Les stations de ski françaises en piste pour une bonne saison.

Les vacances d’hiver ont débuté le 8 février dernier et prendront fin le dimanche 8 mars. 4 semaines d’intense activité, et particulièrement stratégiques pour les stations de montagne qui concentrent près de 35% de leur activité durant cette période de la saison.

Alors que de nombreux médias se gargarisent de la situation critique de certaines stations de ski qui subissent les effets du changement climatique, le ski semble avoir encore de beaux jours devant lui. Pour preuve, les résultats de plusieurs stations dans les Alpes et les Pyrénées. Les Alpes du Nord et du Sud représentent à elles-seules 85% du secteur (respectivement 70% et 15%). Un poids prépondérant, souvent occulté par certaines situations critiques dans certains massifs qui stigmatisent le ski comme une activité en voie de disparition, et sans aucun avenir.

 

Des nouveaux records de fréquentation battus pour certaines stations de ski françaises

On se rappelle des vacances d’hiver dernier, avec une fréquentation record sur l’ensemble des montagnes françaises, et près de 2 millions de journées ski enregistrées sur les 4 semaines de vacances. La configuration de cet hiver est très différente, notamment au niveau de l’enneigement. “Les vacances se déroulent en tenant leur promesse avec les conditions météo que Dame Nature nous donne et des disparités au niveau de l’enneigement selon les massifs”, nous indique Jean-Marc Silva, Directeur de France Montagnes :

Les stations d’altitude sont celles qui tirent le mieux leur épingle du jeu, à tel point que pour certaines, cette saison d’hiver 2019.2020 pourrait être une saison historique

Même constat dans les Pyrénées. La station de Gavarnie a déjà dépassé les chiffres de la saison dernière. “Important dans ces moments de changement de paradigme de nos modèles de savoir que le ski dans de bonnes conditions et au juste prix intéresse encore beaucoup de passionnés de glisse », précise Christophe Fabre, Directeur de site chez STEM International.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Station de Ski Gavarnie-Gèdre (@skigavarnie) le

Dans les Alpes du Nord, la station de Val Cenis a également atteint un record de fréquentation durant la semaine du 15 au 22 février, avec une hausse du nombre de journées/ski de +5,9% par rapport à l’année dernière.

Un bilan intermédiaire globalement positif pour la station de la Haute-Maurienne Vanoise qui emploie 180 personnes sur le domaine skiable. D’abord une très bonne fréquentation durant les vacances de Noël, et notamment la semaine du jour de l’an, puis une période inter-vacances (janvier) quasi similaire à l’année passée.

« L’année passée, nous avions obtenu un taux d’occupation moyen sur les 4 semaines de vacances de 93%. Cet hiver, sur les trois premières semaines des vacances, nous sommes sur un taux d’occupation similaire ».

L’Ecole de Ski affiche également une hausse de son activité, un indicateur important qui démontre toujours un réel engouement pour la pratique du ski. « Val Cenis est bien positionnée sur l’apprentissage et les résultats de l’Ecole de ski le démontrent », précise Yves Dimier Directeur de Val Cenis.

Petit bémol pour la dernière semaine des vacances où le taux d’occupation avoisine les 70%. « Cela est lié au zonage des vacances scolaires. Il s’agit de la semaine de vacances de Rhône-Alpes et il n’y a pas de superposition avec d’autres zones ni de clientèle étrangère. Cela est pénalisant sur du séjour à la semaine, mais nous attendons des chutes de neige dans les prochains jours, et le retour de conditions hivernales. Nous espérons attirer la clientèle sur du court-séjour avec des réservations « Last-minute » (dernière minute). Pour un séjour de 4 jours du jeudi 05 au dimanche 08, tous les bons plans n’ont pas été vendus, il reste encore quelques réductions sur les forfaits allant jusqu’à 40% ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Val Cenis ❄️? (@valcenis_officiel) le

Dans les Pyrénées, la station de Peyragudes fait une très bonne saison, avec des vacances de février similaires à celles de la saison dernière, en terme de fréquentation. « Nous avons eu des taux de remplissage de 100% sur les deux premières semaines, la semaine prochaine à 94% pour la zone de Nantes, et la suivante autour de 80%. Pour l’instant, il s’agit d’une très bonne saison, mais nous ne savons pas jusqu’à quand. Nous avons enregistré entre 7000 et 8000 skieurs / jour durant ces vacances. Mais nous savons aussi que le bilan peut s’éroder rapidement », souligne avec prudence Laurent Garcia, Directeur de la station de Peyragudes.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Station de ski de Peyragudes (@stationdepeyragudes) le

Stations de ski d’altitude et optimisation des ressources

Dans un contexte général d’absence de précipitations neigeuses, certaines stations tirent leur épingle du jeu grâce à leur altitude ou la qualité de leur domaine skiable.

