Une avalanche mortelle a eu lieu à Tignes. Un moniteur de ski de la station de ski de Tignes, âgé de 59 ans et un père de famille avec son fils et le demi-frère de celui-ci ont perdu la vie hier, suite au déclenchement d’une avalanche liée à une plaque à vent. Laurent Ruíz, moniteur de l’Ecole de Ski français évoluait en snowboard avec ses clients dans une one hors-pistes de la station.

Concrètement, l’avalanche de Tignes s’est produite dans la zone hors-pistes de la « Tovière », accessible depuis le domaine skiable de la station.

Des recherches difficiles du fait de la grande quantité de neige

Malgré le fait que toutes les personnes du groupe étaient équipées d’un Détecteur de Victimes d’Avalanches (DVA), indispensable lorsque l’on évolue en hors-pistes, la grande quantité de neige a rendu les recherches difficiles.
Les secouristes parlent d’une avalanche sur Tignes de plus de 400 mètres, ce qui a compliqué sérieusement les recherches malgré l’équipement des snowboarders. La plaque à vent s’est détachée lorsque le moniteur et son groupe descendaient pour la deuxième fois de la journée cette zone de la Tovière.
Pour rappel, les plaques à vent se produisent suite au travail du vent qui accumule la neige contre le versant de la montagne et qui fragilise considérablement le manteau neigeux.

Ce phénomène, très fréquent en montagne, mais pas toujours identifiable. Il superpose plusieurs couches de neige les unes sur les autres, sans que celles-ci soient solidaires et adhèrent entre elles. Il existe donc un risque d’avalanches très important du fait de ces différences de composition, de températures, et de formation entre les différentes couches.

Image: Evening Standard

Un risque d’avalanche de 3 sur 5 à Tignes

L’avalanche s’est produite alors que le risque annoncé était de 3 sur 5, un risque souvent difficilement interprétable par les skieurs. Elle a eu lieu en altitude, dans un secteur très proche des remontées mécaniques et des pistes de la station. L’avalanche a généré un moment de panique important dans la zone autant au niveau des skieurs qui évoluaient dans la zone qu’au niveau des skieurs présents sur les remontées.
Ce n’est malheureusement pas la première fois que cette zone est affectée par une avalanche. Des moyens de protection sont mis en place pour prévenir ce risque mais en aucun cas le supprimer.On ne peut que rappeler ici l’importance de porter sur soi un DVA, une pelle et une sonde lorsque l’on évolue en hors-pistes et apprendre à l’utiliser correctement.
Photo de couverture : Le Dauphiné