Ce week-end, la Coupe du monde de ski FIS en Autriche a donné le coup d’envoi des compétitions internationales. La station de ski de Solden a accueilli les meilleurs skieuses et skieurs de la planète tout au long du week-end.

Comme il le laissait déjà entrevoir lors des épreuves d’avant saison, le Français Alexis Pinturault arrive en très grande forme. Il se positionne dès les premières manches comme un prétendant clair au globe de cristal.

Chez les hommes, le drapeau de la République française a fortement flotté durant ce week-end, avec un podium couvert par deux compatriotes sur l’une des pistes les plus emblématiques du circuit. Pinturault a réalisé sa 24e victoire en Coupe du Monde FIS et a relégué son coéquipier Mathieu Faivre à la deuxième place grâce à une avance de 0,54 seconde.

C’était aussi la 12e victoire du slalom géant de Pinturault dans sa carrière. Pour Faivre, il s’agissait de sa meilleure finale depuis décembre dernier et le septième podium de sa carrière, comme le rapporte la FIS dans un communiqué.

Imagen: Agencia Zoom Fotógrafo: Michel Cottin

Toutes les caméras, amateurs et professionnels, étaient rivées sur celui qui tentera de prendre la relève du grand Marcel Hirscher qui a mis fin à sa carrière la saison dernière.

La retraite du champion Marcel Hirscher semble laisser la voie libre au français Pinturault. De nombreux prétendants souhaitent devenir le skieur le plus rapide du monde. Alexis Pinturault, classé 2e la saison dernière, fait un très bonne première course. Il semble prêt à Il faudra suivre de près tous ses résultats en Championnat du Monde FIS.

Coupe du Monde FIS : les français marquent le rythme

Les Français n’ont pas perdu de temps en début de saison, marquant un rythme intense et puissant, dès le début de la compétition. La première manche positionne Pinturault devant son coéquipier Faivre mais avec une avance de seulement 0,02 seconde.

“C’était vraiment fantastique”, a déclaré Pinturault après la course.

“J’avais deux manches très solides, même si la seconde était vraiment difficile, car nous ne voyions pas la piste!”

Le jeune Suisse Marco Odermatt, classé troisième à la première manche, a imposé une cadence de descente rapide que peu de concurrents ont pu égaler. Toutefois, à la deuxième manche, il a fait une chute en raison d’une erreur de ligne. Le Slovène Zan Kranjec s’est emparé de la troisième place sur le podium, à tout juste 0,63 seconde du Français Pintarault.

Après deux années consécutives d’annulations des compétitions sur le glacier de Rettenbach de la station autrichienne de Solden, Mère Nature a finalement coopéré cette année, offrant des conditions optimales avec un ciel ensoleillé et une piste enneigée très compacte et dure.

Les femmes sont arrivées en force elles-aussi, pour s’imposer en ce début de Coupe du Monde FIS. S’il ne fallait retenir qu’un nom, ce serait sans aucun doute celui de Alice Robinson, la Nouvelle-Zélandaise âgée d’à peine 17 ans. Ce week-end, elle est montée sur la première marche du podium à Solden de la Coupe du Monde FIS (Autriche).

FIS MIkaela esquiImage : Agence EFE

Coupe du Monde FIS : Alice Robinson, talent et agressivité à chaque virage

Alice Robinson avait déjà fait parler d’elle l’an dernier, en obtenant une deuxième place en Andorre (Soldeu-El Tarter). Même Mikaela Shiffrin, l’américaine imbattable venue avec force pour revalider le titre remporté lors des deux éditions précédentes, n’a pas été capable de rivaliser avec Robinson.

Avec un rythme rapide du départ jusqu’à l’arrivée, Alice Robinson a littéralement volé sur ses skis, stoppant le chronomètre à 2:17:36, à seulement six centièmes devant l’américaine Mikaela Shiffrin.

La vedette française de la Coupe du monde FIS, Tessa Worley (FRA), a finalement réussi à monter sur la troisième place du podium, passant la ligne d’arrivée à seulement 0,36 seconde de la Nouvelle-Zélandaise.

Un seul incident ce samedi lors de la deuxième manche, lorsque Bernadette Shild (AUT) a dû être évacuée en hélicoptère après une lourde chute. Le diagnostic a révélé une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit.

La Coupe du monde de ski va maintenant vivre une longue pause jusqu’à la reprise des épreuves en Finlande (Levi) à la fin du mois de novembre 2019.

Image générale : Europa Press