« L’équipement des dameuses avec le système snowsat nous permet de mesurer la hauteur de neige et d’optimiser le travail de damage et bien gérer la répartition de la neige sur le domaine skiable», nous explique Laurent Garcia pour la station de Peyragudes.

En cette période de vacances scolaires, le manque de neige dans certaines stations voisines entraîne également des transferts de skieurs vers certaines stations de ski mieux enneigées.

De manière générale, “les clients skieurs ont privilégié les stations l’altitude, alors que les clients de vacances s’orientent plutôt vers des stations moyennes pour pratiquer du ski mais aussi d’autres activités. Les vacances à la montagne sont pour eux synonymes de ski, mais aussi de dépaysement et de bien-être” précise Jean-Marc Silva pour France Montagnes.

 

La diversification des stations de ski

En complément du ski, les stations innovent depuis de nombreuses années pour proposer de nouvelles expériences à leurs visiteurs. Preuve en est le succès des activités complémentaires au ski qui donnent aux destinations de montagne de nouveaux atouts.

« Les soirées luge organisées sur la station, et les activités complémentaires continuent de progresser », indique Yves Dimier.

De son côté Laurent Garcia fait le même constat : «Nous observons de plus en plus de contemplatifs à pied, ou à vélo. Nous enregistrons sur ces vacances entre 300 et 500 piétons par jour qui souhaitent accéder en altitude. Ces clients cherchent à profiter du paysage, des terrasses, pratiquer une nouvelle activité comme le vélo, ou tout simplement passer un bon moment. L’ascenseur valléen Skyvall, qui connecte la vallée à la station enregistre entre 3800 et 4000 passages/jour. Le forfait ski + entrée à Balnéa fonctionne très bien »

Les activités complémentaires au ski sont de plus en plus prisées. “On veut nous faire croire que la montagne découvre la diversification, mais les stations (et notamment les petites) sont rompues à cela. Les clients ne skient pas toute la journée lorsqu’ils sont en vacances à la montagne”, précise Jean-Marc Silva.

 

Le soleil : ingrédient essentiel pour le ski

Cet hiver, les experts de la glisse sont sans doute un peu frustrés de ne pas avoir pu dévaler aussi souvent qu’ils l’auraient souhaité des pentes vierges avec de la neige poudreuse. Mais pour la majorité des visiteurs des stations de ski, les retours sont bons, voire plutôt très bons. Grâce à un élément essentiel : le soleil !

Malgré le déficit d’enneigement naturel sur de nombreux massifs, le soleil a paradoxalement permis de compenser l’absence de précipitations neigeuses. Il permet de profiter de la pratique du ski dans des conditions agréables, mais aussi et surtout de passer du bon temps à l’extérieur, faire une pause, déjeuner en terrasse d’un restaurant d’altitude, ou tout simplement prendre le soleil depuis le balcon de son chalet.

“Le ski est l’un des rares sports qui peut se partager en famille, quel que soit le niveau de chacun. Skier ensemble et partager la montagne est une force”, indique Jean-Marc Silva.

 

Une fin de saison sous les meilleurs auspices

Après un épisode printanier au mois de février, l’hiver est en train de faire son retour cette semaine. Des précipitations neigeuses sont attendues dans les prochains jours.

“La dernière semaine des vacances d’hiver a beaucoup de disponibilités. Ce sera peut-être pour les locaux du piémont, une opportunité de venir skier durant cette semaine de vacances de la zone Rhône Alpes. Les locaux skient en moyenne 13 journées par an, et beaucoup n’ont pas encore skié autant : ils en ont encore un peu sous les spatules!” nous confie Jean-Marc Silva.

Du côté de Val Cenis, la tendance pour la fin de saison est bonne, et notamment pour la première semaine d’avril qui s’annonce très bonne. « Du 04 au 11 avril, le taux d’occupation avoisine les 75% avec le lundi de Pâques. Il s’agit de la première semaine des vacances de la zone de Paris et de la clientèle belge. La fermeture du domaine skiable est prévue le 17 avril », conclut Yves Dimier.

 

Les stations interrogées pour illustrer cet article ont fait part d’une grande humilité quant à leurs bons résultats. Une attitude à souligner, qui démontre un grand respect et une grande solidarité pour les stations les moins favorisées en terme d’enneigement.