Pour parvenir à ce résultat, la station des Saisies n’utilisera pas les traditionnels canons à neige. Elle s’est inspirée des pays nordiques et de leur savoir-faire pour conserver la neige naturelle de cet hiver, selon une méthode respectueuse de l’environnement. Le procédé est relativement simple : recouvrir la neige naturelle d’une épaisse couche de sciure de bois, sur une quarantaine de centimètres, faisant fonction d’isolant. 
Cette technique permettra de conserver jusqu’à 70-80% de la neige jusqu’au passage du Tour de France le 22 juillet prochain.
Ce sont 3000 m² de neige naturelle qui doivent être recouverts, pour offrir une piste d’environ 400 mètres de long sur 20 mètres de large. Pendant que les certains s’adonneront au cyclisme, d’autres profiteront des joies de la glisse. La piste de ski sera réservée pour l’occasion, aux plus jeunes et des cours de ski seront même dispensés sur cette piste à l’occasion du passage de la Grande Boucle.
Bruno Clément, Directeur de l’office de tourisme des Saisies, explique que cette opération intervient dans la stratégie de la station des Saisies de séduire une clientèle étrangère encore trop peu présente sur la station. En effet, cette dernière accueille environ 90% de clients français contre 10% seulement de clients étrangers. Ce coup de projecteur sur la station, à l’occasion d’un événement aussi médiatique que le Tour de France, devrait permettre de mettre en lumière l’offre touristique de la station et d’attirer une clientèle internationale.
Il ne reste qu’à souhaiter à la station des Saisies que les caméras du monde entier relaieront cette initiative originale de la 19e étape du Tour de France (Albertville – St Gervais).