L’activité volcanique augmente chaque année un peu plus. Depuis 2015, les craintes d’une éruption majeure du volcan principal qui couronne cette station de ski augmentent.
Le réseau national de surveillance des volcans du Chili (SERNAGEOMIN) est plus actif que jamais, surveillant et informant l’ensemble de la population civile de l’évolution possible de l’activité volcanique et des mouvements sismiques éventuels.

L’activité volcanique à Nevados de Chillán augmente chaque année un peu plus

L’activité du volcan Nevado de Chillán fait partie intégrante du paysage de cette région de la cordillère des Andes. La vallée de Changrilá et la vallée des Trancas ont été dégradées pendant des siècles par l’activité volcanique de Nevados de Chillán.
Le réseau de surveillance volcanique du Chili établit quatre niveaux d’alerte, comme le montre le graphique c-dessous : vert, jaune, orange et rouge. Le niveau d’alerte est actuellement Orange.
Actuellement, la pression interne du volcan augmente en raison de la neige qui obstrue la sortie naturelle des gaz et des fumerolles sur sa partie supérieure. Le pire scénario, actuellement possible, serait la production de lahars à faible volume, ainsi que l’écoulement pyroclastique directement sur la zone touristique et la station de ski.
Le complexe volcanique Nevados de Chillán, qui compte plus de 15 cratères, évolue depuis deux ans et demi et est surveillé par 20 éléments de mesure, des sismomètres, une composition de gaz, des inclinomètres …
Les autorités appellent au calme les touristes et les visiteurs, bien que la chute des pyroclastes soit possible dans les zones proches du cratère actif.
Hier, le 8 août 2018, des moments grande panique ont été vécus par les skieurs situés dans la station de ski, suite à l’apparition d’une grande colonne de fumée et des détonations, qui ont été enregistrées par plusieurs touristes, filmés par leurs téléphones mobiles et partagés ensuite sur les réseaux sociaux.