Le Grand Massif devient le premier domaine skiable du monde certifié Green Globe. Les certifications Qualité sont aujourd’hui en plein essor. Les entités chargées de délivrer les certifications sont tous les jours plus nombreuses. Le secteur du tourisme, et les sports d’hiver en particulier, s’intéresse de plus en plus à ces démarches Qualité comme le démontre le succès du label “Green Globe”.

Green Globe, un label en relation avec le développement durable

Une certification qui repose sur des critères mondiaux en relation directe avec le développement durable. Cette dernière a été validée par 182 gouvernements à l’occasion du sommet international de Rio (1992). Elle comprend plus de 40 thématiques avec près de 300 critères obligatoires et optionnels, pour un développement à moyen et long terme.

Le Grand Massif, dans les Alpes françaises, est devenu le premier domaine skiable du monde à obtenir cette certification. Un résultat obtenu grâce notamment à sa politique de développement durable qui met en avant les actions menées par ses 5 stations de ski totalement connectées : Flaine, Les CarrozMorillonSamöens et Sixt-Fer-à-Cheval.

La labellisation ne récompense pas uniquement la mise en place de projets en relation avec le développement durable, le respect de l’environnement. Elle met également en avant les projets d’ordre social, économique et culturel.

Grand Massif : premier domaine skiable certifié

Le label Green Globe a permis l’implantation depuis 2008 d’un “observatoire environnemental” sur 1400 hectares, réparti sur 5 communes. Ce dernier a permis par exemple de référencer de manière exhaustive toute la bio-diversité du Grand Massif.

Cela a conduit à une mise en place d’un suivi spécifique dans certaines zones où la protection de la faune et de la flore devient un enjeu majeur.

Le développement de projets locaux et concrets ayant pour objectif la protection de l’environnement, a permis la création d’une destination touristique nommée “Origine Grand Massif“. Elle prétend soutenir l’économie locale, grâce à l’appui aux petites entreprises et aux traditions du territoire (fromagerie, artistes, agriculteurs…).

L’évolution des activités et des infrastructures sur Le Grand Massif est gigantesque depuis plus d’une décennie. Les stations de sports d’hiver aux innombrables remontées mécaniques défigurant le paysage avec leurs câbles et leurs pylônes ont peu à peu disparu.
Grâce à cette nouvelle politique de développement durable et paysagère, ce sont plus de 51 pylônes qui ont disparu.

Cela permet l’existence de nouveaux espaces ouverts, sans remontées mécaniques qui offrent aux skieurs une expérience beaucoup plus “naturelle” de la montagne.