L’objectif étant de déterminer combien coûte un verre de Coca Cola au ski, et quelles sont les stations où le prix est le plus élevé.

Le site Web HomeToGo.fr s’est intéressé à quelques-unes des stations de ski les plus populaires pendant la saison des sports d’hiver, ainsi qu’à certaines stations plus confidentielles mais tout aussi intéressantes pour les skieurs.

Le coût d’un verre de Coca Cola au ski

Afin de recueillir les prix, le moteur de recherche a contacté directement les restaurants de ces destinations ou trouvé les prix en ligne sur leurs sites Web. Tous les prix ont ensuite été calculés sur la base d’une quantité de 330ml de soda.

Le résultat de ce baromètre n’est pas vraiment surprenant. En tête de ce classement, on retrouve la station de ski françaises de Courchevel, l’une des stations les plus « huppées », du domaine des 3 Vallées avec un Coca Cola à près de 7,80€ les 33cl !
Juste derrière, se situent les stations de l’Espace Killy avec Val d’Isère et Tignes, avec des tarifs respectifs de 6,20€ et 6,10€.
Plus surprenant, viennent ensuite des stations comme l’Alpe d’Huez où le prix de la boisson américaine atteint les 5,20€.
Sans surprise non plus, les stations internationales de Verbier, Davos, Saint Moritz, Ischgl, Zermatt sont dans le haut du tableau avec un prix du Coca Cola qui dépasse pour chacune d’entre elles les 4€.
Un vrai enjeu pour la marque et les professionnels en stations, sachant que chaque jour, 1,9 milliard de boissons sont vendues dans le monde.

Etude issue du site Web HomeToGo.fr

Des campagnes de communication Coca Cola associée aux sports d’hiver

La fameuse boisson gazeuse sucrée est une véritable institution dans les stations de sports d’hiver. La marque américaine, déposée en 1886, s’y intéresse depuis 1922 lorsqu’elle a lancé sa première campagne de communication « Coca Cola et le Ski », suivies de nombreuses autres campagnes :
Campagne : Au pays du Cervin, 1954
En Suisse, le pays des sports d’hiver, le Coca-Cola est idéal pour couronner une journée de ski.
Publicité québécoise pour Coca-Cola, 1940
Se rafraîchir après l’effort s’impose, même si les températures sont négatives
Campagne : La soif ne connaît pas de saison, 1922
Une journée active, de beaux moments entre amis et un Coca-Cola, même sous la neige.