Les stations de ski du groupe N’PY, situées dans les Pyrénées ont vécu une saison 2015/2016 globalement compliquée avec un résultat très variable d’une station à l’autre.

Un très bon enneigement en début de saison

Les stations des Hautes-Pyrénées (Peyragudes, Piau, Grand Tourmalet, Luz-Ardiden et Cauterets) ont bénéficié d’une très belle chute de neige fin novembre, alors que celles des Pyrénées Atlantiques (Gourette et la Pierre Saint Martin) ont souffert d’un manque cruel de neige jusqu’à mi-janvier.

Image : station de Peyragudes.

Les premières stations du groupe ont ouvert dès le 28 novembre. La mobilisation des équipes et le renforcement du manteau neigeux grâce à des techniques innovantes ont permis d’offrir sur les vacances de Noël de bonnes conditions de ski. Cependant, les températures du mois de décembre ont découragé de nombreux skieurs qui avaient du mal à imaginer qu’il était possible de skier.

Un résultat satisfaisant sur les vacances de février pour le groupe NPY

Les vacances de février ont été bonnes sur l’ensemble des domaines (+3% de fréquentation) mais n’ont néanmoins pas permis de récupérer le retard de certaines. Le mois de mars a été particulièrement positif avec de très bonnes conditions et des skieurs venus en nombre sur cette période. Enfin, le ski de printemps continue d’attirer, Cauterets ayant fermé ses pistes le dimanche 24 avril.
En terme de résultat pour les stations du groupe NPY, ce sont donc 2 millions de journées ski qui ont été consommées sur la saison 2015/2016, soit un résultat quasi équivalent à celui de l’année précédente (2.025 millions de journées ski en 2014/2015).

Image : station de Cauterets

Comparée à la moyenne des 4 dernières saisons, la fréquentation du groupe accuse une baisse de 3% alors que le massif pyrénéen enregistre une baisse de 9% de sa fréquentation (source : Domaines Skiables de France – note de conjoncture du 12/04/2016).
Le Chiffre d’affaires des remontées mécaniques, hors activités annexes, s’établit à 50 millions d’euros comme celui de l’an passé.

Une hausse des ventes sur Internet

218 000 journées ski ont été vendues sur internet, soit une progression de 26%. 270 000 journées ski ont été consommées par les abonnés à la carte No Souci. Ce sont donc plus de 25% des ventes qui sont réalisées en dehors des billetteries.

La plateforme de réservation N’PY RESA propose aux internautes toutes les prestations pour réserver son séjour au ski. Elle enregistre une progression globale de 30% (hors forfaits de remontées mécaniques) et de 40% sur les ventes d’hébergement. Le volume d’affaires global généré par la plateforme est de 2,177 M€.