Photo : Hokkaido-hotels
Pour mieux connaître cette destination, Hajime Kishi, Directeur de l’Office National du Tourisme du Japon en Espagne (JNTO), nous indique que le Japon est une véritable destination Ski avec de nombreux domaines skiables et de nombreuses stations. «En fait, je pense qu’il s’agit du deuxième pays, après les États-Unis, avec le plus d’installations consacrées à la pratique des sports d’hiver. Mais le Japon se distingue particulièrement de ses concurrents internationaux par la qualité de la neige : la fameuse poudreuse d’Hokkaido, connue sous le nom de « japowder » ou « japan snow powder »», explique Hajime Kishi.
Hokkaido est l’île la plus septentrionale du Japon et, selon Hajime Kishi., les courants froids en provenance de Sibérie apportent de l’air très froid à Hokkaido en hiver, permettant ainsi à la neige poudreuse de bénéficier d’une qualité spectaculaire. «Ce n’est pas la région où il neige le plus en hiver, mais c’est certainement assez, ce qui en fait l’une des meilleures régions pour les skieurs», explique Hajime Kishi.. «C’est le meilleur domaine pour le ski freeride ou le ski de randonnée. Dans d’autres régions, la qualité de la neige peut être différente, plus compacte, moins légère. Ce sont précisément la climatologie et les courants froids de la Sibérie qui permettent l’existence de cette poudreuse de grande qualité et en abondance, en particulier dans le nord du pays», ajoute t’il.
Hokkaido n’est effectivement pas la région où les précipitations neigeuses sont les plus importantes : elle est considérée comme la huitième région du Japon dans le classement des hauteurs de neige. Dans d’autres régions du nord, comme à Yamagata, dans la région de Tohoku, on assiste à des hauteurs de neige cumulées beaucoup plus importantes. Mais Hokkaido est sans aucun doute l’un des meilleurs spots du pays en termes de qualité de la neige.
L’un des grands avantages du Japon est que vous pouvez skier à Hokkaido à partir du mois de novembre et, avec un peu de chance, jusqu’au début du mois de mai. Selon Hajime Kishi., «la saison de ski est généralement beaucoup plus longue que dans certains pays d’Europe, dans certains cas, il faut donc saisir l’occasion pour en profiter.»

Beaucoup plus qu’une destination de neige

Certains skieurs ne s’intéressent peut-être qu’à la neige japonaise, mais nous avons demandé à Hajime Kishi quelles étaient les meilleures destinations pour profiter du ski et d’autres aspects culturels dans le pays : «Je pense que Nagano et Hokkaido offrent un produit similaire et de grande qualité : le ski et de nombreuses autres expériences. Mais, pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur le Japon traditionnel, moins touristique peut-être, Nagano est un endroit parfait, situé au cœur du Japon. Il existe des zones rurales, des temples bouddhistes tels que Zenko-ji dans la ville de Nagano et des sanctuaires shinto de grande tradition tels que Togakushi, près de Hakuba. Précisément, le temple de Zenko-ji, l’un des plus connus, est, selon la tradition, le premier temple du Japon à abriter une image du Bouddha.»
Nagano attire également l’attention pour ses paysages impressionnants. Vous y trouverez à proximité le célèbre château de Matsumoto, probablement l’un des plus beaux du Japon, ainsi que des sites naturels comme les Alpes japonaises, l’une des principales chaînes de montagne du centre du Japon. «Beaucoup de gens connaissent Nagano précisément du fait de ses paysages naturels et de ses célèbres singes des neiges, les singes japonais que nous pouvons découvrir en hiver, et qui, imitant l’être humain, ont commencé à se baigner dans les bains thermaux d’eaux naturelles. En tant qu’île volcanique, Nagano est un sanctuaire d’eaux thermales naturelles appelés ‘onsen’», explique Hajime Kishi.
«Je pense que le Japon est un parfait mélange de neige poudreuse, de paysages et de détente, en raison du grand nombre d’hôtels dotés de thermes onsen dispersés autour des principales destinations touristiques. Et comment ne pas mentionner la gastronomie. Il n’y a pas que des sushis et des sashimis au Japon ; il existe aussi une très bonne viande : la viande de Gifu provenant du centre du Japon, sans oublier un très bon saumon, de très bonnes pommes de terre et de très bons fruits de mer à Hokkaido, ainsi que les fameux ramen Sapporo ou les célèbres barbecues à la Hokkaido, appelés ‘Genghis Khan’. Ces barbecues, moins connus à l’international, peuvent être accompagnés de poisson (saumon par exemple) ou d’agneau grillé.»
Le Japon est une destination idéale, que ce soit pour un voyage individuel, en famille ou en groupe : «pour le skieur qui voyage seul, avec ses skis, je dirais que le Japon est une destination qui peut être visitée à la perfection lors d’un voyage individuel, sans l’aide d’un guide ni dans le cadre d’un séjour touristique tout compris. Mais j’encourage aussi les skieurs qui ont déjà une famille à découvrir cette destination, car le Japon est également une destination idéale pour les voyages en famille, avec de nombreuses offres pour les familles (hôtel, stations, gastronomie …). Il existe également de nombreux parcs à thème spécialement dédiés aux enfants et de nombreux parcs de loisirs pour les jeunes … Notre slogan est : « Le Japon : quand la tradition rencontre l’avenir ». Il y a beaucoup de loisirs pour ceux qui veulent apprendre à connaître le Japon plus traditionnel et pour ceux qui veulent connaître le Japon plus moderne, sophistiqué et cosmopolite des grandes villes», déclare Hajime Kishi..

