Les organisateurs italiens du Championnat du monde de ski alpin FIS (Fédération internationale de ski) 2021 à Cortina d’Ampezzo vient de solliciter le report de cet événement à 2022 en raison de la crise du coronavirus.

Flavio Roda, le président de la Fédération italienne des sports d’hiver (FISI) et le comité d’organisation ont demandé à la FIS de retarder son événement phare d’un an. Le Conseil de la FIS a discuté de cette proposition lors d’une réunion en vidéoconférence.

 

Cortina d’Ampezzo sollicite le report des championnats du monde de ski alpin à 2022

La Fédération internationale a déclaré que toutes les parties, y compris la société Infront, qui détient les droits de retransmission, ont convenu de réviser la situation au 1er juillet.

A noter que le cabinet suisse de droits sportifs Infront Sports gère les droits audiovisuels de nombreuses institutions sportives internationales. Il gère ni plus ni moins que les droits sportifs de la FIFA, de l’UEFA, du Comité International Olympique, de la FIBA, de l’IIHH, de la SERIE A, de l’IBSF, de l’EHF, de la Premier League, … et qu’elle serait impliquée dans divers cas de corruption et de financement de groupes terroristes tels que Al-Quaïda.

Au-delà de ces liens douteux pouvant exister dans la gestion des droits de retransmission des évènements sportifs, il est important de rappeler que les championnats du monde sont programmés du 9 au 21 février 2021.

Cortina d’Ampezzo : d’annulation en annulation

Cortina d’Ampezzo avait déjà été touchée par la crise des coronavirus l’hiver passé. La station italienne devait organiser les finales de la Coupe du monde de ski alpin FIS de la saison 2019-2020 avant leur annulation.

Les organisateurs affirment que cette annulation ne leur a laissé aucune opportunité de tester adéquatement les infrastructures mises en place par la station. Mais tout indique que l’un des principaux problèmes, et des plus graves, sont les graves conséquences financières liées à ces annulations et leur avenir incertain.

« Les risques seraient grands si l’épidémie devait recommencer à l’automne. Cortina mérite cet événement sportif international et souhaite l’organiser dans les meilleures conditions possibles« 

a ajouté Gianpietro Ghedina, directeur de la station de ski Cortina située dans le nord de l’Italie.

Selon la FIS, le report du championnat du monde permettrait non seulement de disposer de plus de temps pour une planification d’urgence, mais réduirait également le risque d’une annulation définitive. Cette décision est susceptible d’avoir des effets secondaires sur le calendrier de la saison 2021-2022, en particulier les finales de fin de saison prévues à Courchevel et Méribel.

Cortina d’Ampezzo et ses incidents avec les compétitions de ski alpin

Si les championnats du monde ont finalement lieu en mars 2022, ce ne serait qu’un mois après les Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022.

L’Italie, pays pionnier du ski, a été l’un des pays les plus touchés par la pandémie de coronavirus, enregistrant plus de 32 000 décès et imposant des restrictions très strictes de déplacements qui ont empêché de nombreuses entreprises de fonctionner. Le nord du pays, où se trouve Cortina d’Ampezzo, a particulièrement souffert de la crise du covid-19.

Il est bon de rappeler que Cortina d’Ampezzo a déjà accueilli cet événement en 1932 et 1956. Les Jeux olympiques d’hiver s’étaient dupliqué en Championnats du monde de ski alpin en 1956. La station de ski avait également organisé l’événement en 1941 en pleine Seconde Guerre mondiale. Mais la FIS annulera ces résultats cinq ans plus tard, car les vainqueurs des épreuves provenaient tous de l’Allemagne nazie ou de son allié l’Italie.

« Nous y travaillons depuis des années … mais le président de la FIS Flavio Roda présentera au conseil d’administration de la FIS une demande de report des championnats du monde de février 2021 à mars 2022« 

, a déclaré dimanche soir, le président du CONI, Giovanni Malago, dans une interview à la chaîne de télévision publique RAI.

Cortina d’Ampezzo a été la seule candidate à accueillir l’édition 2021 des Championnats du monde. Elle n’avait pas réussi à organiser les éditions 2013 et 2019.

Avant la pandémie de coronavirus, la station italienne devait également co-organiser les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2026. Une candidature qu’elle avait présentée aux côtés de la ville de Milan.

La planète et l’industrie du ski vont devoir faire face à de profondes mutations. Comment la FIS s’adaptera t’elle à ces nouvelles réalités ? Comment relèvera t’elle les défis du sport blanc dans le domaine de la compétition ?

Le futur nous le dira !
 

Source : Reuters