercher de la neige en altitude et la redescendre sur les pistes est une solution parfois utilisée par les stations de ski comme ce fût le cas en décembre 2016 sur la station du  Grand-Bornand, après un troisième Noël successif sans neige.
Dans le cas d’espèce, les kilomètres parcourus par ces camions entre la Russie et l’Andorre auront un impact environnemental majeur, en contradiction avec le discours officiel de protection de l’environnement et de réduction de l’empreinte carbone des stations de ski andorranes.
Pourquoi de la neige russe et pas de la neige européenne, plus proche et donc moins couteuse ?
En octobre 2018, la ministre andorrane des Affaires étrangères, Maria Ubach, était d’ailleurs à Moscou pour rencontrer Sergey Lavrov, le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie. A cet occasion, les deux ministres en avaient profité pour aborder des sujets communs entre les 2 pays comme celui du tourisme et de la venue des quelques 40000 touristes russes au cours de la dernière saison en Andorre.
Lors de ce rendez-vous diplomatique, il avait été discuté des possibilités d’augmenter encore cette fréquentation dans la principauté d’Andorre compte tenu de l’énorme potentiel du marché russe.
Alors, derrière cet approvisionnement en neige, l’Andorre souhaiterait-elle réaliser un rapprochement avec la Russie ?
Image : Distance entre Sotchi et Vallnod (Arinsal) : 4339 kms

IMPORTANT: Cet article a été rédigé le 28 décembre, jour des Saints Innocents, équivalent au 1er avril en France. Cette information qui reprend l’annonce faite par la RTVA, est totalement fausse.