Plus d’excuses pour ne pas découvrir le Japon

La distance est sans aucun doute le principal obstacle lorsque les skieurs européens se rendent au Japon : «Bien sûr, nous ne pouvons pas réduire la distance, mais il existe désormais des facilités pour voler vers le Japon, comme des vols directs depuis Paris, Madrid et d’autres capitales vers Tokyo ou des vols avec une escale qui permettent, via Helsinki, d’atteindre Sapporo, la capitale de Hokkaido. Cela offre sans aucun doute un accès beaucoup plus facile à des destinations telles que Niseko ou Rusutsu aux personnes qui désirent avant tout faire du ski. La distance peut sembler au début un obstacle, mais je dois dire que je connais des gens qui vont dans des endroits comme le Colorado ou Aspen juste pour skier, et Hokkaido ou Niseko sont plus proches que le Colorado. C’est pourquoi je ne pense pas que ce soit un obstacle majeur.»
Si, par exemple, vous ne souhaitez pas transporter votre matériel de ski, il n’ya pas de problème: «Il existe de nombreux magasins de ski spécialisés, soit dans les stations de ski elles-mêmes, soit à Tokyo, par exemple». Et pour ce qui est du prix, Hajime Kishi nous donne les clés pour visiter le Japon au meilleur moment: «Le Japon est une destination pour tous les budgets, avec des vols directs très abordables en dehors des période de haute saison (été et Pâques). Les mois de décembre, janvier et février sont des mois particulièrement abordables et particulièrement intéressants pour les skieurs, durant lesquels vous pouvez voyager individuellement, en famille ou en groupe, faisant du Japon une destination de choix pour tous les goûts et toutes les bourses».
En ce qui concerne la langueHajime Kishi nous assure qu’il ne s’agit pas là non plus d’un problème: «Beaucoup de gens pensent que le principal obstacle est le manque d’informations ou d’indications en anglais. Mais Niseko, par exemple, est maintenant une ville très internationale, qui accueille de nombreux touristes anglophones depuis plus d’une décennie et qui est très préparée.»
«L’une de nos campagnes est « Enjoy my Japan ». Nous voulons que tous les voyageurs découvrent le Japon dont ils rêvent. Nous n’imposons rien et le Japon ne se résume pas aux traditions, aux temples ou aux villes cosmopolites. Précisément, nous cherchons à présenter le Japon à travers les sept passions : l’art, la tradition, la ville, la nature, la détente, les activités de plein air et la gastronomie. Chaque voyageur peut trouver le Japon qui l’intéresse le plus. Et notamment le Japon du ski !» conclut Hajime Kishi.