Le mouvement Zero Waste (Zéro Déchet) est né de la nécessité d’un changement de modèle industriel qui fait que les produits cessent de devenir des déchets inutiles et polluants qui détruisent peu à peu la planète.

Pour ce faire, il est nécessaire que la société prenne conscience et instaure peu à peu des modes de consommation écologiques accompagnés d’une bonne gestion des déchets. Les trois «R» du mouvement devient un leitmotiv pour de nombreux consommateurs :

  • Réduction de la consommation,
  • Réutilisation des produits,
  • Recyclage.

De nombreuses villes ont déjà mis en œuvre des modèles “Zéro Déchet”, mais il est important qu’ils soient appliqués à l’échelle mondiale. Ce besoin est particulièrement important en milieu montagnard, en raison de sa fragilité face au changement climatique, et c’est pourquoi de nombreuses stations de ski s’efforcent de protéger l’environnement en créant des initiatives qui tentent de réduire cet impact, comme le label Flocon Vert, décerné aux stations qui répondent aux enjeux de durabilité.

Stations écologiques

De nombreuses stations de ski prennent ce mouvement très au sérieux, l’appliquant même à leur propre création, comme la nouvelle station artificielle de Copenhill à Copenhague. D’autres stations ont été modernisées en conséquence, comme Laax en Suisse, qui fonctionne à l’énergie hydroélectrique, aux panneaux solaires et à la biomasse.

Les stations de ski ont clairement fait savoir qu’elles étaient engagées dans ce mouvement : lorsque le président américain Donald Trump a annoncé que le pays abandonnerait l’Accord de Paris, de nombreuses stations de ski américaines ont signé une lettre ouverte condamnant cette décision.

Parmi les signataires figurait l’un des géants de l’industrie du ski, la société Vail Resorts. Propriétaire de dizaines de stations aux États-Unis, elle possède également une grande station au Canada et une autre en Australie. La nouvelle initiative verte de l’entreprise, «Epic Promise for a Zero Footprint», consiste en un plan divisé en trois parties :

  • Éliminer complètement ses émissions de carbone,
  • Réduire sa production de déchets
  • Réduire son impact environnemental d’ici 2030.

Comment contribuer au mouvement zéro déchet ?

De nombreux problèmes de pollution des stations de ski peuvent être évités grâce à la prise de conscience de ce mouvement Zéro Déchet. Par exemple, des déchets de toutes natures (bouteilles, canettes, mégots et même vêtements ou mobiles) sont découverts en fin de saison lorsque la neige fond.

Des campagnes de ramassage des déchets

Ces déchets ne sont pas générés par les stations de ski, mais par les visiteurs qui s’y rendent et n’y font pas attention. La plupart de ces déchets ne sont pas produits consciemment, ils sont plutôt imprudents. C’est pourquoi, chaque année, les stations de ski, en collaboration avec des associations de protection de l’environnement, organisent des campagnes de sensibilisation et de collecte des déchets.Elles invitent le personnel des stations, mais aussi les clients skieurs à y participer.

L’association Mountain Riders, par exemple, tente de sensibiliser à cet impact et organise des campagnes de nettoyage des stations. Des dizaines de tonnes de déchets sont collectées à l’occasion des Mountain Days.

Le sac d’un ramasseur contient en majorité des mégots, du plastique et du papier/carton.
Les mégots restent en tête des déchets ramassés. Ils ont cependant une répartition spatiale très caractéristique et sont ramassés en majorité aux abords des départs de piste, zone de picnic, proche des parkings et des routes ainsi que dans les lieux d’arrêt de longue durée.
Pour rappel un mégot peut polluer environ 500l d’eau et 1m3 de neige et se retrouve dans la chaine alimentaire lorsqu’il est ingéré par la faune.

 

Le Plogging : emblème sportive du Zéro Déchet

Une autre initiative originale de collecte des déchets dans les stations est le «plogging».

Le terme plogging est la fusion du mot anglais running (courir) et de l’expression suédoise plocka upp, qui signifie « ramasser »

Il s’agit d’un sport inventé par le Suédois Eric Ahlstrom qui combine la course à pied avec le ramassage des ordures au sol. Ce nouveau mouvement populaire durable a vu le jour dans la station suédoise d’Are, mais il se répand dans le monde entier. Il consiste avant tout à lutter contre la pollution de l’environnement. Le concept est de ramasser des déchets tout en réalisant une activité sportive. Cette initiative, qui allie environnement et santé, compte déjà de nombreux adeptes.

Être conscient, être responsable et veiller à ne pas laisser nos déchets derrière nous lorsque nous allons à la montagne est la première chose que nous pouvons faire pour contribuer au Zéro Déchet dans les stations de ski.

Il y a quelques années, ramasser les déchets de quelqu’un d’autre pouvait être considéré comme indécent. Aujourd’hui, cette attitude suscite de plus en plus de fierté. Alors, essayons d’utiliser moins de plastique dans notre vie quotidienne, en utilisant une gourde plutôt qu’une bouteille en plastique par exemple. Sans oublier de recycler, et si l’envie vous en dit, de pratiquer le plogging ! Vous deviendrez un véritable skieur écoresponsable.