Les travailleurs saisonniers argentins qui avaient été obligés de rester en Andorre sont enfin rentrés en Argentine.

 

Un confinement loin de chez eux


Chaque année, au cours du mois de novembre, de nombreux Argentins qui travaillent dans les stations de ski argentines décident de faire une “double saison” d’hiver. Pendant leur été, ils se rendent dans l’hémisphère nord à la recherche de travail dans l’industrie du ski.

Pour pouvoir travailler toute l’année du ski, l’activité oblige de nombreux professionnels du secteur à traverser l’océan pour chercher du travail dans les montagnes des Pyrénées. La grande majorité d’entre eux s’arrêtent en Principauté d’Andorre.

La crise du covid-19, apparue à Wuhan (Chine), est devenue une pandémie mondiale de dimensions encore inconnues, qui a modifié de nombreuses habitudes et mis fin de manière inopinée certaines activités.

L’annulation des vols transatlantiques a empêché des millions de personnes de rentrer chez elles lorsqu’elles l’avaient prévu. Les personnels saisonniers argentins qui travaillaient en Andorre ont dût chercher des solutions, en collaboration avec le gouvernement andorran, pour pouvoir rentrer dans leur pays.

Étant donné l’impossibilité de rentrer chez eux, différents leviers ont été activés pour trouver une solution au milieu de la pandémie de Covid-19. Alors que le gouvernement et les compagnies aériennes étaient bloquées, différents canaux ont été activés pour trouver une solution. Sur les réseaux sociaux, un groupe a été créé sur Instagram “Argentins bloqués en Andorre”. Ce groupe a permis à tous les saisonniers “piégés” en Andorre de se regrouper pour obtenir une voix commune, à l’issue d’une saison d’hiver où Vallnord Pal-Arinsal aurait battu tous les records.

 

Nous voulons rentrer chez nous, le gouvernement andorran a organisé un vol pour nous, l’Argentine l’a autorisé, nous l’avons payé. le gouvernement argentin l’a annulé et ne nous donne pas de réponses.

, a expliqué une saisonnière argentine au journal en ligne LPO.

Après des semaines de travail pour le retour des personnels saisonniers piégés en Andorre, aujourd’hui, cela est enfin devenu possible.

temporeros argentinos vuelven a casa
Fotografía: Kentaro Iemoto

Les saisonniers argentins rentrent chez eux sur un vol AirFrance à destination de Buenos Aires.

 

Le retour s’est effectué grâce à un vol AirFrance au départ de Toulouse et à destination de Paris, puis de Buenos Aires. Au total, 102 personnels saisonniers (dont 26 ont travaillé à Vallnord – Pal Arinsal) ont pu effectuer ce déplacement, en effectuant préalablement les tests de santé exigés, et en respectant toutes les mesures de sécurité.

L’organisation de ce vol s’est déroulée rapidement, puisque mardi les saisonniers ont été informés de la possibilité de voyager. Les intérimaires sont partis ce matin avec des autocars en direction de Toulouse. Certains sont partis en avion pour Paris et d’autres en train. Pour le moment, ils sont tous à Paris en attendant de prendre le vol pour Buenos Aires à 23h40.

Pour parvenir à ce résultat,une collaboration du ministère des Affaires étrangères avec le consulat argentin a été essentielle. Sans oublier la coordination de Ski Andorre et des stations de ski du pays.