Pour faire face à ces nouveaux défis, un nouveau groupement devrait voir le jour, dans les prochaines semaines. Dans les prochains mois, devrait naître un rapprochement administratif des stations de ski de Haute Garonne de Luchon Superbagnères, Bourg d’Oueil et Le Mourtis.

Un seul et unique syndicat mixte pour assurer la gestion des stations de Haute-Garonne

Cette union se traduira par un seul et unique syndicat mixte, dont la création a été approuvée dernièrement, à l’unanimité fin février, en conseil communautaire de la communauté de communes des Pyrénées Haut-Garonnaises.
«Je crois tout simplement que ce qui est en train de se passer est vital pour notre territoire, constate Alain Castel, président de la Communauté de Communes des Pyrénées Haut Garonnaises (CCPHG). Nous allons avoir un appui logistique et financier, ce qui ne se fait pas dans tous les départements où se trouvent des stations de ski ! Pour moi, c’est un véritable ballon d’oxygène que nous allons avoir sur les comptes de la CCPHG.»
ski luchon superbagnères

Un besoin important en neige de culture

La saison 2017-2018 fait partie des bons crus, en terme de résultats mais cela n’est pas toujours le cas. Les deux hivers précédents ont été marqués par un déficit important de précipitations neigeuses, affaiblissant considérablement les petites stations, ou les stations de moyenne altitude. L’absence ou la carence d’équipements en neige de culture pèsent lourd dans la balance et placent les stations de la Haute Garonne dans une situation de grande fragilité.
«Cela devenait urgent pour le territoire de la communauté de communes, constate Georges Méric, président du conseil départemental de Haute-Garonne. Depuis deux ans, nous travaillons afin de mettre en place un véritable projet de sauvegarde des quatre stations de ski, avec un investissement programmé de plus de 20 millions d’euros. Nous allons donc créer ce syndicat mixte, qui sera composé pour 20 % de la communauté de communes des Pyrénées Haut Garonnaises et pour 80 % du conseil départemental de la Haute-Garonne. Puis un établissement public, industriel et commercial, un EPIC, sera créé pour gérer les trois stations ».

Stations de Haute-Garonne : une saison qui se termine avec des chiffres records

A peine les pistes fermées, les stations du département sont désormais au travail pour mener à bien ce regroupement. Et elles le font avec le sourire. La station de Luchon Superbagnères termine cet hiver avec des chiffres records : 217 000 journées skieurs, soit une augmentation de +26% par rapport à la saison dernière et un chiffre d’affaires qui dépasse les 5 millions d’euros. La station n’avait jamais dépassé la barre des 5 millions d’euros et c’est chose faite cet hiver !
Parmi les futurs projets, 15 millions seront consacrés au remplacement de la télécabine de Luchon Superbagnères, avec un doublement de sa capacité (Cabine 8 places au lieu de 4) afin de réduire le temps d’attente, véritable point noir de la station.
Les trois stations de Haute-Garonne adapteront chacune un positionnement différent et complémentaire pour répondre aux besoins de tous les skieurs : Luchon Superbagnères, la station sportive, Le Mourtis la station « familiale » et Bourg d’Oueil, la station « nature et écolo ».
Il s’agit là d’un projet qui devrait permettre aux stations de la Haute-Garonne «d’atteindre une taille critique». Une taille qui assurera leur « pérennité », et favoriserta le développement de « la mutualisation entre les différents opérateurs ». (termes repris du rapport de la Cour des Comptes de 2015).