Les chiens adorent la neige, mais partir en vacances avec son animal peut-être un véritable casse-tête. Lorsque ni la famille ni les voisins ne veulent le garder pour la semaine, on se voit obligé de partir en vacances avec son chien. Et lorsqu’on part au ski, trouver une station qui accepte les chiens n’est pas si simple. Si en Amérique du Nord ou en Ecosse, la plupart des hôtels acceptent les animaux et proposent des activités pour la journée, en Europe c’est une autre histoire…

Avec quel chien partir à la neige et quelles précautions prendre ?

Si certains chiens sont naturellement pourvus pour la neige, avec une fourrure épaisse qui leur tient bien chauds et des pattes suffisamment longue pour sauter dans la neige fraîche, d’autres sont totalement démunis face au froid et à l’air sec de la montagne.

Ainsi les races de chiens de traineaux (Malamutes, Samoyède, Groenlandais, chien Inuit du Canada, Husky) ont une fourrure épaisse qui les protège naturellement du froid, de même pour les chiens de montagne, ou les le Chow-Chow, Léonberg ou Terre-Neuve. En général les chiens nordiques possèdent un manteau naturel suffisant, cependant s’ils sont tondus, particulièrement âgés ou un peu maigre, n’hésitez pas à lui mettre un manteau et séchez le bien en rentrant.

Si vous avez un chien à poil ras, ou un chien qui n’est pas habitué au froid, le manteau est nécessaire pour les protéger du froid, il pourra ainsi jouer dans la neige en toute sécurité. Vérifiez régulièrement s’il ne tremble pas et sa fatigue après quelques heures dans la neige.

Deuxième point très sensible, ce sont les coussinets des chiens qu’il faut protéger avec des crèmes et masser. Le gel et les froid peuvent provoquer des lésions, et le sel de déneigement les aggrave, n’hésitez pas à rincer les pattes de votre chien après une balade dans la neige.

Vous pouvez traiter les coussinets à l’avance en commandant des solutions tannantes chez votre vétérinaire puis appliquer de la vaseline pendant votre séjour. Les bottines contre le froid protègent très bien les coussinets et sont une excellente solution pendant les promenades.

Enfin donnez régulièrement de l’eau à votre chien car il risque de manger de la neige ou pire de la neige mélangée à du sel de déneigement qui entraîne des intoxications et risques digestifs. Ne laissez pas votre chien manger de la neige et veillez à son hydratation.

Pour son alimentation, les chiens ont tendance à se dépenser davantage entre la neige et le froid, demandez conseil à votre vétérinaire quant-à l’augmentation de ses rations quotidiennes.

Trouver des restaurants et hôtels qui acceptent les animaux.

Si en Amérique du Nord il est aisé de trouver un hôtel « pet friendly » qui accepte les animaux, en Europe il faut bien se renseigner auprès de l’Office de Tourisme avant de partir. Tous les hôtels n’acceptent pas les animaux, il faut faire également attention en activité après ski à bien choisir restaurants et bars qui acceptent les animaux, hors de question de le laisser seul dehors par un froid pareil.

En Europe les animaux sont en général tolérés, ils doivent être correctement dressés et ne pas aboyer. Un supplément sera demandé en général dans les hôtels ou même parfois pour les transports en commun, par exemple en Suisse un animal doit payer moitié prix dans les bus ou trains. Aux Etats-Unis et au Canada les chiens sont acceptés non seulement dans les stations mais même sur certaines pistes ! Faites attention aux conditions d’entrée et de sortie des animaux si vous voyagez et n’oubliez pas le carnet de santé de votre animal.

Quelles activités pour les chiens pendant la journée ?

Avez-vous entendu parler du ski-joering ? Cette activité consiste à skier tiré par son chien sur des pistes de ski de fond. Certaines stations (les Rousses, Dévoluy, Métabief, la Vallée d’Abondance) proposent quelques pistes dédiées à cette activité. Les chiens sont même mis à l’honneur dans certaines stations pour le plaisir des plus petits avec le chien de traineau, activité ludique et qui rappelle les romans d’aventure. Pour les stations qui proposent ces activités on peut citer la Plagne, ou les 7 Laux en France qui, mais aussi Baqueira en Espagne ou Sun Peaks Resort au Canada.

En Amérique du Nord la pratique du ski avec son chien est plus courante qu’en Europe. Certaines stations aux Etats-Unis ouvrent des pistes en hiver où les chiens sont autorisés: Westin Monache Resort (Californie), Whitefish (Montana) ou les chiens sont autorisés sans laisse sur 30 miles de piste, ou Aspen Snowmass, station connue pour son amour pour les chiens ils sont autorisés sur tout le domaine skiable et même dans les hôtels 5 étoiles !

 En Europe certaines remontés sont ouvertes aux chiens l’hiver, vous pouvez profiter des panoramas avec votre compagnon canin ! Par exemple dans la vallée de Chamonix, si les pistes sont interdites vous pouvez quand-même monter dans des téléphérique pour aller admirer le panorama ou passer un moment au restaurant avec votre animal, que ce soit à la Flégère, au Brévent ou Balme. Hormis quelques exceptions, les chiens sont interdits sur les pistes de ski alpin pour raisons de propreté et de sécurité, ils ne peuvent pas s’aventurer sur les pistes de ski de fond comme il s’agit généralement d’espaces protégés.

Pour laisser votre chien sous surveillance la journée, l’Office de Tourisme conseille de faire appel à des agences ou des chenils ou même particuliers qui s’occuperont de votre animal, n’hésitez pas à appeler pour confier votre chien à des spécialistes. Si vous préférez le ski alpin, le gardiennage de chien reste donc la meilleure option. Vous trouverez différentes option sur Internet, pour un service parfois indispensable en vacances. Si les prix s’échelonnent à partir de 5 euros, n’hésitez pas à demander conseil sur place pour trouver une personne de confiance qui gardera votre animal dans les meilleures conditions.

Quelques conseils avant de partir skier avec son chien : questions de dressage et de sécurité.

Lorsque vous descendez une piste avec votre chien, il faut suivre quelques règles de sécurité pour éviter de blesser l’un de vous. On parle ici de ski alpin et non de joering, mais de ski alpin où le chien suit son maître.

Premier élément, pour éviter que les skis ne le coupent ou que les chaussures ne le blesse, le chien doit attendre que son maître descende puis le rejoindre. Un accident est très vite arrivé, c’est donc une précaution indispensable avant de le laisser descendre la pente. C’est un ordre qu’il faut lui apprendre au préalable.

Une fois à l’arrêt le maître appelle son chien qui peut alors descendre la pente sans risque. Il doit pouvoir accourir immédiatement sans être perturbé par un animal ou suivre des odeurs, en effet dans le cas contraire vous devrez remonter la pente pour le récupérer, ce qui n’est pas de tout repos.

Si vous l’emmenez avec vous sur les pistes, n’oubliez pas de le laisser se reposer régulièrement, c’est un effort très intense pour lui, il ne glisse pas comme vous sur la neige et se fatigue très vite avec des conditions aussi difficile. Envisagez plutôt des demi-journées suivies de longues périodes de repos.

Avant de réserver votre séjour au ski, vérifiez donc quels hôtels et installations acceptent les animaux. Si aux Etats-Unis certaines stations vous permettent de skier avec votre chien, en Europe elles se font beaucoup plus rares. Mais vous pourrez le voir gambader dans la neige pour le plus grand bonheur des enfants en faisant tout de même attention à ses pattes et à son hydratation.