Voici 8 conseils avant de se lancer dans le ski hors piste. Se lancer dans le ski hors piste doit se faire avec la tête, plus qu’avec le coeur. Analyser la situation avant de se lancer dans une descente en ski hors piste est essentiel en tant que bon skieur, l’objectif principal étant de conserver son intégrité physique. Les vidéos de hors piste qui inondent les réseaux sociaux ne montrent souvent que le bon côté des pentes de neige vierge. Cependant, en haute montagne et en fonction du manteau neigeux, il est important de prendre un certain nombre de précautions et savoir dire non, faire demi-tour et emprunter une piste balisée.

1. Ski hors piste – Connaître l’échelle des risques d’avalanches

 
Avant une sortie hors piste, connaître les 5 niveaux d’avalanche possibles est extrêmement nécessaire pour pouvoir interpréter facilement les indications et les communiqués officiels des organismes de chaque pays.
En Europe, il existe des services de prévision des avalanches en Europe (EAWS) qui ont convenu à l’unanimité d’utiliser une échelle uniforme comportant cinq degrés de risque d’avalanche. De l’autre côté de l’Atlantique, il existe l’échelle nord-américaine des risques d’avalanche, qui comprend également cinq degrés de danger avec de nombreuses similitudes avec le classement européen.
1- Niveau de risque faible
2- Niveau de risque limité
3- Niveau de risque marqué
4- Niveau de risque fort
5- Niveau de risque très fort
L’ancienne nomenclature, publiée dans un article de 2016, a été remplacée par la suivante, en raison de la modification du nom des tailles d’avalanches. L’échelle mise à jour est la suivante:
* Les zones sujettes aux avalanches sont décrites plus en détail dans le bulletin d’avalanche (altitude, orientation de la pente, type de terrain):
– Terrain modérément incliné: pente inférieure à 30 °
– Pentes inclinées: pente supérieure à 30º
– Terrain très escarpé et extrême: terrain particulièrement défavorable lié à l’inclinaison de la pente (supérieur à 40º), au profil du terrain, à la proximité de la crête, à la rugosité du sol.
** Informations supplémentaires:
– Faible: skieur / surfeur individuel, circulation fluide, sans chute; joueur de raquette, groupe qui respecte la distance de sécurité (minimum 10 m).
– Fort: deux skieurs / surfeurs ou plus, aucune distance de sécurité, raquettes, explosifs.
Naturel: sans influence humaine.
 

2. Connaître le Bulletin d’avalanches et leurs types

 
Avant de vous lancer en hors piste, lisez attentivement la section officielle sur les avalanches de la zone où vous comptez skier. Le bulletin général et le bulletin spécifique de la station de ski vous fourniront des informations pertinentes, telles que l’altitude, les pentes et les zones du domaine skiable où les risques sont les plus grands. Connaître les types d’avalanches peut être utile en cas de risque de glissement de terrain. Les avalanches peuvent être divisées en trois grands groupes: la poudreuse, la plaque et les avalanches en fusion.
 

3. Profitez de la neige vierge en compagnie

Pour pratiquer le ski hors piste, il est important de toujours être accompagné, au moins avec une personne. L’idéal est de pouvoir skier par groupe de quatre ou cinq personnes, en alternant les virages, en chronométrant les diagonales et en étant toujours attentif à l’emplacement précis de chacun de vos partenaires. Les descentes et les diagonales sont généralement effectuées par équipes, en évitant que le poids de plusieurs skieurs ensemble puisse provoquer une compression excessive de la couche supérieure, et engendrer une avalanche.
Les premiers qui descendent doivent attendre le reste du groupe dans une « zone de sécurité », un lieu qui doit remplir les conditions suivantes:
– Visualiser la descente de nos compagnons
– Être en dehors de la zone à risque et avec suffisamment d’espace pour que les autres arrivent.
– Avoir des lignes de fuite, au cas où une avalanche serait provoquée.

4. Être toujours équipé

 
Le matériel nécessaire pour le ski hors piste réside essentiellement en une pelle, une sonde et un détecteur de victime DVA. Les systèmes RECCO ou les sacs à dos ABS en airbag sont vivement recommandés pour profiter en toute sécurité d’une journée de neige vierge. Rappelez-vous que 15 minutes après une avalanche, les chances de survie diminuent considérablement.

5. Ski hors piste – Se familiariser avec le matériel

 
Avoir le matériel et savoir l’utiliser rapidement et efficacement n’est pas facile et nécessite une certaine formation. Familiarisez-vous avec les outils. Faire des simulations sous forme de jeux avec des amis ou la famille avec lesquels vous irez skier est extrêmement utile pour anticiper les incidents éventuels, car il est essentiel de vérifier le niveau de batterie et vérifier, avant la descente, que les systèmes sont actifs et compatibles.
 

6. Ski hors piste – Planifiez et informer de votre itinéraire

 
Il est important d’informer tout parent, ami ou personne de la station. Si vous souhaitez pratiquer le ski hors piste, il sera utile d’informer au moins une personne de la zone où vous souhaitez vous rendre. De même, disposer de tous les numéros de téléphone de ceux qui vous accompagneront en hors piste sera utile en cas d’avalanche et permettra d’aider les services de secours.
candanchu aragon esqui

7. Ski hors piste – Pente de plus de 30 degrés ? Danger

La plupart des avalanches se produisent sur des pentes d’un angle égal ou supérieur à 30°. Calculez le degré ou informez-vous au préalable, il sera extrêmement utile de décider si le degré de pente est adéquate ou si vous assumez de nombreux risques.
 

8. Ski hors piste – Informez-vous avec la population locale

Les habitants de la région, les moniteurs de ski et le personnel employé dans une station de ski connaissent le domaine skiable et les zones où se produisent « normalement » des glissements de terrain, des coulées de neige et des avalanches. Renseignez-vous et demandez conseil à des experts locaux avant de prendre une décision qui peut mettre votre vie en danger.
Il y a deux ans, nous avions interviewé un guide de haute montagne, secouriste en montagne, qui nous avait expliqué les précautions à prendre en cas d’avalanches. N’hésitez pas à relire cet article en cliquant ici.