Selon les premiers éléments de l’enquête, ce jeune vacancier de 27 ans avait passé la soirée de samedi avec des amis dans une boite de nuit de la station de Venosc, « L’Avalanche ». 

A l’issue de cette soirée, il aurait quitté l’établissement dans un état fortement alcoolisé, pour rejoindre son camion et y passer la nuit. 
Sans nouvelles de lui le dimanche matin, ses amis auraient donné l’alerte auprès de la gendarmerie. Les premières rechercehs ont eu lieu dans la station des 2 Alpes, mais sans succès. 
Ce n’est que vers 20 heures dimanche que son corps sans vie a été retrouvé, 150 mètres plus bas, dans la combe de Venosc par les CRS Alpes. Il s’agit là d’un secteur très raide situé à l’extrémité sud de la station des 2 Alpes, et qui relie les deux parties de la station (Venosc et Mont de Lans). Il s’agit d’un sentier de randonnée « qui ne se trouvait pas sur le chemin menant à son véhicule, stationné à côté de la place de Venosc », expliquent les enquêteurs. 
Il s’agit ici de la dixième personne à perdre la vie depuis 1999 après avoir chuté dans la combe de Venosc, un secteur particulièrement accidentogène. Le dernier accident de ce type remontait au mois de février 2013. 
Face à ce type d’accident, il est important de rappeler que l’abus d’alcool est dangereux et peut coûter la vie à ceux qui ne le consomme pas avec moderation. B. Host, chef d’escadron de la Compagnie de la Mure, rajoute que « Le point commun dans ces accidents est que la victime se retrouve seule ». « Il est donc primordial de ne pas laisser ses amis partir sans être accompagnés ».