Le groupe MND, récemment installé en Chine, grâce à l’ouverture d’une filiale l’année dernière, a remporté ce juteux marché de près de 110 millions d’euros sur 3 ans. Sa mission sera une mission « unique » car elle consistera à créer de toutes pièces une nouvelle station de ski : sa conception et son aménagement. Un projet que l’on ne voit plus dans les montagnes européennes depuis plusieurs décennies.

La Chine est aujourd’hui un marché émergent dans les sports d’hiver et de par sa taille et sa population, tout prend des proportions gigantesques.

Snowland ou l’histoire d’une station de ski ex-nihilo

Le projet de la future station chinoise est un projet totalement ex-nihilo, à savoir qu’il s’agit d’un projet qui part totalement de zéro.
41 degrés de latitude nord, 2.100 m d’altitude, à 130 km de Pékin, 150 jours d’enneigement et plus de 43 millions de clients à fort potentiel à proximité : c’est avec ces mots que Hubert Shea, Pdg de Snowland, présente la nouvelle station de ski de Snowland.

website: snowland

Pour les Jeux Olympiques de Pékin prévus en 2022, la station de Snowland aura tout d’une grande : équipements pour le ski, mais également des activités pour faire de cette destination une destination « 4 saisons ».

La Chine est aujourd’hui un marché émergent dans les sports d’hiver et de par sa taille et sa population, tout prend des proportions gigantesques.

En hiver, la station proposera près de 55 kilomètres de pistes avec un éventail de pistes pour tous les niveaux.
L’aménagement portera sur l’installation de remontées mécaniques modernes sans oublier un équipement intégral en neige de culture sur l’ensemble des pistes de la station.

Selon le groupe MND, ce projet est « prévu initialement sur 3 ans en plusieurs phases, ce contrat devrait monter en puissance progressivement dans le chiffre d’affaires du Groupe selon le séquencement estimé suivant : environ 20 M€ sur l’exercice 2017/2018, 40 M€ sur l’exercice 2018/2019 et enfin, le solde en 2019/2020.

La première tranche prévoit la réalisation de 3 télésièges, un espace ludique d’apprentissage du ski, environ 15km de pistes en neige de culture, des équipements de sécurité et de signalétique, et une zone de loisirs outdoor multi-activités. Cette première phase permettra à la station de Swnoland d’ouvrir avec un produit touristique d’ores et déjà complet et attractif ».