Avec un mois de décembre parmi les plus chauds de toute l’histoire, et des températures chaudes en vallée mais aussi en altitude, de nombreuses stations n’ont pu ouvrir que quelques pistes pour les vacances de Noël tandis que d’autres ont même dû rester fermées. 

Dans ce contexte difficile, certaines stations ont tiré leur épingle du jeu comme Peyragudes, avec un très gros travail effectué sur les pistes, et un report des skieurs venus passer les vacances de Noel dans les stations voisines de Val Louron, Saint Lary ou Luchon-Superbagnères. 
«Les chiffres d’affaires sont en baisse, surtout pour la première semaine des vacances de Noël, constate Michel Monsarrat, président du bureau local de l’Union des métiers de l’hôtellerie de Luchon-Superbagnères, et restaurateur lui-même. Mais l’un dans l’autre, les vacanciers sont bien venus la deuxième semaine. Ils ont mangé, ils ont bu et passé un bon réveillon… 
La proximité de la station de Peyragudes nous a fait beaucoup de bien à tous. Mais janvier, cela va être une autre histoire. Si la neige n’arrive pas, nous allons nous trouver dans une situation très difficile !» 
Côté météo, aucune chute de neige significative depuis le 28 novembre et voilà qu’enfin samedi les premiers flocons se sont décidés à recouvrir le massif. 
Malheureusement, ce ne sont que 2 ou 3 centimètres qui sont tombés ces derniers jours, avec une limite pluie-neige toujours relativement haute. 
De son côté, Patrice Gaut, le directeur de la station de Luchon Superbagnères précise à nos confrères de La Dépêche : «La bonne nouvelle c’est que nous avons enfin pris un peu de froid et que nous avons pu fabriquer de la neige toute la nuit, de samedi à dimanche. Les canons ont bien fonctionné, la production a été bonne, mais ce n’est toujours pas suffisant. Depuis, la température est un peu remontée et il a plu jusqu’à 2 200 mètres. Cet épisode ne devrait pas durer. La neige nous est annoncée au moins jusqu’à mercredi.»
Akim Boufaïd, directeur de la station Guzet précise quant à lui : «Ça aurait pu être bien pire, parce qu’il y a une semaine, on ne faisait pas les fiers.
C’était la première fois que je voyais ça. Finalement, j’ai fait le tour des commerçants et des partenaires, et le sentiment général est qu’on sauve l’essentiel». 
Des chutes de neige sont annoncées pour cette semaine de rentrée, de bonne augure pour le démarrage de la saison, malgré le fait que le mois de janvier reste un mois calme sur les pistes. 
Mais c’est sans compter sur cette première semaine de Janvier qui compte de nombreux espagnols grâce à la semaine des Rois. La station de Peyragudes affiche d’ailleurs pour ces dates un taux de remplissage de près de 90%.