Au Colorado, le COVID-19 est sur toutes les langues et dans tous les sujets de préoccupation des professionnels du ski qui préparent activement la saison d’hiver 2020/2021. Les stations de ski américaines annoncent d’ores et déjà des mesures sanitaires permettant d’appréhender sereinement l’arrivée des premiers flocons.

Réservation en ligne pour tous les forfaits

Le groupe Vail Resorts, qui possède et exploite également Beaver Creek, Breckenridge, Crested Butte et Keystone, obligera les skieurs et les snowboardeurs à réserver leur forfait en ligne. POWDR, qui possède et exploite Copper Mountain et Eldora, exige quant à lui la réservation des places de stationnement. Enfin, Alterra Mountain Resorts, qui possède et exploite Steamboat et Winter Park, ne vendra pas de forfaits de ski le jour même.

La station de Arapahoe Basin limitera quant à elle ses ventes aux forfaits saisons et aux forfaits journée. Elle exigera aux détenteurs de pass Ikon et Mountain Collective de réserver au préalable leur journée de ski, a déclaré le directeur d’exploitation Alan Henceroth sur son site Web. Tous les forfaits devront être achetés en ligne et à l’avance.

Les stations d’Aspen Skiing Co. et Loveland n’ont pas encore annoncé leurs protocoles spécifiques pour la saison 2020-2021.

Colorado – station de ski de Tellurine

Une mesure généralisée de limitation du nombre de skieurs

«Nous devons nous assurer que les jours de grande affluence, nous n’aurons pas autant de clients qu’en saison normale »

, a déclaré Rusty Gregory, PDG d’Alterra Mountain Resorts.

Les visiteurs des stations du Colorado seront tenus de porter le masque. Il sera obligatoire dans les files d’attente des remontées mécaniques, sur les télésièges et dans les télécabines. Les visiteurs devront également le porter lorsqu’ils traverseront des zones sur-fréquentées, et dans tous les espaces intérieurs hormis lorsqu’ils sont assis et mangent ou boivent. Certains restaurants et bars resteront fermés pour la saison. D’autres auront une capacité limitée pour permettre la distanciation sociale entre les clients et / ou servir des aliments et des boissons préemballés à emporter.

Colorado – station de ski d’Aspen

La distanciation sociale : une mesure phare du dispositif anti-covid au Colorado

La distanciation sociale sera particulièrement surveillée dans les stations du Colorado. Les personnes présentant des symptômes tels que fièvre, toux, écoulement nasal ou mal de gorge seront invitées à rester à l’écart. Tout comme les skieurs et les snowboardeurs qui ne sont pas disposés à se conformer aux exigences de distance sociale ou de port du masque.

Certains détails sont encore en cours d’élaboration mais toutes les stations de ski du Colorado travaillent individuellement avec les services de santé locaux de leur comté, a déclaré jeudi le porte-parole de Gregory et Vail Resorts, Ryan Huff. Mais, en général, les skieurs et les snowboardeurs ne devront pas partager un télésiège ou une télécabinee avec des personnes qui ne sont pas dans leur propre groupe. Des exceptions pourraient être faites sur les remontées mécaniques de plus grande capacité où la distance sociale pourrait encore être maintenue.

«L’expérience du ski telle que nos clients connaissent depuis des années sera la même; seule la manière de monter à bord d’un télésiège ou la façon de manger sera différente au nom de la sécurité »

, a déclaré Huff.

L’industrie du ski au Colorado particulièrement touchée par la pandémie COVID-19.

De nombreux skieurs provenant d’autres Etats américains étaient déjà en route pour le Colorado lorsque les groupes Vail et Alterra ont annoncé le 13 mars dernier qu’ils fermeraient tous les deux leurs stations nord-américaines à la fin de la journée suivante. Le gouverneur du Colorado, Jared Polis, ordonna également la fermeture des domaines skiables restants de l’État pour éviter la sur-fréquentation des stations qui auraient pu rester ouvertes.

Vail Resorts, qui exploite 34 domaines skiables en Amérique du Nord, a signalé une baisse de 67,2% du bénéfice net pour l’exercice 2020 par rapport à 2019 dans son rapport annuel publié jeudi. Il annonce également une baisse de 203,4 millions de dollars – de 706,7 millions de dollars à 503,3 millions de dollars – (sur l’année) du bénéfice avant intérêts, impôts et dette.

Alterra, une société privée qui exploite 15 domaines skiables nord-américains, préfère ne pas divulguer ses chiffres. Mais Gregory a déclaré que les journées d’exploitation perdues font partie des journées les plus rentables de la saison.

«L’impact du COVID est très important pour nous, cela ne fait aucun doute. Cela représente environ 20 pour cent de la saison, mais cela représente bien plus en terme de rentabilité »

, a-t-il déclaré.

