Le plus grand gestionnaire de stations de ski nord américaines Vail Resorts lance un très gros pari pour cette saison, en rachetant son grand rival Whistler, Canada, démontrant par la même occasion sa forte capacité financière.

Le responsable opérationnel de Vail Resorts, Rob Katz, a annoncé, suite à l’annonce faite du rachat que ” Whistler Blackcomb est l’un des icônes les plus importants et un référent dans le domaine des stations de sports d’hiver mondiales. La station dispose d’une grande histoire et une très grande communauté de passionnés des sports d’hiver. En combinant notre expérience et notre professionnalisme, nous pourrons ensemble offrir une destination touristique unique. Elle offrira une expérience hors du commun à tous les skieurs, sans oublier de mettre en avant notre identité canadienne reconnue à travers le monde”.

Le rachat d’un domaine de près de 200 pistes

Pour rappel, le domaine skiable de la station de Whistler est composée de près de 200 pistes et trois glaciers. Elle a enregistré plus de 2 millions de skieurs la saison dernière et 2,7 millions de visiteurs sur l’année.

Image : Glacier de Whistler – Canada

Le responsable de Whistler Blackcombs´s, Dave Brownie, expliquait les raisons pour lesquelles sa station entrait dans le plus grand groupe gestionnaire de stations de sports d’hiver nord américaines. “Combiner Whistler Blackcomb avec Vail Resorts, permettra à Whistler Blackcomb se renforcer sa capacité financière et ses outils Marketing. Cela offrira à nos clients une grande diversité de destinations Neige, aussi bien au Canada, aux Etats-Unis, ou en Australie. Cette nouvelle relation permettra de nouvelles ressources pour affronter de nouveaux projets, notamment le “Renaissance Proyect”. Sans oublier le projet de rénovation intégrale que souhaite mettre en oeuvre la station canadienne depuis plusieurs années.

Un nouveau pas de géant pour le groupe Vail Resorts

L’acquisition de Whistler est un nouveau pas de géant pour l’opérateur nord américain Vail Resorts qui ne semble pas avoir de limites…  Ces dernières années, il contrôle également “The canyons” au Utah (USA) et le fameux domaine skiable de “Park City“.

Malgré le fait qu’il s’agisse aujourd’hui de domaines skiables géographiquement proches, Vail Resorts n’a pas l’intention aujourd’hui de mettre en place un forfait commun permettant l’accès à plusieurs domaines ni à connecter ces domaines même si un projet est à l’étude pour la saison 2017/18.

Ce dernier unirait quelques géants du ski, grâce au forfait “Epic Pass Lift Ticket”, permettant l’accès à Vail, Park City et Heavenly.

Des regroupements qui font mouche en Europe

Une philosophie de regroupement des stations américaines et canadiennes qui a vu le jour ces dix dernières années et qui a fait son bout de chemin en Europe.

Des modèles d’organisation que l’on retrouve notamment au sein du Groupe NPY dans les Pyrénées françaises, le Groupe Aramon dans les Pyrénées espagnoles, GrandValira et Vallnord en Andorre. Ce sont eux aussi des exemples qui démontrent que l’union fait la force. En étant regroupés, ces entités sont plus compétitives et peuvent affronter des projets de grande envergure. Elles peuvent également mutualiser des achats, élaborer des stratégies communes de Marketing, ou développer de nouveaux canaux de vente au niveau national et international.