Les montagnes sont des symboles, des mythes et légendes dans tous les pays. Considérées comme des déesses dans de nombreuses cultures, les aventuriers montagnards prennent souvent de très gros risques pour atteindre le sommet de ces colosses de la nature.

Il y a de cela tout juste 150 ans aujourd’hui qu’a eu lieu la première ascension du Matterhorn (Corne de Près en allemand), baptisés Cerivno par les italiens et Cervin en français. Sommet faisant frontière avec la Suisse et l’Italie, cette magnifique pyramide de 4478 mètres d’altitude, isolée su reste du massif, est probablement l’une des montagnes les plus connues et les plus photographiées des Alpes. 

Chaque année, durant l’été, elle compte plus de 4000 tentatives d’ascensions par des alpinistes, escaladeurs et passionnés de montagne du monde entier qui tentent d’atteindre sa cime si mythique. 

Le 14 juillet 1865, l’anglais Edward Whymper, âgé de seulement 25 ans, a réussi à atteindre le sommet du Cervin via le versans suisse tout juste avant que les italiens ne tentent son ascension via le versant italien. Malheureusement, ce succès fut endeuillé à la descente par la mort de plusieurs compagnons de cordée qui firent une chute mortelle de plus de 1500 mètres.

Ce dramatique accident a laissé de nombreuses traces dans les livres de montagne mais également au sein du musée du Cervin où l’on peut même voir la corde qui se rompit lors de cette ascension historique.

Une grande montagne, et de grands montagnards plus ou moins chanceux, à qui la station de ski et de montagne de Zermatt a souhaité rendre hommage à l’occasion du 150ème anniversaire de son ascension.