« La guerre d’Afghanistan, c’est à Paris que je l’ai faite. Annoncer à son père qu’on a un visa pour aller faire un reportage en Afghanistan, c’est comme lui annoncer qu’on va se marier en Guinée équatoriale : à la base, l’information est positive, mais il suffit de préciser le lieu des festivités pour que ça gâche tout. »

Partie couvrir une couse de ski, la journaliste Marie de Douhet livre avec humour et poésie un regard nouveau sur ce pays en guerre.

Du chauffeur de taxi hazara qui explique pourquoi son peuple déteste Massoud, à l’homme de ménage qui refuse d’écraser une araignée pour des raisons religieuses, cet ouvrage nous permet d’en apprendre beaucoup sur la culture afghane à travers les rencontres et les difficultés quotidiennes d’une jeune occidentale.

Le ski se taille la part belle dans ce livre au ton léger mais dont où les enjeux sont ceux de demain.. Kaboul Chiken n’est ni un guide touristique ni un manuel géopolitique : il s’agit d’un tout autre genre à découvrir…

L’écrivain Marie de Douhet est journaliste indépendante. Pendant sept ans, elle a parcouru le monde et a vécu entre autre au Pakistan, en Israël, au Cameroun et en Angleterre.
Et pour vous donner envie de vous plonger dans ce roman, ne manquez pas ci-dessous le teaser de Kaboul Chicken, pour le moins décalé.