Habitués de ce lieu unique en France, les membres de l’équipe de France sont de grands fidèles à cette piste de ski Indoor, surtout durant l’été et avant la saison d’hiver. 

Cette année, ces entraînements auront lieu de 7h à 10h30, avec la possibilité pour le public de skier avec les champions à partir de 9h30 grâce à la mise en place d’un Walk Pass d’une ou deux heures. Ce forfait mis en place pour la première fois cette année permettra à tous les passionnés de ski d’assister à ce rendez-vous de champions. 
« Pour nous, c’est une chance de recevoir des champions de haut niveau. Cela donne envie aux jeunes et il s’agit là d’une manière de rapprocher le grand public du monde de la compétition » nous explique Svetlana Milenkoski du Snowhall d’Amneville. « En principe, les athlètes se prêtent au jeu du public et consacrent du temps aux spectateurs lors de séances d’autographes improvisées ». 
Parmi les athlètes de haut niveau présents sur ces sessions d’entraînement, on peut citer : 
– Jean-Baptiste Grange (Champion du monde de slalom 2015) 
– Julien Lizeroux (double médaillé au championnat du monde de Val d’Isère 2009) 
– Thomas Mermillod-Blondin (troisième de la Coupe du monde de combiné en 2013 et 2014) 
Et 2 jeunes athlètes, véritable Espoir du Ski aussi bien en Coupe d’Europe qu’en Coupe du Monde :
– Théolier Steven 
– Buffet Robin 
Tous préparent activement la première compétition de la saison, comptant pour la Coupe du Monde de Slalom qui aura lieu le 15 novembre prochain à Lévi (Finlande). 
Les entraînements sur la piste de ski du Snowhall seront supervisés par Didier Mollier, entraîneur du groupe France et une équipe d’encadrement composée d’un entraineur supplémentaire, 1 kiné et 3 techniciens. L’autre partie du Groupe France (Géant et Super Géant) étant actuellement en entraînement sur Tignes
« L’objectif de ces sessions s’entraînement est de travailler des points spécifiques, grâce notamment au profil de la piste et ses 3, 4 bosses, qui nous permettent de travailler les figures, et des enchaînements de piquets spécifiques. 
Concrètement, sur le terrain, on met en place le tracé avec chronomètre et vidéo. Les athlètes enchainent les passages et nous procédons aux corrections éventuelles. 
L’avantage de la piste du Snowhall est qu’elle permet plusieurs rotations, qui demandent beaucoup d’intensité et beaucoup d’énergie pour générer de la vitesse. Les sessions de 3 heures sont indispensables pour enchaîner des temps de récupération ». 
Après cette première journée sur place, Didier Mollier nous dresse un premier bilan : « nous avons travaillé dur pour enlever la neige molle de la piste, si appréciée du grand public, pour pouvoir utiliser le fond de la piste qui est plus dur et qui correspond à de bonnes conditions d’entraînement ». 
« Nous choisissons de venir au Snowhall d’Amneville car ici, on connaît les conditions de neige, on recherche des conditions de neige dure, et on se moque de la météo ! ». 
Les prochaines sessions d’entrainement devraient avoir lieu à Tignes ou en Suisse, mais celles-ci seront tributaires des conditions météo et des conditions d’enneigement. 
Avec ses 620 mètres de long, sa largeur de 35 mètres, ses 90 mètres de dénivelé, et des températures qui oscillent entre -2°C et -3°C, la piste du Snowhall d’Amneville offre des caractéristiques privilégiées pour débuter les entraînements d’automne. Elle devient un lieu privilégié pour la compétition : elle est d’ailleurs détentrice du Record de vitesse à ski Indoor grâce à la performance de Jan Farrel qui y a battu les 104,95 km/heure le 19 mai dernier.