Sa vie bascule le mardi 14 août à 2018 16h54, lorsque Dylan est victime d’un accident de la route. « Bilan, 2 cervicales cassées, un poumon perforé et une rotule pétée (petit détail) » indique t’il à ses fans.
Après plusieurs semaines passées aux soins intensifs du CHU de Grenoble, Dylan a perdu la mobilité de son corps “à l’exception de son bras droit et de quelques sensations dans le bras gauche”. Il vit actuellement de longues heures en rééducation, avec un objectif clair en tête : remonter sur des skis !
Son combat est long et semé d’embuches, la première étant le coût d’une opération de la moelle épinière. Dylan a lancé un appel aux dons pour l’aider à assumer les frais de cette opération et peut-être pouvoir lui donner la chance de skier à nouveau.
Pour y parvenir, Dylan le freestyler licencié aux 2-Alpes et membre du Team Freeski Rossignol, compte sur le soutien de grands noms du ski comme Martin Fourcade, Tessa Worley, Enak Gavaggio ou encore Kevin Rolland.
La station des 2 Alpes s’est également fait le relai de cette initiative en informant les fans de la station à cette opération de Crow-founding (financement participatif).
Aujourd’hui, ce sont 98.210€ qui ont été récoltés. Une grande preuve de générosité dans un secteur où la passion commune de la glisse est sans faille. L’argent ne fait pas tout dans ce monde, mais il contribuent à redonner de l’espoir, trouver des solutions et nous l’espérons, repousser les limites de la tétraplégie incomplète.
Tout l’équipe I Love Ski soutient “de ski ferme” cette initiative et vous invite à cliquer ICI pour aider Dylan.
À quoi servira la collecte ?
Dylan Florit : “Le parcours est très long et les épreuves sont nombreuses. Une pareille rééducation a un coût considérable et c’est pourquoi je fais appel à votre solidarité pour m’aider à financer les opérations et le matériel dont je vais avoir besoin.
Le montant qui sera nécessaire pour récupérer est difficile à chiffrer de manière précise tant les coûts sont imprévisibles. Le coût des opérations peut être très variable d’un patient à un autre car chaque situation est différente et la rééducation plus ou moins longue. Je peux toutefois vous donner un aperçu des dépenses envisagées :
Depuis cet automne à Lausanne en Suisse, une nouvelle étude appelée STIMO (Stimulation Movement Overground) a permis de réaliser des opérations très encourageantes. Des chercheurs sont parvenus à faire remarcher des patients paraplégiques à l’aide d’électro stimulation. Pour l’instant, mon état ne me permet pas de bénéficier de cette opération, mais dans quelques mois je serai en phase chronique (1 an et demi à 2 ans après l’accident) donc les médecins pourront analyser mon cas. Si je suis un patient éligible, je veux pouvoir la financer rapidement. En prenant en compte l’acte chirurgical et l’accompagnement de rééducation le montant s’élève à plusieurs dizaines de milliers d’euros”.