Comment les stations de ski du Colorado ont géré la crise du coronavirus – Les autorités américaines ont annoncé des mesures pour contenir la propagation du virus et protéger les territoires de montagne particulièrement vulnérables, à un période de pleine activité dans les stations de ski.

 

La saison de ski battait son plein lorsque la première infection officielle au coronavirus a été découverte dans le Colorado début mars.
Un visiteur étranger était venu dans les montagnes du comté de Summit, où se situent les stations de ski de Breckenridge et Keystone, après avoir voyagé en Italie. Un habitant de la ville Gunnison a été admis au service des urgences et a également été testé positif au coronavirus, suivi de deux autres personnes. Ensuite, ce sont 10 skieurs australiens qiui ont été testés positifs et ont été mis en quarantaine à Aspen.

 

Coronavirus – Le caractère international des stations de ski du Colorado a accru le nombre de personnes contaminées

Le week-end dernier, le comté d’Eagle, qui abrite les stations de sports d’hiver de Vail et de Beaver Creek, avait autant d’infections à coronavirus – 24 – que le comté de Denver, malgré une population dix fois moins nombreuse. Ce n’est que le samedi soir, 10 jours après la découverte du premier cas de coronavirus de l’État des Rocheuses, que l’industrie du ski qui génère plusieurs milliards de dollars dans le Colorado a mis fin à son activité.

La pandémie mondiale s’est propagée dans les territoires ruraux et les grands espaces où les gens partaient justement pour s’évader.
Cela ne ressemble à rien de ce que nous avons vu auparavant dans l’histoire de notre industrie“, a déclaré Melanie Mills, présidente de Colorado Ski Country USA (l’association professionnelle représentant 23 des domaines skiables de l’État), à nos confrères du New York Times. Essayant de donner un sens à l’épidémie du coronavirus au Colorado, Mme Mills a souligné que les montagnes du Colorado ont démontré (malheureusement) qu’elles sont une destination mondiale.

Les responsables de la santé publique du Colorado ont également émis des avertissements à tous ceux qui avaient fréquenté certaines des stations de ski les plus populaires de l’État: «Toute personne ayant été dans les comtés d’Eagle, Summit, Pitkin ou Gunnison au cours de la semaine dernière devra minimiser tout contact avec d’autres personnes, qu’elle éprouve ou non des symptômes. »

Station de ski Aspen – tests du coronavirus

Gros coup dur pour les stations de ski du Colorado face au coronavirus

L’industrie du ski génère près de 5 milliards de dollars dans le Colorado. Il s’agit de l’un des principaux secteurs à avoir subi un gros coup financier face au coronavirus. Le mois de mars est généralement le mois le plus fort en terme d’activités. Les stations de sports d’hiver des Rocheuses disposent souvent d’un bon manteau neigeux.

La situation dans les stations de ski est particulièrement complexe et fragile, avec un afflux important de visiteurs mondiaux, des habitants de ces territoires et des services médicaux limités. La semaine dernière, les centres médicaux de montagne se sont remplis de touristes malades du coronavirus ainsi que d’accidentés liés au ski. Et finalement peu de place pour les cas de coronavirus affectant les résidents.
«Ce que nous voulions faire était d’encourager les touristes à se rendre à leur destination finale, à rentrer chez eux, afin que les ressources médicales de ces petites communautés de montagne et les fournitures puissent être utilisées par les résidents», précise Jill Ryan, directrice exécutive de le ministère de la Santé publique et de l’Environnement du Colorado.

Coronavirus au Colorado – Les pistes sont restées ouvertes


Malgré une situation sanitaire tendue, les skieurs et les snowboarders étaient autorisés à skier. Seule contrainte : monter seuls sur les remontées mécaniques pour se tenir à l’écart des autres. L’air frais, la bonne neige et le bien-être étaient considérés comme un répit face aux inquiétudes croissantes concernant la pandémie du coronavirus au Colorado.

Un fonctionnement vite interrompu lorsque la station de Vail Resorts a annoncé qu’elle fermerait temporairement ses stations en Amérique du Nord, y compris Vail, Beaver Creek, Breckenridge et Keystone dans le Colorado. Peu de temps après, le gouverneur Jared Polis du Colorado a donné l’ordre de fermer tous les domaines skiables.

“Jamais je n’aurais cru qu’une pandémie mondiale forcerait la fermeture temporaire de nos stations de ski de classe mondiale”

a-t-il déclaré dans un communiqué.

Etat des stations de ski du Colorado – 21 mars 2020

 

La sécurité et la stabilité sanitaire en montagne peuvent être difficiles à maintenir, a déclaré Mme Ryan, directrice de la santé publique. La fermeture des domaines skiables a été une véritable secousse pour les skieurs mais aussi pour les habitants. Les domaines skiables du Colorado emploie près de 40 000 personnes, mais cela devait être fait, a-t-elle déclaré.

Si vous regardez l’Italie, vous pouvez voir que leur système de santé a été complètement submergé de patients“, a déclaré Mme Ryan.

À Gunnison, chef-lieu d’un comté montagneux comptant 17.000 habitants, l’hôpital compte 24 lits et aucune unité de soins intensifs. Le transport des patients à Grand Junction, la ville de taille moyenne la plus proche, prend deux heures et demie en ambulance. Denver est au moins trois heures et demie dans l’autre sens.

Lorsque Eagle County a commencé à fermer, Mme Reynolds a pris des mesures encore plus drastiques. Tous les visiteurs du comté de Gunnison ont été priés de partir. Les commerces et les bars ont fermé. Les restaurants ne pouvaient offrir que des plats à emporter. Passer la nuit dans un hôtel nécessitait l’autorisation personnelle de Mme Reynolds. Les bus circulent toujours, mais leur capacité est limitée. “Nous avons entendu des gens dire qu’ils ne voulaient pas rentrer chez eux parce qu’ils se sentent plus en sécurité ici. Certainement en raison de la nature de notre région et de la beauté qui entoure nos stations”, a déclaré Mme Reynolds.

 

Source : New York Times