Coronavirus – Niseko (Japon) sortira t’elle la tête de la poudreuse ?

 

Hokkaido – La région la plus touchée du Japon lève l’urgence du coronavirus

Selon les médias locaux, la préfecture japonaise la plus durement touchée par le nouveau coronavirus met fin à son état d’urgence comme prévu jeudi, affirmant que les risques d’infection sont désormais “sous un certain niveau de contrôle”.

L’île principale la plus au nord du Japon, Hokkaido, compte toujours le plus grand nombre de cas de personnes infectées parmi les 47 territoires du Japon. Mais pour la première fois en un mois, aucun nouveau cas de personne contaminée n’a été détecté grâce à une capacité de dépistage et de traitement accrue, ainsi qu’à des efforts accrus de collecte d’informations.

Hokkaido et sa mythique station de ski de Niseko, est un territoire touristique célèbre pour la qualité de sa neige, ses festivals hivernaux et ses fruits de mer. Elle est aussi devenue la première préfecture à déclarer l’état d’urgence le 28 février dernier. “Nous étions jusqu’à présent en défense, mais nous espérons entrer dans une nouvelle étape à partir du 20 mars“, a déclaré le gouverneur Naomichi Suzuki.

Le gouvernement local continuera d’inviter les résidents à rester chez eux le week-end pour éviter la propagation du virus.

 

L’épidémie de coronavirus ralentit, mais le tourisme hivernal a du mal à sortir la tête de la poudreuse

Malgré le ralentissement de l’épidémie sur le territoire nippon, l’économie de l’île a subi un coup dur suite au coronavirus. De nombreux vols intérieurs à destination et en provenance de son nouvel aéroport de Chitose ont été annulés.

Le trafic touristique chinois a pratiquement disparu, affectant de nombreuses infrastructures touristiques majeures telles que la station de ski de Niseko.

La station de ski de Niseko est officiellement la station de ski n°1 au Japon. Elle se situe à Hokkaido, à 2h30 de route de l’aéroport de Chitose. Niseko est composée de 4 stations de ski interdépendantes : Grand Hirafu, Hanazono, Niseko Village et An’nupuri. Elle est réputée pour la qualité de la neige poudreuse tout au long de l’hiver. Avec des chutes de neige moyennes d’environ 15m par hiver, Niseko est célèbre pour ses descentes en poudreuse au milieu des arbres.

Selon les données de l’Organisation nationale du tourisme du Japon communiquées le 19 mars dernier, les arrivées au Japon ont diminué de 58,3% le mois dernier par rapport à l’année précédente. La pandémie de coronavirus a en effet empêché de nombreux touristes étrangers de visiter le pays. Toujours selon ces chiffres, le nombre de visiteurs étrangers a diminué pour le cinquième mois consécutif, tombant à 1,09 million.

Cependant, le pire reste à venir d’autant que les pays du monde entier commencent à imposer des restrictions de voyage plus larges afin de lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Si l’épidémie persiste jusqu’en juin, le gouvernement d’Hokkaido prévoit que le nombre de nuitées touristiques sur l’île pourraient baisser de 9 millions.

Parmi les marchés émetteurs les plus significatifs, les arrivées de Chine ont diminué de 87,9%. Les arrivées de Corée du Sud sont également en baisse de 79,9%. Les visiteurs singapouriens ont enregistré une baisse de 24,9%.

Sapporo Odori Park in Sapporo, Hokkaido, Japan, February 26, 2020. REUTERS/Issei Kato