19/01 à 9h00 

Les nouvelles sont rassurantes ce matin car le nombre de victimes n’a pas augmenté cette nuit. 

Tous les militaires ont été placés dans une maison communale où du personnel médical était sur place. Ce sont des légionnaires du 2ème régiment étranger du Génie de Saint-Christol dans le Vaucluse. Ce sont des professionnels de la montagne, d’excellents skieurs physiquement très entraînés, qui étaient équipés d’Appareils de Recherche de Victimes d’Avalanche (ARVA). Ce qui a permis d’en retrouver certains beaucoup plus rapidement. 

Il y avait pas plus de 2/3 mètres de neige au-dessus de la tête des hommes mais cela a malheureusement suffit pour blesser et faire disparaître plusieurs personnes. 

Alors que les militaires effectuaient une randonnée à skis avec peaux de phoques à l’occasion d’un stage d’aguerrissement, l’avalanche s’est déclenchée sommet du Col du Petit Argentier à 2635 mètres d’altitude. La coulée de neige est arrivée au niveau du groupe qui était 200 mètres plus bas. Le Col du Petit Argentier n’est pas un domaine skiable mais dépend d’un secteur montagne et non de la station de Valfréjus. 

18/01 à 16h30 

Une cinquantaine de militaires s’entraînait sur le Col du Petit Argentier à 2200 mètres d’altitude, un secteur hors-piste de la station de Valfréjus lorsqu’une avalanche dont les circonstances ne sont pas encore précises, a eu lieu.

Le bilan n’est pas encore défini mais les secours sont inquiets en raison du grand nombre de skieurs sur cette zone.

Les secouristes ont pu évacuer une dizaine d’hommes grâce à leur intervention rapide, mais 5 hommes ont été retrouvés en arrêt cardio-respiratoire. Plusieurs militaires blessés dont 2 en état d’hypothermie ont été secourus par les CRS et transportées à l’hôpital de Saint-Jean de Maurienne et Grenoble.

Selon le Dauphiné, les pisteurs de la station, 7 secouristes  CRS, 3 maîtres-chiens  CRS et deux maîtres-chiens de la station poursuivent leurs recherches. Les hélicoptères effectuent des rondes au-dessus de la station afin de repérer d’éventuelles victimes.

La salle des fêtes de la station s’est transformée en salle d’accueil pour les blessés et le maire de Modane, le village proche de Valfréjus est présent sur les lieux. Un PC de crise a été mis en place et les militaires présents lors de l’avalanche y seront recueillis.