1) Les valises 

On est même pas encore partis que c’est déjà compliqué : il faut faire ses valises ! Entre les pulls, les combinaisons, le matériel de ski… La valise ne ferme pas. Même en s’asseyant dessus… Et généralement, on ne met pas la moitié de ce qu’on a emmené, mais mieux vaut être prévoyant !

Pour les sports d’hiver, il vaut mieux prévoir un sac de voyage plutôt qu’une valise, car dans la neige, ça roule très mal !

 

 2) La route

L’un veut suivre la traditionnelle carte, l’autre a programmé le GPS, au final on est perdus au milieu de nulle part et les enfants râlent ! Tout le monde a certainement eu le droit au traditionnel « c’est quand qu’on arrive ? ».

Il vaut peut-être mieux suivre les conseils de la station. Sur leur site internet, il y a généralement un onglet « comment venir ? » Ce sont certainement les mieux placés pour ce type de renseignement.
L’idéal est de partir tôt le matin pour ne pas arriver la nuit, ça peut être dangereux.

Après de longues heures de route, on arrive enfin dans la vallée. On commence à apercevoir de la neige, c’est génial, les enfants sont contents… Sauf que pour les parents, c’est le moment tant redouté de mettre les chaînes. La voiture devant vous s’est arrêtée 3 minutes chrono, elle est déjà repartie vers le sommet… Alors que vous savez pertinemment que vous mettrez 10 fois plus longtemps. Pour peu qu’il y est une tempête de neige au même moment…

Heureusement, certaines stations proposent le service d’assistance au chaînage !

 

3) Trouver son logement 

C’est bien connu, les stations de ski sont très bien indiquées, il y a des panneaux partout ! Il faut trouver son appartement, bien souvent situé à l’adresse que personne ne connaît… Le meilleur moyen est sans doute de se rendre dans un office de tourisme qui sera à même de vous renseigner.

Enfin arrivé dans le logement, il faut trouver comment allumer le chauffage… Puis faire l’inventaire de l’équipement, une grande partie de plaisir, mais pourtant inévitable… En quelques jours, le salon ressemble à véritable dressing ; toutes les valises ouvertes s’entassent au milieu. Le soir, la résidence a parfois des allures de boîte de nuit quand une ribambelle de jeunes sont venus faire la fête.

En famille, veillez à choisir des logements calmes et plus isolés pour être en forme sur les pistes.

 

4) S’habiller 

Au ski il faut se couvrir, et évidemment, il faut s’occuper des plus petits, qui font généralement peu d’efforts pour nous faciliter la tâche « mais regarde il fait beau dehors, il n’y a pas besoin de manteau ! ». Pourquoi ils ne comprennent pas qu’il peut faire BEAU et FROID en même temps ?

Le matin à l’ouverture des pistes, on leur enfile et superpose des couches de pulls et de vestes. Ils ressemblent à des esquimaux et c’est très souvent à ce moment là qu’ils ont envie d’aller aux toilettes… C’est reparti pour tout recommencer !

 

5) Tout le monde sur les pistes ! 

Une fois que tout le monde est prêt, c’est parti pour rejoindre la station. Les chaussures de ski au pied, nos skis et ceux des enfants sur les épaules, alors que notre démarche est majestueuse, un ski nous échappe, puis un bâton et tout le reste suit… Pendant que les petits sont bien trop occupés à faire des batailles de boules de neige pour nous aider.

Peut-être vaut-il mieux prévoir les navettes ou les ski bus, généralement prévus par les hôtels, les résidences ou même par la station elle-même ! Il suffit juste de renseigner, ce sera certainement beaucoup plus simple !

 

6) Trouver le moniteur de l’école de ski des enfants  

On a beau cherché le beau moniteur brun aux yeux bleus comme sur la photo, qu’on avait choisi pour les enfants – pour sa qualification et rien d’autre bien sûr – c’est souvent son remplaçant moustachu Gérard que l’on voit arriver …

Dommage pour le brushing ! Les enfants sont entre de bonnes mains, on va enfin pouvoir partir skier tranquille !

 

7) Le forfait 

C’est sans compter l’interminable attente du premier jour au guichet pour obtenir les forfaits de ski, que lorsqu’on arrive au pied des pistes, heureux de prendre son premier téléski de la saison, que le forfait ne « bip » pas et que le tourniquet ne nous laisse pas passer ! Alors que toute la famille est déjà de l’autre côté, on est bon pour repartir au guichet !

Un conseil : réserver les forfaits à l’avance sur le site officiel de la station ou sur la hotline de réservation.

 

8) Prendre le tire-fesse 

Au début, il faut reprendre ses marques avant de retrouver notre âme de champion… Tout le monde se rappelle certainement de la première fois qu’il a pris le tire-fesse ?

 

9) Les traditionnelles chutes en ski 

On ne pourra pas les éviter, même pour les meilleurs, les fameuses « gamelles » ! Sur les bosses, sur des pistes difficiles, et parfois même sur les pistes vertes ou à l’arrêt, ces chutes nous rendent totalement ridicules, mais font bien rire ceux qui nous accompagnent…

C’est sûr que c’est plus marrant quand c’est les autres qui se retrouvent avec de la neige dans le cou, un ski en bas de la pente et un bâton tout en haut !

Alors oui, le ski c’est galère mais on adore ça quand même ! N’est-ce pas ?