Les résultats de la saison d’hiver 2014-2015 sont globalement très satisfaisants pour le secteur de la montagne espagnole, avec près de 5,11 millions de visiteurs selon les chiffres officiels d’ATUDEM. Les conditions météorologiques favorables durant l’hiver ont permis aux stations de proposer des très bonnes conditions d’enneigement, et de bénéficier d’un nombre important de journée d’exploitation.

Le développement de nouvelles offres touristiques par les stations a également permis d’accueillir de nombreux visiteurs tout au long de la saison, et non plus exclusivement sur les périodes de vacances scolaires espagnoles.

La majorité des investissements de cet été a été consacrée à la Neige de Culture.

Selon l’Association Touristique du Ski et de la Montagne, équivalent au Syndicat professionnel des stations de sports d’hiver espagnoles, la majorité des investissements de cet été a été consacrée à la Neige de Culture.

Après de nombreux chantiers de Neige de Culture sur les stations espagnoles, notamment au sein du groupe ARAMON (la dernière en date étant Valdelinares en 2014), l’Espagne a souffert l’an dernier d’un ralentissement très fort des budgets consacrés à la Neige de Culture.

Cette année, les stations de Masella, Baqueira et Alto Campoo sont les trois stations à investir de nouveau sur la Neige de Culture. Pour détailler ces 3 chantiers, nous nous sommes rapprochés du constructeur Technoalpin, et de son Directeur Marketing, Max Rougeaux.

Photo : Canon à neige du Parc du Mont-Saint-Mathieu Photo : Gracieuseté Parc du Mont-Saint-Mathieu /Nicolas Gagnon

Depuis 2 ans, la station de Masella travaille sur un chantier d’extension de réseau de Neige de Culture qui devrait se terminer cette année. Il s’agit de l’équipement de la zone de la piste « Isards » dans le secteur de Como Oriola, une zone encore non équipée en Neige de culture et qui inclut la mise en place d’un nouveau réseau de 26 canons sur une longueur de 1500 mètres, et d’une salle des machines d’une puissance de 200m3/h et 450kW.

Assurer de bonnes conditions d’enneigement dès l’ouverture de la station

L’objectif affiché de cette nouvelle extension est de pouvoir assurer de bonnes conditions d’enneigement dès l’ouverture de la station, en optimisant les premières heures de froid. Sans compter cette nouvelle extension, la station de Masella disposait déjà de 500 canons à neige, répartis sur 41 kilomètres du domaine skiable. Ce nouvel équipement devrait permettre d’atteindre un taux de couverture de près de 100% sur la station.

Imagen: esquí en Valdelinares. © Grupo Aramón

Parallèlement, la station de Baqueira aménage elle aussi un nouveau secteur sur la zone de la Bonaigua, après avoir créé une retenue collinaire (lac) et l’adduction la saison passée. Cet automne, la deuxième phase du projet concerne la salle des machines (avec pompes et compresseurs) et la mise en place de 18 canons à neige de type TL6 ; ces derniers permettent une plus ample fenêtre de production avec des températures dites marginales, notamment grâce à ses différents niveaux de réglages. Cette piste Pleta del Duc, d’une longueur de 1500 mètres, assure l’enneigement de l’accès à la zone de Peülla.

Sur la zone de Beret, Technoalpin assure également l’optimisation du réseau existant grâce à l’installation d’un collecteur permettant de réduire les pertes de charge, et grâce à la réunion des 2 réseaux existants sur un même logiciel de gestion de la production.

La station d’Alto Campoo, située au cœur de la cordillère cantabrique, entre 1650 et 2250 mètres d’altitude, a enfin lancé son chantier d’équipement en neige de culture, après avoir surmonté de nombreuses difficultés bureaucratiques. Le projet inclut notamment la construction d’une retenue collinaire de 100.000 m3 et un réseau d’enneigeurs. Cette installation devrait permettre de couvrir les 5 pistes principales de la station. Le système de contrôle sera géré par le lociel ATASSplus qui devrait faciliter à terme la planification de la production de neige.

La station de ski d’Alto Campoo connaît des difficultés aujourd’hui pour poursuivre le développement de son chantier de neige de culture, bloqué par des recours administratifs de la part d’associations écologistes.

La course à l’équipement en neige de culture n’est pas encore terminée en Espagne malgré des baisses importantes d’investissements ces dernières années, liées principalement à la situation économique mais aussi aux taux de couverture des domaines skiables en neige de culture de plus en plus importants.

Selon Laurent VANAT, les taux de couverture varient très fortement d’un pays à l’autre. En 2007-2008, le taux de couverture en neige de culture en Italie était de 70%, contre 62% en Autriche (en 2008-2009) et 29% en France (en 2013-2014).

En Espagne, selon les chiffres transmis par Technoalpin et son Agent local Mauro Peresson, la station de Masella est la station dispose du pourcentage de neige de culture le plus important avec 51% de la surface totale de son domaine skiable.

Les stations de Valdelinares, Javalambre et Vall de Nuria atteignent quant à elles des taux d’équipement en neige de culture de près de 100%, mais ces chiffres sont à relativiser, notamment à cause de la taille réduite de leur station.

Malgré les contraintes règlementaires globalement aussi rigides en Espagne qu’en France, notamment au niveau des autorisations de prélèvement sur le milieu naturel, les  investissements des stations de ski en neige de culture se poursuivent et concernent principalement la création et l’extension de réseaux. Les stations cherchent à offrir une Garantie Neige de plus en plus exigée par les clients, notamment en Espagne avec les premiers départs au ski qui ont lieu pour Puente Inmaculada début décembre.