Kilian Jornet, l’un des meilleurs coureurs de trail au monde, vient d’annoncer la création d’une fondation qui porte son nom. Son objectif est de préserver les montagnes et leur environnement.

L’athlète catalan aux multiples records, sera le porte parole de la Fondation Kilian Jornet, qui financera la recherche et sensibilisera à la nécessité de préserver la planète.


«Depuis que je suis enfant, j’ai été sensibilisé à la nécessité de protéger l’environnement et j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir. Maintenant, je veux aller plus loin et soutenir des projets, des organisations et des individus qui se consacrent à la préservation de la planète ».

« La planète a besoin de toute l’aide que nous pouvons lui apporter »

, a déclaré Kilian Jornet dans un communiqué.

« La Fondation Kilian Jornet est née pour atteindre des objectifs que nous ne sommes pas capables d’atteindre individuellement, pour partager des connaissances et des compétences avec l’objectif commun de préserver la montagne et son environnement et lutter contre ce qui la met en danger », explique le directeur de la fondation, Pau Ylla.

Trois grands axes pour agir


La Fondation travaillera dans trois domaines principaux pour aider à préserver les environnements de montagne:

Actions directes : créer ou financer des projets visant à résoudre des problèmes environnementaux en montagne. On peut citer comme exemple le nettoyage des zones contaminées ou l’installation d’infrastructures durables pour réduire l’impact humain.


Sensibiliser et éduquer : Par nos propres canaux de communication et externes, sensibiliser à l’importance de la préservation de l’environnement, en utilisant l’éducation pour établir une meilleure relation entre les êtres humains et la montagne.


Recherche : investir dans des études et des services de surveillance pour mieux comprendre les effets du changement climatique sur les environnements de montagne et mettre en place les meilleurs outils possibles pour y faire face.

Les projets de la Fondation Kilian Jornet


Le premier projet de la fondation se concentrera sur la recherche scientifique. Concrètement, il portera sur l’étude et la recherche de l’un des phénomènes les plus visibles du changement climatique: le recul des glaciers. Pour ce faire, la Kilian Jornet Foundation s’est associée au World Glacier Monitoring Service (WGMS) de l’Université de Zurich en Suisse.
Depuis plus de 125 ans, ce programme recueille des observations normalisées des changements glaciaires, ainsi que des informations sur leurs fluctuations.

La Fondation précise que tous les fonds récoltés seront scrupuleusement utilisés pour des actions concrètes. Parmi ces dernières, différentes initiatives promues par le WGMS, des appareils et équipements de mesure pour les chercheurs aux programmes éducatifs pour les écoles, entre autres.


Les objectifs de la Fondation Kilian Jornet viseront à mettre en place des actions directes, telles que :

  • la création ou le financement de projets visant à résoudre les problèmes environnementaux en montagne,
  • la sensibilisation et l’éducation à travers ses propres canaux de communication externes, et la recherche,
  • l’investissement dans des études et des services de surveillance pour mieux comprendre les effets du changement climatique en milieu montagnard.

Nous faisons tous partie de la solution

Comme l’explique Kilian Jornet: «La protection des montagnes est quelque chose que nous pouvons tous faire. Qu’il s’agisse de très petites choses comme ramasser les ordures lorsque vous allez dans les montagnes ou de plus grandes actions de défense, nous pouvons tous faire partie de cette solution collective ».

On ne le répètera jamais assez mais nous pouvons chacun, à notre niveau, agir au quotidien pour préserver notre planète. La prise de parole et l’engagement d’athlètes au plus haut-niveau, démontrent la grande préoccupation que représente le changement climatique pour tous ces passionnés et pratiquants de la montagne. Toute l’équipe ILoveSki se réjouit de l’engagement de Kilian Jornet, et des valeurs véhiculées dans sa fondation. On ne peut que le remercier de mettre sa notoriété au service d’une cause qui nous affecte tous.

Retrouvez également le témoignage -> Anne-Sophie Barthet et Régino Hernandez

Retrouvez également le témoignage -> Aurélien Ducroz