Créée en 1953, «Médecins de Montagne» est une association française Loi 1901. Elle regroupe aujourd’hui plus de 300 médecins généralistes installés dans les différentes stations de sports d’hiver françaises. Ces médecins, confrontés quotidiennement à la traumatologie des sports de montagne, veillent à la sécurité de 8 millions d’usagers des pistes chaque saison.
Pratiquant une médecine générale spécifique, les Médecins de Montagne sont des professionnels compétents grâce à leur expérience mutualisée et aux formations que l’association leur propose.
Par leur connaissance et matériel adaptés, ils peuvent ainsi assurer la prise en charge sans douleur de 95% des patients accidentés.
Ils permettent ainsi d’éviter à ces blessés le passage par les services d’urgence des hôpitaux locaux dans des périodes où ceux-ci sont généralement surchargés par une haute fréquentation touristique.
Les vacanciers d’hiver s’interrogent toujours sur leur couverture assurance pour eux et pour leur famille, au risque de souscrire un produit d’assurance spécifique qui ferait doublon avec d’autres produits déjà souscrits. Avant de prendre une assurance ski, il convient de vérifier ce pour quoi l’on est déjà couvert.
Ce que couvre déjà la mutuelle santé 
En cas de chute, vous consulterez probablement un médecin et si vous êtes victime d’une fracture, vous passerez par la case hospitalisation : plâtre, médicaments, opération, béquille, rééducation… Autant de frais qui sont partiellement ou totalement pris en charge par la complémentaire santé. Il faut donc vérifier les niveaux de remboursement du contrat : si ceux-ci sont bas, il peut être utile de prendre une assurance ski ; si ceux-ci sont élevés, inutile alors de prendre une assurance qui fera doublon.
Ce que couvre déjà l’assurance habitation 
Si vous avez besoin d’une assistance sur les pistes, ou même d’un rapatriement, sachez que la plupart des assurances multirisques habitation comprennent une garantie d’assistance ski.
Vérifiez donc bien votre contrat d’assurance habitation avant de souscrire une assurance ski, car elle pourrait là aussi faire doublon si vous étiez déjà couvert pour ce risque.
Bon à savoir : si vous avez besoin d’une assistance ou d’un rapatriement alors que vous faisiez du hors-piste, l’assurance habitation n’interviendra pas de la même façon et vous devrez prendre tout ou totalité des frais à votre charge, en fonction des garanties fixées par votre contrat.
Les garanties incluses dans la carte bancaire 
Lorsque vous effectuez des achats et des réservations avec votre carte de paiement, vous oubliez parfois que celle-ci vous couvre pour plusieurs services. Les garanties contenues dans la carte vont vous permettre par exemple d’être pris en charge pour du matériel de ski abimé, d’annuler une réservation de location, de couvrir les prestations de secours en cas d’accident sur les pistes…
De plus, les garanties protègent généralement l’ensemble de la famille du vacancier. Il faut donc rappeler à chacun de vérifier les assurances et services contenus dans le programme bancaire avant de souscrire à une assurance ski.
Les garanties des autres assurances
Vous pouvez avoir d’autres contrats d’assurance présentant des garanties liées aux sports d’hiver. C’est le cas de l’assurance décès, de l’assurance invalidité, de la garantie individuelle accident, de l’assurance scolaire ou encore du contrat d’assistance. Pour ces derniers, il convient de vérifier les garanties fixées au contrat avant de souscrire une éventuelle assurance ski.
Dans quel cas souscrire une assurance ski ? 
Si vous et votre famille n’êtes couverts ni par les assurances citées plus haut pour la pratique des sports d’hiver, ni par votre carte bancaire, l’assurance ski s’avère indispensable. Il faut alors étudier attentivement les garanties prévues aux contrats souscrits.
Attention, les tarifs les plus bas, qui sont aussi les plus attractifs, sont souvent synonymes d’une prise en charge minime en cas d’accident, ou d’un montant de franchise très élevé.