Les circonstances de l’accident de Cauterets ont été examinées lors du procès qui a eu lieu mardi dernier à Tarbes,  au tribunal correctionnel.

Bastien Jean mortellement happé par le tambour du tapis

Ce 26 février, les conditions climatiques étaient particulièrement mauvaises sur la station de Cauterets, avec de la neige, du brouillard et une visibilité très réduite.
Les skieurs continuent néanmoins de skier sur le tapis de remontée du Maïnat qui s’arrête car son tambour vient d’être bloqué par la neige. Pour redémarrer l’installation, le conducteur du tapis fait appel à la maintenance et deux agents interviennent, dont Bastien Jean qui est mortellement happé par le tambour du tapis qu’il venait réparer.

Les gendarmes chargés de mener l’enquête, et l’instruction de la présidente Élisabeth Gadoullet, vont conclure, après des mois d’enquête minutieuse, à plusieurs défaillances. Tout d’abord une défaillance du système radio, la responsabilité laissée à l‘humain, susceptible de faillir. Ensuite la localisation du bouton d’arrêt d’urgence devant être situé dans la fosse et non pas à l’extérieur. Et enfin l’absence de commande de maintenance dans la fosse permettant l’arrêt de la remontée pour cause de câble trop court, la sonnerie de remise en route, émise en haut inaudible depuis le bas de la remontée.

A l’écoute de ces défaillances, l’analyse des faits et les témoignages, l’homicide involontaire n’est pas caractérisé. Mais l’ensemble des négligences constatées pousseront les juges à prononcer une condamnation, contre la régie Cauterets-Lys-Pont d’Espagne, assortie d’une amende de 40 000 € dont 15 000€ avec sursis.

 

Un accident qui affecte toute la station de Cauterets

Francis Guiard, directeur de la station de Cauterets depuis le 16 octobre 2006, et représentant de la régie Cauterets Lys Pont d’Espagne, personne morale, a dû répondre devant les faits.
C’était bien évidemment avec beaucoup d´émotion et de compassion humaine qui caractérise sa personne que Francis Guiard a declaré :

«nous avons tous été très affectés par cet accident ».

ski cauteretsUne autre procédure est actuellement engagée au civil pour déterminer quelle sera l’indemnisation de la famille du jeune homme, victime mortelle de cet accident sur la station de Cauterets.