LaCarrera de la Historia est une course tout à fait classique qui oblige les participants à utiliser un équipement de ski datant des pionniers de ce sport. Selon les récits de l’époque, les premiers skieurs à Bariloche étaient équipés de peaux de phoque et de leurs skis en bois de cyprès pour grimper la colline. A cette période, l’ascension se faisait en plus d’une heure pour une descente en quelques secondes ce qui leur offrait quatre à cinq descentes par jour.

Durant les premières décennies du XXe siècle le ski se pratiquait généralement en Europe. Juan Javier Neumeyer est considéré comme l’un des pionniers du  ski en Patagonie. Après des études sur la pratique du ski en Suisse, il reviendra en Patagonie avec des connaissances avancées et  développera la pratique du ski dans cette région du globe. Avec ses confrères Otto Meiling et Heriberto Tutzauer,  ils conçoivent des skis et enseignent auprès des villageois. Cette année, pour l’événement,  deux organisateurs de marques sont à citer avec Raul Salive, journaliste spécialiste de la montagne et de sports d’hiver, mort il y a tout juste un mois, et Roberto « Black » Asenjo, l’une des emblèmes de la station Cathedral achevée dans les années 90.

A cette époque l’équipement de ski était très rudimentaire. Il n’était pas rare de voir des skieurs en cravate ou veste en cuir sur les pistes. L’installation de remontées mécaniques au sien de la station commença seulement en 1940 partant du pied des pistes jusqu’à 1700 mètres d’altitudes. Ce projet, nommé Cable Carril, fut retardé voir même stoppé par la seconde guerre mondiale. Pendant cette période, l’industrie sidérurgique souffre énormément et empêche le bon acheminement des matériaux nécessaires à sa construction.

L’essence de la « Carrera de la Historia » réside dans le partage d’expérience entre les nouvelles et anciennes générations de skieurs mais surtout se faire plaisir sur de la belle poudreuse. Ces pionniers sont témoins de l’essor de ce sport et certains étaient même des représentants olympiques argentins (principalement inspirés par Catalina Reynal écoles de ski de la station). Dans la précipitation de l’histoire, la façon de skier avec des planches, des lunettes, des vêtements de l’époque y est recréée. Il s’agit d’un événement dans lequel chacun peut s’épanouir et retrouver de vieux souvenirs de l’époque.