Des protocoles sanitaires établis conjointement avec la National Ski Industry Association

Les centres de villégiature du Colorado ont beaucoup travaillé tout au long de l’été pour élaborer des protocoles sanitaires pour un retour à l’activité en toute sécurité, a-t-il déclaré. Alterra a travaillé en étroite collaboration avec d’autres exploitants de stations de ski et la National Ski Industry Association pour élaborer ses protocoles, a-t-il déclaré.

Un mémoire de 200 pages de normes d’exploitation a été élaboré pour chacune de ses stations. Ce dernier inclut de nombreux détails comme le type de désinfectant pour les mains, comment désinfecter un télésiège ou une télécabine ou comment effectuer une transaction financière sans contact. Ces normes servent de point de départ, a-t-il dit, pour les protocoles spécifiques à chaque station. Ces dernières devront l’adapter en fonction de leur configuration, des circonstances et des ordonnances de santé publique et d’autres directives fournies par les services de santé des États et des comtés.

Grâce à ce processus, le groupe Alterra a décidé de réglementer précisément le nombre de forfaits de ski journaliers qu’il propose à l’achat. Une vente anticipée qui permettra d’éliminer les ventes aux billetteries et la vente de forfaits non datés. Les skieurs et les snowboardeurs pourront se rendre directement aux remontées mécaniques avec des forfaits saison ou des forfaits pour un ou plusieurs jours qu’ils auront achetés à l’avance. Certaines files dans les zones d’embarquement des remontées mécaniques seront laissées vides. et des balises seront positionnées pour aider les groupes à rester socialement éloignés, a-t-il déclaré.

Colorado – Vail

Le groupe Vail Resorts proposera des réservations l’avance sur un même site web pour toutes ses stations du Colorado

Vail Resorts renforcera son système de réservation via son site Epic Pass (EpicPass.com) pour limiter le nombre de skieurs dans ses montagnes cet hiver. Chaque détenteur de forfait pourra effectuer des réservations prioritaires jusqu’à sept jours au cours de la saison (du 8 décembre au 4 avril). Chaque fois qu’un skieur utilisera l’un de ces jours réservés, il pourra se rendre en ligne et en réserver un autre, dans la limite de 7 supplémentaires. Une méthode qui permettra à tous les détenteurs de forfaits d’obtenir jusqu’à 14 jours réservés à la fois.

En utilisant un seul site Web pour toutes ses montagnes du Colorado, les skieurs pourront visualiser quelles stations ont encore des journées de ski disponibles, a déclaré Huff. À part quelques périodes de vacances et un ou deux jours de haute fréquentation inattendus, ce dernier est convaincu que les montagnes atteindront rarement leurs nouvelles capacités.

«Nous exploitons certaines des plus grandes montagnes du Colorado avec des surfaces skiables très importantes», a-t-il déclaré. « Nous sommes convaincus que nous serons en mesure d’accueillir tous ceux qui souhaitent skier pendant la grande majorité des jours de la saison. »

Tous les domaines skiables de Vail Resorts auront des protocoles de sécurité similaires cet hiver, afin d’assurer une cohérence auprès de leurs clients.

A Copper Moutain et Eldora, les places de parking devront être réservées à l’avance

Copper Mountain et Eldora disposeront de systèmes en ligne permettant de réserver des places de parking afin de limiter le nombre de skieurs et de snowboardeurs. Les détails sur le fonctionnement de ces réservations seront bientôt annoncés, ont-ils déclaré.

Les deux stations ont également retardé leur date officielle d’ouverture cette année. Une décision qui permettra que les clients disposent de plus de domaines skiables disponibles, et éviter ainsi la surpopulation sur des remontées mécaniques ou les pistes.

Leurs autres protocoles de sécurité sont fondamentalement les mêmes que ceux des groupes Alterra et Vail. On y retrouve : le respect de la distanciation sociale, le port du masque à l’intérieur et à moins de 6 pieds d’autres personnes à l’extérieur, un service de restauration et de boissons modifiés avec une capacité réduite dans les restaurants et les cafétérias. Sans oublier une capacité réduite sur les télésièges et les télécabines pour séparer les groupes les uns des autres.

Une garantie remboursement anti-covid

Toutes les régions et les domaines skiables proposeront des remboursements. Ces derniers se feront au prorata, à tous les détenteurs de forfaits Saison. Ce remboursement aura lieu si les stations étaient amenées à fermer pendant une période prolongée en raison d’épidémies ou de restrictions de COVID-19. Il s’agit d’une promesse faites à leurs clients les plus fidèles qu’elles espèrent ne pas avoir à tenir.

«Nous voulons réussir à ouvrir cet hiver et rester ouverts toute la saison»

, a déclaré Jen Miller, directrice des relations publiques et des communications de Winter Park. « C’est ce que nous voulons tous, et nous savons aussi que c’est ce que veulent nos clients. »

 

Source : Kelly Lyell – Coloradoan