Les travaux de la télécabine ont commencé

La liaison longue de 3 kilomètres, aura un dénivelé total de 600 mètres, et une vingtaine de pylônes. Dans un premier temps, le débit sera de 1.000 personnes par heure, et atteindra par la suite 2.000 personnes par heure.
La gare de départ se situera en amont de la route D25, adans un secteur contigu au village de loudenvielle, voué à l’urbanisation, mais encore peu bâti (+a proximité de la station service).
La gare d’arrivée sera implantée dans la zone urbanisée de la station de ski de Peyragudes, et enchâssée dans l’ensemble constitué par les bâtiments Sérias et Privilège.
Les travaux de construction viennent tout juste de commencer, et notamment les chantiers de débroussaillage avec la sève redescendue. Viendront ensuite les travaux d’alimentation des réseaux avec la surélévation de la ligne électrique à 63000V, puis la création et mise en place des massifs pour les pylônes. Ces travaux reprendront au printemps 2019 et devraient se terminer juste avant l’été, avec une ouverture prévue le 1er juillet 2019.
Le montant total de l’investissement est de 10 M€, avec une aide financière de la région Occitanie à hauteur de 1,5 M€ et le concours du département des Hautes-Pyrénées à hauteur de 500.000 €.
Les 8 M€ restants seront des emprunts contractés pour moitié auprès de la caisse des dépôts et pour moitié auprès de trois banques.

Un outil au service du territoire et de l’environnement

Aujourd’hui, les stations qui tirent leur épingle du jeu sont celles qui ont ces ascenseurs entre la vallée et le domaine. On est dans une démarche quatre saisons, qui va dynamiser l’offre ludique estivale et faire vivre les sites toute l’année.»
La télécabine sera exploité par la SPL Peyragudes (anciennement SEMAP) à partir du 1er novembre. “La télécabine est un évènement que l’on attend depuis nombreuses années », précise Laurent Garcia, Directeur de la SEMAP Station de Peyragudes. Il s’agit d’un incroyable outil de développement économique de la vallée.
«Cet outil va nous permettre de mettre en synergie un site d’altitude et la vallée, pour éviter les doublons et créer des complémentarités”
, argumente Michel Pélieu à nos confrères de La Dépêche du Midi. Ça fera moins de voitures en pied de piste. C’est un transport doux qui va dans le sens de l’histoire et sera complété par une navette électrique dans la vallée.
La télécabine devrait aider la station de Peyragudes à maintenir son attractivité et la développer d’avantage. Nous pourrons facilement proposer un choix de station village en bas et de station d’altitude en haut. Nous devrions connaître des pratiques nouvelles, en toutes saisons ».

Un moyen de transport urbain

Implantée en pleine montagne, la télécabine aura également une fonction de transport urbain. Elle permettra à chacun de choisir son lieu de résidence : en vallée ou en altitude.
Les touristes logés sur la station pourront facilement descendre et profiter de la vie de village en soirée et inversement, les touristes logés en vallée pourront profiter des activités proposées par la station à 1650m d’altitude.
« La télécabine fonctionnera 7 jours sur 7, avec une grande amplitude horaire », nous précise Laurent Garcia. « Le matin, les saisonniers pourront emprunter la télécabine pour monter au travail, ce qui permettra de réduire considérablement les risques d’accident en cas de route enneigée ». Des prolongations nocturnes sont également programmées certains jours de la semaine pour profiter de la vie en vallée, faire ses courses, aller au cinéma, etc.

Un élan économique pour la vallée

Ce projet de téléporté reliant la station de Peyragudes à la vallée du Louron s’inscrit dans un projet global de développement économique de la vallée du Louron, et aura pour objectif de faciliter le déplacement des visiteurs entre la station et la vallée. Il en résultera 2 conséquences majeures :
– Des conséquences en termes d’aménagement, par la mise en place notamment d’un programme immobilier important dans la vallée du Louron. C’est en effet une opportunité d’augmenter le volume des hébergements reliés au domaine skiable par remontée mécanique. 

Peyragudes Station Village

Un hôtel de catégorie 4 étoiles, composé de 60 chambres, situé sur la commune de Loudenvielle est en cours de construction. Son ouverture est prévue pour la saison d’hiver 2019.2020. Il s’agit d’une montée en gamme de l’offre d’hébergement qui faisait défaut dans la vallée mais aussi sur la station, la majorité des hébergements étant des appartements diffus et des résidences de tourisme. Ce projet est porté par Hotels Invest Sport.
La rénovation du camping PENE-NEIGE est également à souligner, avec la création de 300 places bungalows, de confort 5 étoiles avec spa.
La capacité de ces bungalows devrait doubler très rapidement.
–  Des conséquences en termes d’activité : la possibilité de se déplacer facilement et rapidement entre Loudenvielle et Peyragudes sera perçue par les opérateurs de loisirs, existants et futurs, comme une opportunité d’accroitre le volume de clientèle potentielle, et du fait de la non redondance de l’offre de loisirs entre le bas et le haut de la liaison, d’accroitre l’activité économique.
Une salle de sports Indoor sera ouverte pour la première fois au public ce 25 octobre. Elle permettra de recevoir des évènements, compétitions Indoor toute l’année pour le plus grand bonheur des habitants de la vallée mais aussi des touristes.
A deux pas de la salle de sport, une nouvelle extension de Balnéa est prévu avec la création d’un nouveau bassin extérieur, les bains mayas. Les travaux doivent ont démarré cet automne pour une livraison au printemps et un investissement de 1,4 M€.
Bien qu’il ne soit pas possible d’anticiper en détail les nouveaux emplois liés à la mise en place de cette liaison interurbaine, on constate d’ores et déjà une montée en puissance du parc immobilier et de l’offre de loisirs globalement déployée dans la vallée du Louron. De quoi laisser entrevoir un impact positif en terme d’emploi et développement local.